Le Vaccin anti-COVID Moderna arrive dans le Jura


Le Centre hospitalier de Lons le Saunier bénéficiera prioritairement d’une première livraison de doses du vaccin Moderna.

Dès le premier jour de janvier j’ai interpelé le ministre de la Santé Olivier Véran et le gouvernement pour m’assurer que le Jura serait livré très vite et qu’il ferait bien partie des départements prioritaires.

Ce fut le cas: mardi dernier les 4 875 premières doses de vaccins Pfizer anti-covid étaient réceptionnées puis efficacement réparties par le directeur de l’hôpital Guillaume Ducolomb.

La campagne de vaccination a été rapidement organisée grâce à la mobilisation remarquable de l’hôpital, de l’ARS, du SDIS, de la CPTS, des soignants du public et du privé, de la ville de Lons-le-Saunier ...

Cette capacité vaccinale va être encore renforcée avec l’arrivée du vaccin Moderna qui utilise la même technologie dite « à ARN messager » que le vaccin Pfizer BioNTech.

Les deux vaccins peuvent donc être utilisés indifféremment.

Au plan logistique, le vaccin Moderna présente des contraintes moins lourdes, même si elles restent contraignantes, d’abord en exigence de basse température de stockage (-20° C) ensuite de durée de conservation décongelé (30 jours).


Cette nouvelle livraison de 4800 vaccins s’ajoutera à nos livraisons hebdomadaires de 5000 vaccins Pfizer.

Les centres hospitaliers des villes suivantes seront donc approvisionnés dans la semaine, et à travers eux les centres de vaccination désormais ouverts dans leurs départements.

- Mulhouse - Colmar - Strasbourg - Reims - Nancy - Metz - Lons-le-Saunier - Besançon - Dijon - Moulins - Nice - Toulon

Le circuit de distribution du vaccin Moderna dont les livraisons monteront en charge dans le courant du premier trimestre, aura vocation dans les prochains mois à basculer vers le circuit officinal qui maille la France de manière extrêmement fine, afin, d’une part, de ne pas massivement surcharger la gestion des pharmacies hospitalières des établissements pivots, et, d’autre part, de préparer l’arrivée sur l’ensemble du territoire des autres sortes de vaccins en cours de validation comme Astra Zeneca qui seront intégrés à ce même circuit.


Le Jura est le département qui a le plus vacciné en Franche Comté.

Tous unis et mobilisés pour vacciner dans une solidarité et une coopération exemplaires, les soignants du public et du privé méritent soutien et reconnaissance.


La campagne vaccinale doit protéger en priorité les personnes âgées, les plus fragiles et les personnels de santé. Ce choix est juste.

Mais cette première phase doit monter en charge rapidement en tout point du territoire.

La menace d’une troisième vague épidémique et du variant « britannique », beaucoup plus contagieux, impose de ne pas tergiverser pour atteindre au plus tôt la protection collective qu’apporte la vaccination.

Articles récents
Archives