Assemblée générale du Comité Interprofessionnel des Vins du Jura


J’ai assisté hier à l’assemblée générale du Comité Interprofessionnel des Vins du Jura dont le président nous a présenté les actions, les ambitions et les perspectives à l’horizon 2023. Si la récolte 2021, dévastée par une succession inédite d’aléas climatiques et de mildiou, avait mis le moral des vignerons en berne, nous avons pu constater que la confiance revient car le vignoble jurassien a montré sa capacité d’adaptation pour rebondir face aux crises.


L’évolution de la consommation des vins jurassiens et le marché toujours actif, démontrent que l’appellation Jura est très tendance et recherchée malgré la concurrence.

La filière, engagée depuis de nombreuses années dans une démarche ambitieuse en matière de haute qualité environnementale, maintient le cap.


Les problèmes du foncier et de la transmission ont été abordés comme la lenteur du versement des fonds européens.


Le sujet de la diversité des levures de voile et de leur dynamique au cours du vieillissement du « vin jaune » a fait l’objet d’un exposé passionnant.


À la recherche constante de l’excellence et à l’initiative du CIVJ, trois souches nouvelles et prometteuses sont testées. Sur les traces de notre illustre Jurassien Louis Pasteur, l’œnologie moderne poursuit les recherches scientifiques sur les mystères de ce voile qui se forme dans le Jura, comme nulle part ailleurs . Et qui doit sans nulle doute d’abord au savoir faire unique des vignerons jurassiens.


J’apporte en permanence tout mon soutien à la viticulture, dans les enjeux et les défis attachés au développement économique de notre département. Alors que le vignoble jurassien évolue dans un contexte global difficile, il possède une identité forte, il s’inscrit dans un territoire chargé d’histoire qui regorge d’atouts patrimoniaux et touristiques. Il pèse lourd dans notre économie locale, notre potentiel agricole et l’image de notre département.

Articles récents
Archives