Une proposition de loi « valorisation du volontariat des Sapeurs-pompiers de France »

Aux côtés de mon collègue Matras Fabien - Député du Var président du groupe d’études Sapeurs Pompiers Volontaires qui a déposé la Proposition de loi transpartisane

« valorisation du volontariat des Sapeurs-pompiers de France ».


En tant que membre du bureau du Groupe d’études « Sapeurs-pompiers volontaires » à l’Assemblée Nationale, j’ai travaillé avec Fabien Matras à cette proposition de loi, cosignée par 400 députés, qui valorise la sécurité civile et tout particulièrement les sapeurs-pompiers volontaires.


Formés pour réagir à tous les types de risques, ils sont mobilisées en permanence pour sauver les vies de leurs concitoyens partout dans nos territoires.


Pour mieux reconnaître le dévouement de ces héros du quotidien, nous proposons :


La juste reconnaissance de leur engagement pour notre sécurité : promotion au cadre d'emploi supérieur pour les pompiers blessés ou décédés dans l'exercice de leurs fonctions, statut de pupille de la Nation pour les enfants des pompiers décédés.


La bonification des retraites (trois trimestres au bout de dix ans d'engagement, complétés par un trimestre supplémentaire tous les cinq ans) le renforcement de la prise en charge de la protection sociale des volontaires et des mesures permettant de valoriser les acquis.


L’instauration d'un numéro unique (le 112) pour centraliser l'ensemble des appels d'urgence, aujourd'hui éclatés entre Samu (15), police (17), pompiers (18), 112 ou 114.

Je milite depuis longtemps pour que soient mises en place des plateformes communes de régulation des appels qui regrouperaient les sapeurs-pompiers, les médecins du Samu et les ambulanciers privés. Nous avons une chaîne de secours départementale de haute qualité et il est indispensable que tous les maillons soient réunis.


La création d’une réserve de sécurité civile à l'échelle du SDIS en cas de crise majeure (comme celle du coronavirus)


Le durcissement des sanctions pour les agressions de sapeurs-pompiers.


La France compte 250.000 sapeurs-pompiers dont 79% sont des volontaires. Nous voulons que leur engagement soit mieux reconnu et garantir à chacun des conditions d'exercice sereines.

Articles récents
Archives