Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 18:02
Jur@TIC liquidée, sans fleurs ni couronnes, par le Conseil départemental
Jur@TIC liquidée, sans fleurs ni couronnes, par le Conseil départemental
Jur@TIC liquidée, sans fleurs ni couronnes, par le Conseil départemental !
 
Sans fleurs ni couronnes, mais dramatique quand même la disparition du Centre Numérique du Jura, votée le lundi 23 mai, en commission permanente par la majorité départementale.
 
C'est un transfert d'activité et pourtant les deux techniciens seront licenciés. Le directeur, lui, sera recasé au Conseil départemental. 
 
Nous avons voté contre la casse désastreuse de cet outil, utile à l'économie jurassienne. 
( 27 voix de la majorité pour la liquiditation et 6 voix de l'opposition contre) 
La droite départementale se met à détruire aussi ce qu'elle a elle même construit!
 
Il y a bientôt huit ans, sous la présidence de Jean Raquin et à l'initiative de Jean Claude Servillat, le Conseil général s'est associé avec la Chambre d'agriculture, la Chambre des métiers et de l'artisanat et la Chambre de commerce et d'industrie pour créer JURATIC. 
 
Depuis 2009, cette structure associative et apolitique est financée par le Conseil départemental. Les élus de gauche comme de droite qui se sont succèdés jusqu'à maintenant, lui ont toujours donné les moyens d'apporter les usages numériques dans nos territoires, dans les entreprises et en particulier les petites.
 
 Pour ce faire, Juratic se mettait à leur disposition pour évaluer leur situation, trouver des solutions de raccordement à la fibre, d'accès à Internet, pour les orienter vers les opérateurs,  les prestataires et les accompagner selon leurs besoins.
 
Fort de son expérience et de sa connaissance du terrain, le Centre Numérique du Jura offrait un écosystème propice à l’adoption du numérique et au changement culturel qui en découle.
 
La loi NOTRe n'est pas un alibi. Elle confirme la compétence du département dans l'aménagement numérique. Juratic ne versait pas d'aides directes aux entreprises, JURATIC pouvait poursuivre sa mission, avec le soutien du Conseil départemental.
 
La mutation numérique est un impératif urgent autant qu'une opportunité majeure pour gagner en compétitivité. 
Les nouvelles technologies représentent des centaines d'emploi dans le département. Le numérique est un enjeu d'avenir, il constitue un gisement de croissance et de compétitivité pour le Jura.
 
Il aurait fallu maintenir et conforter l'outil JURATIC.
 
A contre-courant du futur, le Président Pernot et sa majorité viennent de le saborder.
Jur@TIC liquidée, sans fleurs ni couronnes, par le Conseil départemental
Jur@TIC liquidée, sans fleurs ni couronnes, par le Conseil départemental
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
commenter cet article
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 11:33

Principales décisions de la Commission permanente du 23 mai.

 

Situation financière au 23 mai : 

Budget voté pour 2016: 319,3 M€ 

sommes dépensées au 23 mai : 73,9 M€ 

Budget disponible au 23 mai:  245,4 M€

emprunts votés pour 2016 : 35 M€

emprunts non réalisés en 2015 et reportés sur 2016:  13,8 M€ 

emprunts disponibles pour 2016: 48,8 M€ 

 

Principales décisions:

Trophée des communes

Le Président propose une manifestation nouvelle pour mettre en valeur les réalisations des communes avec un partenariat du Progrès pour un coût de 8 000 € à la charge du Conseil départemental. 

Devant une opposition et les réticences d'élus de son bord , le Président retire le dossier!

 

Politique de l'habitat

Attribution de 258 929 € au titre des crédits ANAH et du FART au parc privé.

Dont 5 subventions pour un montant de 21 500 €  pour des propriétaires du canton de Bletterans. 

 

ASEAJ

Association de sauvegarde de l'enfant à l'adulte qui exerce la mission pour le Conseil départemental :42 000 € (un emploi)

 

Juratic

Dissolution de l'association, transfert de l'activité au Conseil départemental mais suppression des deux postes de techniciens et reclassement du directeur au CD.

Décision adoptée avec 27 voix de la majorité.

Nous avons voté contre (  6 voix de l'opposition ) la destruction de cet outil très utile aux entreprises jurassiennes, pour le développement des nouvelles technologies et des usages numériques.

