Très émue d'être intronisée chevalier de la Commanderie des nobles vins du jura et du Comté


Très émue d'être intronisée aujourd'hui chevalier de la Commanderie des nobles #vinsdujura et du #Comté à #Arlay lors de la Saint-Vincent.


Un grand honneur pour moi, car je sais tout ce que cette confrérie représente. Je connais l’implication de chacun de ses membres pour promouvoir les trésors de notre terroir jurassien et les savoir-faire de nos filières d’excellence.


La Commanderie a réuni sous son étendard le voluptueux #vindepaille, le somptueux #vinjaune et les autres pépites de notre vignoble avec le #Comté, 1ère #AOP de France, le roi des fromages qui vient d’être désigné comme meilleur fromage du monde.


Bien au-delà d’un outil de promotion, la Commanderie des nobles vin du Jura et du Comté, c’est toute une philosophie de vie, la transmission des traditions, d’une identité, d’une culture locale et des valeurs que nous ont léguées les générations laborieuses qui nous ont précédés.


Inscrits entre tradition et modernité, nos nobles vins et notre Comté sont magiques!


Et ensemble nous porterons toujours plus loin l'image de notre Jura !


" Monsieur le Président,

Monsieur le grand Maitre,

Monsieur l’Officier de plume,

Mesdames et Messieurs les membres du Grand conseil et les Ambassadeurs de la Commanderie des nobles Vins du Jura et du Comté,

Monsieur le Président de la Communauté de Communes,

Monsieur l’adjoint au Maire,

Mesdames et Messieurs les Élus,,

Messieurs les Curés, Pasteurs et Vicaires,

Madame la Présidente de Brins de Culture,

Mesdames et Messieurs les membres de la communauté paroissiale,

Mesdames et Messieurs les viticulteurs,

Mesdames et Messieurs chers amis,


Monsieur le Président,


Je vous remercie de m’ouvrir la porte de votre grande Commanderie et je suis très émue de l’honneur qui m’est fait.


Car je sais tout ce qu’elle représente. Depuis de nombreuses années, j’ai eu l’occasion de mesurer l’implication de chacun d’entre vous pour promouvoir les trésors de notre terroir jurassien et les savoir-faire de nos filières d’excellence.

Vous avez réuni sous votre étendard le voluptueux vin de paille, que nous fêtons aujourd’hui, le somptueux vin jaune, les pépites que sont nos grands vins du Jura avec le Comté, 1ère AOP de France, le roi des fromages qui vient d’être élu comme meilleur fromage du monde au dernier concours international.


Votre amour pour nos nobles vins et notre Comté n’a d’égal que votre passion pour le Jura et votre engagement pour son rayonnement.


Nous avons beaucoup de chance de vous avoir et de pouvoir compter sur vous en toute occasion.

Car vous êtes fidèlement présents dans les manifestations publiques ou privées, petites ou grandes, lors des salons, du grand chapitre des vendanges, de la percée du vin jaune, du tour de France et bien sûr chaque année à la Pressée du vin de paille qui nous rassemble à Arlay.


À chaque fois nous aimons vous retrouver car votre rituel très solennel est aussi joyeux, chaleureux et populaire.

Il réchauffe les cœurs, il est haut en couleurs tant par vos habits de cérémonie, vos longues robes or et pourpre, vos bonnets carrés que par les discours prononcés avec beaucoup de verve et d’esprit par le Président Jean-Louis Mussillon.


Mais bien au-delà d’un outil de promotion, la Commanderie des nobles Vins du Jura et du Comté

c’est toute une philosophie de la vie, une vision de notre humanité que vous vous attachez à transmettre.

Vous êtes les gardiens du savoir et de l’âme de nos tertitoires, des traditions, d’un passé culturel et cultuel, d’une identité et de valeurs que nous avons reçues en héritage de toutes ces générations laborieuses qui nous ont précédés.


