Audition du directeur scientifique de CITEO



Lors de l’audition du directeur scientifique de CITEO à l’Assemblée nationale ce matin, j’ai posé les questions qui préoccupent les collectivités et les entreprises de la plasturgie jurassienne.

La collecte par la consigne, fait craindre aux collectivités une perte de revenus sur la revente des déchets d’emballage collectés et triés .

Le directeur de CITEO affirme que les barèmes de soutien versés au service public de gestion des déchets seront maintenus au niveau actuel qui est de 80% et ajustés s’il le faut pour tenir compte d’une éventuelle baisse de recettes.

La consigne va développer la collecte privée par les grands groupes. Les entreprises s’inquiètent sur l’équité de l’accès à la matière recyclée qui devra rester disponible pour toutes. C’est l’enjeu de demain. Le directeur de CITEO assure qu’il ne pourra pas, légalement, se créer de monopoles.

Les entreprises du Jura n’ont pas attendu pour être vertueuses. Elles ont mis en place l’ecoconception avec des plastiques polypropylène mono matériau, recyclables à 100% .

Malheureusement elles ne peuvent pas mettre en avant la qualité environnementale de leur produit car elles n’ont pas le droit de communiquer sur leur totale recyclabilité.

Elles n’ont pas le droit de le faire parce que certains territoires ont pris du retard dans le tri élargi.

​ C’est une injustice qu’il est urgent de réparer car elles perdent déjà des marchés. Les grandes firmes soucieuses de leur image n’hésitent pas à se diriger vers d’autres pays qui proposent des contenants en carton avec intérieur plastique labellisés plus « verts » mais en apparence seulement, car très difficile à recycler et très nuisibles pour l’environnement. Le projet de loi de lutte contre le gaspillage économie circulaire ouvre la perspective de débats riches et animés!

Articles récents
Archives