Commission permanente du 23 mai 2016

Plan de soutien au bâtiment

Répartition de 118 000 €

 canton de Bletterans: 

Les Deux Fays: bâtiment communal aide de la région: 5 986 € , conseil départemental: 2 993 € total : 8 979 € 

Grozon: aire de jeu, aide de la région: 7 965 € , conseil départemental: 3 983 € total : 11 948 € 

Le Villey: poteau incendie: aide de la région : 500 € , conseil départemental : 250 €  total: 750 € 

 

Manifestations sportives

répartition de 52 250 € de subventions pour 13 grandes manifestations.

Nous avons voté contre ce rapport car il y a une baisse importante des subventions

 ( exemple: moins 2 000 € pour l' UNSS, sport scolaire ) et pour toutes le manifestations sauf pour  Juracyclisme qui reçoit 27 500 € pour le Tour du Jura. 

et parce qu' aucune subvention ne sera accordée pour  

- le Jumping de la Jument verte à Courlans 

- le Triathlon international de Vouglans organisée par le foyer rural de Saint Maur 

et le Triathlon international de Chalain du Triath'Lons , qui devront faire une demande aux régies de Chalain et Bellecin. 

Nous regrettons vraiment que ces manifestations de niveau départemental ne soient plus soutenues par le Conseil départemental , ce qui risque de les mettre en difficulté .

Rapport adopté par 28 voix de la majorité contre 6 voix de la minorité. 

 

TRIATHLON international de Vouglans et Jumping la Jument verte
TRIATHLON international de Vouglans et Jumping la Jument verte

TRIATHLON international de Vouglans et Jumping la Jument verte

Affaires sportives

subventions aux comités départementaux: total 436 000€

subventions aux clubs;: 715 000€

Ces subventions sont en forte baisse, la nouvelle majorité ayant décidé que la subvention du Conseil départemental ne pourra pas dépasser celle de la communauté de communes ou de la commune. Beaucoup de clubs sont concernés par cette baisse, nous espérons que ce dossier sera revu.

exemple du Guidon bletteranois: 5 521 €  en 2016 au lieu de 11 390 € en 2015cette somme pourrait être considérée comme une provision.

 

Guidon Bletteranois: photo Bernard Girard

Guidon Bletteranois: photo Bernard Girard

Eau potable

Attribution de 321 000 € de subventions dont 23 000 € à la commune de Saint Lothain.

 

Répartition des amendes de police

55 588 € pour 11 dossiers prêts:

dont Cosges: 2 130 € pour un parc de stationnement

Les Deux Fays: 1121€ pour un aménagement de sécurité: feu

Opérations de sécurité: 2 dossiers pour 55 000 €

dont un à Darbonnay, aménagement du carrefour pour 25 000 €

 

Les Deux Fays: feu

Les Deux Fays: feu

 

Pacte agriculture

 

Fête du Morbier : 600 € , Confédération paysanne 500€ pour la journée à la ferme à Communailles.

 

Animation du territoire

(fonds départemental d'animation locale)

Associations du canton de Bletterans: 10 subventions pour un total de 1 600 €

Published by Danielle Brulebois
commenter cet article
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 21:03
Coup de théâtre après le vote de l'AG du CDT

Coup de théâtre après le vote de l'AG contre la restructuration du CDT: 


Le Président Pernot et ses troupes ne manquent pas de toupet! 


Privés de majorité sur leur résolution de douze licenciements au CDT,  ils vont maintenant contester  le vote. ( 21 contre les licenciements et 19 pour) 


Après les Forges de Baudin sur le Bon Coin sans que les élus ne soient au courant, le grand n'importe quoi continue... c'est grave, car aujourd'hui c'est un problème de morale politique qui défraie la chronique. 

Contester le résultat du vote des adhérents du CDT est inacceptable, et faire peser " de sérieux soupçons sur les personnes", sur leur sincérité et leur intégrité est indigne.  Les adhérents apprécieront ! 

Nous connaissons leur attachement au CDT, leur sérieux et leur honnêteté. Devant un sujet aussi grave, la casse d'un outil de travail indispensable au Jura et le licenciements de douze personnes, comment imaginer un instant qu'ils aient eu la volonté ou le cœur à tricher ? 

Chacun a voté selon sa conscience et ce choix doit être respecté.

Aujourd'hui on fait porter le chapeau au Directeur du CDT, Jean Pascal Chopard en lui faisant rédiger un communiqué sur l'irrégularité du vote. 

Or, légalement, ce n'est pas à lui de le faire, il n'est qu'un administratif et il y a une Présidente, Marie Christine Chauvin, qui a au nom du Conseil départemental du Jura a la responsabilité morale et politique de l'association. 

Le vote s'est déroulé conformément aux statuts et aux usages de l'association, sous la présidence de Madame Marie Christine Chauvin.
La liste d'émargement des présences des personnes habilitées à voter valant liste d'émargement pour le vote. 

