Il faut soutenir les organisateurs de spectacle et de festivals !

La culture aura un rôle majeur à jouer pour nous permettre enfin de retrouver des jours meilleurs. Dans le contexte de crise sanitaire, l’édition 2020 du festival RockNHorses n’aura pas lieu cette année. Contraints mais courageux et combatifs, les organisateurs Alain Georges Mortier et tous ceux qui œuvrent pour le festival, sont déjà à la recherche de solutions pour revenir encore plus forts l’année prochaine.


Nous étions à leurs côtés, élus, sponsors et artistes pour les encourager et leur apporter notre soutien car le Rock'n'horses de Courlans est un événement phare au cœur de l’été jurassien, tant au niveau équestre que musical.


Les collectivités territoriales devraient maintenir leur effort financier à l’égard de la culture à l’exemple de ce que nous ferons au Jura - le Département présidé par Clément Pernot


Au niveau national avec mes collègues de la majorité nous nous sommes mobilisés pour que les entreprises de la culture puissent bénéficier des mesures exceptionnelles de portée générale, c’est-à-dire des prêts garantis par l’Etat, du chômage partiel, des reports de charges sociales et fiscales et du fonds de solidarité, qui est passé de 1 milliard à 7 milliards d’euros.


Nous avons travaillé à ce que les critères d’accès à ce fonds soient adaptés, afin notamment de mieux prendre en compte la situation des artistes et des auteurs. Par le biais des opérateurs de la culture, comme le Centre national du cinéma, le CNM, le Centre national des arts plastiques, des dispositifs spécifiques ont été mis en place.


De nouveaux moyens ont très vite été enclenchés, que nous allons voter lors du troisième projet de loi de finances rectificatif début juillet, notamment pour la musique. Nous tenons à ce que ces différents dispositifs puissent encore être amplifiés.


Le plan en faveur du secteur culturel s'élève à 1,338 Md€.


Le plan d’aide d'1,338 Md€ au secteur culturel comprend :


• 949 M€ dédiés au financement de la prolongation des droits des intermittents jusqu’au 31/08/2021


• 50 M€ consacrés au CNM dont 7 M€ issus du dégel du programme 334 « Livre et industries culturelles » de la Mission Médias, Livre et industries culturelles


• 50 M€ dédiés au CNC pour garantir l’indemnisation des tournages


• 105 M€ consacrés à l’Ifcic dont 20 M€ de la Banque des Territoires


• 122 M€ dédiés à Presstalis dont 10 M€ de prêts du FDES et 11 M€ issus du dégel du programme programme 180 « Presse et médias » de la Mission Médias, livre et industries culturelles


• 42 M€ alloués à la filière du livre


• 20 M€ dédiés aux « vacances culturelles et apprenantes » dans le cadre de l’EAC.


Une mesure d’exonération de cotisations et contributions sociales patronales, associée à un crédit de cotisations, pour près de 3 Md€, est mise en place. Cette mesure est destinée aux TPE et PME des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, de la culture, de l’événementiel, du sport, du transport aérien, et aux TPE ayant été frappées d’une interdiction d’accueil du public. Des remises de cotisations patronales sur demande pour les petites entreprises qui auront subi une perte d’activité supérieure à 50 % pourront également être accordée. Toutes les entreprises pourront également bénéficier d’étalement jusqu’à 36 mois pour payer les cotisations reportées.


La durée du fonds de solidarité à destination des entreprises particulièrement touchées par les conséquences économiques, financières et sociales de l'épidémie, initialement créé pour une durée de 3 mois, est prolongé jusqu’au 31/12/2020.


Le sauvetage du secteur culturel assuré par le gouvernement en France durant la période d'arrêt complet des activités a peu d'équivalent en Europe et dans le monde.


Si l’on veut que la culture continue à irriguer comme une sève tous nos territoires, elle doit maintenant avoir sa place au cœur du plan de relance.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

Danielle

Députée du Jura

BRULEBOIS

Nous restons à votre disposition et à votre écoute aux numéros suivants: portables professionnels. 

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 06 80 81 19 95 : 
 

Lundi, mardi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 07 88 98 89 47 : 
 

Vous pouvez aussi adresser des courriels à l'adresse suivantes : danielle.brulebois@assemblee-nationale.fr
 

PERMANENCE EN CIRCONSCRIPTION

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

22 Rue des Ecoles

39 000 LONS-LE-SAUNIER

Secrétariat : 03.84.24.74.95

 

Lundi / Mardi :

09h/12h - 14h/18h

Mercredi : 14h/18h

Jeudi : 09h/12h - 14h/18h

Vendredi : 09h/12h

PERMANENCE A L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

Assemblée Nationale

126 rue de l'Université 

75 355 Paris 07 SP

Secrétariat : 01.40.63.69.09

 

Mon équipe de collaborateurs

Michaël MIEL-MARGERETTA

Collaborateur parlementaire Jura

Marianne CHAMBARD

Collaboratrice parlementaire Jura

Nathalie CORON-FORMENTEL

Collaboratrice parlementaire Jura

Please reload

© daniellebrulebois ** 2017 ** / Mentions légales