Vous nous rappelez que le travail de la terre et du vivant exige un âpre labeur, une force opiniâtre, des soins avisés, une intelligence et une ingéniosité incessantes.


Car notre vignoble comme nos pâturages puisent leurs racines dans une histoire riche, en lien avec une géologie et une géographie certes privilégiées, mais écrite grâce à l’engagement fort de femmes et d’hommes passionnés.


C’est l’esprit collectif et solidaire qu’ils ont su fonder au cours des siècles qui a engagé le mouvement coopératif inspiré des fruitières fromagères apparues au XIIIe siècle dans le Jura, c’est encore dans le Jura que sont nées les premières AOC, la première en 1936, tout comme les premiers syndicats agricoles français ou encore les mutuelles.

Soyons fiers d’être jurassiens, de cet esprit visionnaire et solidaire qui a toujours su chercher les chemins pour construire un monde meilleur.


Cette communion du passé et du présent qui vous est chère, nous la rencontrons ici à Arlay où elle prend tout son sens.


Chaque année, dans cette église nous fêtons Saint-Vincent à la fois saint patron de la commune et saint patron des vignerons.


Une église qui fait l’objet de tous les soins du maire, de la municipalité et de la communauté paroissiale.

Nous avons inauguré il y a peu de temps, un magnifique vitrail contemporain qui inonde de sa lumière les objets mobiliers d’art sacré.


Les Chalon Arlay et autres grandes familles locales faisaient appel aux plus grands artistes de leur époque. La chaire, les hôtels latéraux, les tableaux, les pierres tombales, les statues ont beaucoup à nous raconter sur le passé, comme celle de Saint-Vincent représenté par une belle œuvre en bois doré du 18e, qui témoigne de l’importance ancestrale du vignoble à Arlay.


Face à ces siècles d’histoire et à cette grande aventure humaine, c’est donc avec une grande humilité que je rejoins votre Commanderie.

Comme vous, à mon niveau, je m’attache à faire valoir le Jura et ses multiples facettes, en plus haut lieu, à promouvoir nos AOC, à défendre nos agriculteurs et nos viticulteurs.

Je suis née dans une famille de paysans et je sais ce que vaut le travail de la terre.

Nos viticulteurs, vignerons, nos éleveurs, agriculteurs, affineurs, nos coopératives, nos fruitières, nos exploitations ont besoin de tout notre soutien.

Ils subissent parfois des campagnes de dénigrement totalement injustes, infondées et insupportables.

Ils viennent de vivre des années difficiles. Ils ont des défis de taille à relever comme le réchauffement climatique. Nous sommes encore tous très marqués par le gel catastrophique qui a dévasté nos vignes et nos arbres au printemps dernier.

J’ai fait de mon mieux pour que les difficultés du vignoble jurassien soient prises en compte, pour que tout le soutien nécessaire lui soit apporté, pour que les propositions des viticulteurs soient entendues et en particulier dernièrement sur l’assurance récolte.

La tâche est grande et jamais finie.

Mais devenir aujourd’hui l’une des vôtres, membre de la Commanderie des nobles Vins du Jura et du Comté me donnera encore plus de force et de cœur à l’ouvrage.

Merci encore pour ce privilège Monsieur le Président, merci aux bénévoles de l’association Brin de Culture, aux talentueux musiciens et aux choristes et à tous ceux qui donnent vie et éclat à cette belle fête de la Saint Vincent.

Nos pensées vont aujourd’hui vers les familles dans le deuil, à celles et ceux qui sont dans la souffrance ou la maladie, et empêchés. Nous leur souhaitons la force et le courage de surmonter l’épreuve.

Si la pressée est absente encore cette année, à cause de la pandémie et de la mauvaise récolte, la fête est porteuse de messages forts de spiritualité, de respect, de fraternité et d’amitié qui sont de plus en plus indispensables dans notre société pour donner à la vie pleinement son sens.


Bonne fête de la Saint Vincent à vous toutes et tous, chers Amis."

Articles récents
Archives