Ce qui m'a été confirmé par Madame Chauvin, elle même, en cours de vote.
Justement,  je lui ai demandé, alors qu'elle suivait l'urne, pourquoi elle ne faisait pas émarger les votants. Elle m'a répondu devant témoins que ce n'était pas nécessaire et qu'elle avait bien vérifié que seuls ceux qui avaient une voix délibérative avaient eu un bulletin! 

A l'issue du vote, les bulletins ont été recomptés maintes fois. Madame Chauvin a annoncé elle même les résultats à l'assistance. A ce moment, elle a dit qu'il n'y avait pas de majorité absolue et qu'il fallait aviser. 
Je lui ai rappelé l'article 12 des statuts sur les délibérations.
Les décisions sont acquises à la majorité simple des suffrages exprimés. 
Soit 21 contre les licenciements et 19 pour. 

Ce vote contre le démantèlement du CDT est un cuisant échec pour Monsieur Pernot et pour Madame Chauvin, on le comprend, mais de là à prétendre que le scrutin est entaché d'irrégularités, il y a un pas hasardeux qu'ils n'hésitent pas à franchir. 
Tous les moyens sont bons pour nier la réalité. 

Et maintenant pour que la coupe soit pleine, 
il ne manquerait plus que la convocation d'une assemblée générale extraordinaire pour procéder à un nouveau vote. Avec choix des votants? 

Devant un tel manque de professionnalisme, dans l'organisation d'une simple assemblée générale, et l'irrespect des règles élémentaires de la démocratie, comment ne pas douter de la fiabilité et de la pertinence des propositions faites pour l'avenir du CDT, par la Présidente et le Président du Conseil départemental?

Danielle Brulebois, 
Au nom du groupe de l'opposition
du Conseil départemental.

Published by Danielle Brulebois
commenter cet article
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 21:15
L'Assemblée générale du CDT vote contre les licenciements!

Vive le CDT, vive le Jura!

La nouvelle majorité du Conseil départemental voulait scier la branche du tourisme Jurassien en sacrifiant la moitié des emplois du Comité départemental du tourisme.

Mais en AG, à l'hôtel du département, ce soir, les administrateurs en ont décidé autrement.

Ils se sont prononcés contre le plan de restructuration et contre la suppression de douze emplois au CDT voulu par sa présidente MC Chauvin et le président du Conseil départemental, Clément Pernot. ( L'épée de Damoclès des licenciements qui pèse sur le personnel depuis octobre a déjà fait partir 4 cadres en rupture conventionnelle ce qui fait 16 avec les 12 annoncés) 

Résultat du vote: 
Contre la restructuration et la suppression des emplois : 21
Abstentions : 17
Pour: 19 ( dont les 9 conseillers généraux de droite)

Le CDT est reconnu, aujourd'hui, comme l'outil départemental indispensable, qui génère 4200 emplois, 5,5 M € de retombées économiques et fait rayonner tous nos territoires à travers la marque Jura.

Il vaut bien un effort financier du département, comme cela a toujours été le cas. 

La majorité des adhérents a montré qu'on ne balaie pas d'un coup, dix années d'actions collectives de droite comme de gauche, qui ont fait du CDT du Jura un modèle en France !

L'Assemblée générale du CDT vote contre les licenciements!
L'Assemblée générale du CDT vote contre les licenciements!
L'Assemblée générale du CDT vote contre les licenciements!
Published by Danielle Brulebois
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 22:04
Inauguration de la médiathèque de Bletterans
Inauguration de la médiathèque de Bletterans
Inauguration de la médiathèque de Bletterans

Le Conseil général a toujours mené une politique forte en direction du livre et de la lecture publique, il a ainsi financé à hauteur de 200 000€ le bâtiment de la médiathèque de Bletterans et ses équipements. Ce projet faisait partie des contrats signés en 2009 avec les communautés de communes, EDAT (engagement départemental d'aménagement du territoire) signé à Chaumergy.

La médiathèque départementale, service du Conseil Général a accompagné ce projet de construction et apporté son concours à la constitution des collections.

Mais il ne suffit pas d'aménager des lieux, encore faut-il les faire vivre, inviter à la culture, à l'échange et au partage. A Bletterans, l'équipe dynamique bénévoles, a déjà, par son engagement dévoué , donné une âme à ce lieu magnifique.

Située sur la rive droite de la Seille dans un magnifique cadre de verdure, la médiathèque s'ouvre généreusement sur la cité, à proximité immédiate du collège, de l'EHPAD, des écoles et du cœur commerçant du bourg. 

