L’Etat est présent dans nos territoires aux côtés des entreprises, des indépendants des salariés


Plus que jamais l’Etat est présent dans chacun de nos territoires aux côtés des entreprises, des indépendants des salariés.


Depuis le début de la crise des moyens importants sont mobilisés. La loi sur l’état d’urgence jusqu’au 16 février permet au gouvernement de prolonger ces mesures économiques et sociales fortes: fonds de solidarité, chômage partiel, prêts garantis par l’Etat, exonération de charges...


Il reste cependant encore « des trous dans la raquette » selon l’expression en usage, mais les ministres Bruno Le Maire, Alain Griset, Agnès Pannier Runacher sont à l’écoute des insuffisances et des situations particulières que j’ai pu faire remonter du Jura : création d’entreprises en septembre, reprise récente d’ entreprise, prise en compte du SIREN et pas du SIRET pour les multisites, cas des agences immobilières, entreprise dont le chiffre d’affaires est très supérieur au fonds de solidarité plafonné à 10 000€, charge financière insurmontable des stocks, etc...


Aujourd’hui c’est une perspective de réouverture qu’attendent les restaurants, bars, et toute la filière amont de la CHR: distributeurs de boisson, brasseurs, agroalimentaire, viticulteurs. Avec plusieurs députés nous avons écrit au Président de la République pour que soit étudié un protocole permettant une ouverture pour la date du 18 décembre.


Si cette crise s’installe jusqu’au 15 janvier pour ce secteur majeur de notre économie, c’est un véritable plan de sauvetage qu’il faut rapidement mettre en œuvre avec des mesures protectrices largement revues, rétroactives et prolongées: fonds de solidarité adapté aux pertes réelles, chômage, exonération des charges sociales, patronales et possibilité, d’étendre les échéances de remboursement des PGE sur 10 ans.


Je soutiendrai ces demandes de la filière CHR. Tout doit être fait pour sauver nos entreprises locales d'une faillite certaine car elles sont créatrices de richesse sur nos territoires ruraux et d’emplois non délocalisables.


Pour visualiser un état des aides de l’Etat déjà attribuées, voici 3 cartes du fonds de solidarité, du chômage partiel et des prêts garantis par l'Etat en région BFC et dans le département du Jura

Articles récents
Archives

Danielle

BRULEBOIS

Députée du Jura

Nous restons à votre disposition et à votre écoute aux numéros suivants :

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 06 80 81 19 95 
 

Lundi, mardi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 07 88 98 89 47
 

Vous pouvez aussi adresser des courriels à l'adresse suivantes : danielle.brulebois@assemblee-nationale.fr
 

PERMANENCE EN CIRCONSCRIPTION

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

22 Rue des Ecoles

39 000 LONS-LE-SAUNIER

Secrétariat : 03.84.24.74.95

 

Lundi / Mardi :

09h/12h - 14h/18h

Mercredi : 14h/18h

Jeudi : 09h/12h - 14h/18h

Vendredi : 09h/12h

PERMANENCE A L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

Assemblée Nationale

126 rue de l'Université 

75 355 Paris 07 SP

Secrétariat : 01.40.63.69.09

 

Mon équipe de collaborateurs

Michaël MIEL-MARGERETTA

Collaborateur parlementaire Jura

Marianne CHAMBARD

Collaboratrice parlementaire Jura

Nathalie CORON-FORMENTEL

Collaboratrice parlementaire Jura

Please reload

© daniellebrulebois ** 2017 ** / Mentions légales