Vote de la loi agriculture et alimentation

Après des centaines d'heures de réunion et de débat qui ont mobilisé de nombreux députés, nous avons voté à une très large majorité la loi agriculture et alimentation.(339 voix pour et 84 contre) Certains dénigrent le texte et parlent de « mesurettes ».

Cependant pour la première fois depuis des années un gouvernement s’attaque au vrai problème : le revenu des agriculteurs, le juste prix payé pour leur travail ainsi que la valorisation d’une agriculture de qualité et durable. Pour la première fois, du producteur au consommateur, il y a une véritable prise de conscience que le modèle actuel doit et peut changer.

Des esprits chagrins critiquent la loi, d’autres sont prêts à emprunter sa voie, convaincus comme Antoine Fiévet, PDG du groupe Bel, fleuron du Jura, que « l’on ne peut continuer dans la direction actuelle, avec une grande distribution qui pratique la guerre des prix, il est de la responsabilité sociétale des entreprises de réagir. »


Avec l’exigence d’une agriculture saine et durable, la loi favorise le développement de l’agriculture locale, bio et des circuits courts puisqu’elle prévoit à l’horizon 2022 20 % de produits bio dans la restauration collective et 50 % de produits locaux de qualité.

Articles récents
Archives