Projet de lois agriculture alimentation

Dans l’hémicycle cet après midi nous examinons en deuxième lecture le projet de loi agriculture alimentation EGALIM.


Conforter et encourager les filières et les organisations professionnelles en leur fixant un cadre juridique et réglementaire pour permettre un meilleur partage de la valeur ajoutée entre les différents collèges et garantir un revenu décent aux producteurs, c’est l’objectif da la première partie de la loi.

Et cela est possible !

J’ai donné en exemple la réussite durable de la filière Comté grâce à l’organisation exemplaire du CIGC qui puise sa force dans l’intelligence collective, la solidarité de tous les acteurs, le respect des règles fixées et la capacité d’innovation. Ce qui a permis de faire face à toutes les crises, guerre des prix, quotas, LMA... et même d’imposer à la cour européenne l’usage du bois, du cuivre et des toiles! Ensemble, ils permettent aux agriculteurs, fromagers et affineurs de maintenir et de développer une activité économique dynamique et pérenne sur un terroir difficile, tout en répondant aux attentes des consommateurs qui veulent une alimentation de qualité, naturelle, traçable, en préservant nos paysages et l’environnement.

Sur tous les bancs de l’Assemblée nationale, les députés ont salué la réussite de la filière Comté !

Articles récents
Archives