top of page

Soutien aux emballages Bois


Emballages bois : Nous ne lâchons rien et Bruxelles ne parviendra pas à obliger ni notre Mont d'Or, ni nos Camemberts, ni les bourriches d'huîtres à se défaire de leur boîte en bois.


Le texte Européen portant sur les emballages alimentaires prévoit déjà d'exempter les produits issus d'appelations d'origine contrôlée (AOC) et d'indications géographiques protégées (IGP) au titre de leur cahier des charge.


Mais par précaution, les Députés Européens de notre majorité ont déposé un amendement pour réclamer que l'obligation de recyclage ne s'applique ni aux emballages en bois, ni aux emballages en cire (ce qui concerne par exemple notre Babybel".


La France portera également cette position au Conseil de l'Europe, et je suis confiante quant à l'issue.


Déjà en 2020, nous n'avons pas attendu. Reçus à Bercy à la Direction Générale des Entreprises avec Monsieur le Député Hervé BERVILLE, aujourd'hui Ministre de la Mer, nous avions plaidé la cause des emballages bois en compagnie de Monsieur Denis LACROIX, Président-Directeur Général de l'entreprise Jurassienne Lacroix Emballages.


Nous avons réussi à faire évoluer favorablement le statut des emballages bois auprès de CITEO, l'organisme en charge de la valorisation des emballages, qui considère que le bois utilisé dans les emballages légers représente un tonnage trop faible pour créer une filière de rretraitement spécifique.


Nous avons obtenu dès 2021, un tarif d'éco-contribution raisonnable en baisse de 13%. Et depuis, au niveau national, nous intégrons bien les emballages en bois dans le nouveau cahier des charges de la filière REP Emaballages, et nous faisons même sauter les pénalités auxquelles ils étaient astreints jusqu'à présent !

Comments


Articles récents
Archives
bottom of page