Le destin de Bletterans est de rayonner à travers la Bresse, le Revermont et bien au-delà vers la Bourgogne. Ville dynamique et sportive, cité des artisans et des commerçants, des associations et de l'art de vivre, Bletterans peut aujourd'hui compter sur sa médiathèque pour stimuler sa vie culturelle.

Ce service public supplémentaire, complète son attractivité et participe au développement du territoire.

Published by Danielle Brulebois
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 14:33
Assemblée Générale - CIVJ - Arbois
Assemblée Générale - CIVJ - Arbois
Assemblée Générale - CIVJ - Arbois

Poligny a accueilli l'assemblée générale du CIVJ ( Comité interprofessionnel des vins du Jura) . A cette occasion le Président Jean Charles Tissot a rappelé le poids économique de la viticulture, deuxième filière agricole. La notoriété du vignoble progresse et jamais les médias n'ont autant parlé du vin Jurassien, grâce à l'oenotourisme. Le Conseil général en faisait un vecteur fort de sa politique en faveur de la viticulture et du tourisme. Il donnait au CDT, comité départemental du tourisme, les moyens de développer cette filière. La filière viticole, ce sont des femmes, des hommes, des terroirs, des paysages, une culture à faire vivre, connaître et valoriser. Le vin du Jura est un moyen de faire découvrir le patrimoine, les musées, la gastronomie, les AOC, les produits du terroir, les activités nature, les manifestations culturelles... Le CIVJ et le CDT ont pris des initiatives, engagé des projets associant vigne et tourisme, comme le label Vignobles et découvertes, l'appli Vignoble du Jura, ou le superbe magazine CARACTERES. Il importe aujourd'hui que le CDT puisse poursuivre sa mission oenotourisme auprès du CIVJ et des acteurs locaux. C'est l'attente du Président Jean Charles Tissot. Seul le CDT est en mesure de coordonner toutes les idées et les énergies. Supprimer le pôle Ingénierie et Developpement au niveau départemental serait une grave erreur. Bien qu'ils fassent un travail remarquable dans les territoires, les offices de tourisme et les communes n'auront jamais l'expertise humaine et technique développée par le CDT. Le Jura a la chance d'avoir des experts du tourisme, de l'accueil, des virtuoses de la gastronomie et de l'animation, mais il faut un chef d'orchestre : le CDT. D'autant plus qu'aujourd'hui, dans un monde très concurrentiel, chacun ne peut jouer seul sa partition dans son coin. Il faut unir nos forces, parler d'une même voix, présenter une offre de marketing globale: l'image Jura transcendant notre mosaïque de terroirs exceptionnels. Seul le CDT peut déployer une véritable stratégie de puissance et de communication permettant de faire rayonner le Jura en haut de l'affiche.

Assemblée Générale - CIVJ - Arbois
Assemblée Générale - CIVJ - Arbois
Published by Danielle Brulebois
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 16:34
Portes ouvertes en musique au GAEC CARMANTRAND
Portes ouvertes en musique au GAEC CARMANTRAND

C'était la fête au Gaec Carmantrand où musique et fleurs étaient à l'honneur ce week end! Entre l'art de cultiver bio et la musique il y a un point commun, la recherche de l'harmonie. En harmonie avec la nature, l'agriculture biologique rend de nombreux services : préservation des ressources naturelles et protection de la santé. Depuis plus de seize ans à Villevieux, le Gaec Carmantrand démontre que l'agriculture biologique est rentable, qu'elle favorise le développement en milieu rural. Vingt - cinq emplois ont été créés par les Frères Carmantrand.

Et comme la musique, l'agriculture bio crée des liens, entre le producteur et le consommateur et revitalise ainsi la vie locale. Le Potager Bio est un exemple de réussite qui montre qu'une bonne partie des pratiques bio pourraient s'utiliser en agriculture conventionnelle. Bravo aux producteurs et aux musiciens!

Portes ouvertes en musique au GAEC CARMANTRAND
Portes ouvertes en musique au GAEC CARMANTRAND
Published by Danielle Brulebois
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 14:35
Célébration du 8 mai 2016
Célébration du 8 mai 2016

Célébrer le 8 mai dans sa commune, devant son monument aux morts, aux fusillés, c'est se souvenir ensemble, toutes générations confondues, que des hommes et des femmes se sont battus contre la barbarie nazie, pour faire triompher les valeurs de la République.

C'est rendre hommage à tous les Résistants, à tous ceux qui ont eu le courage de dire non au racisme, à la violence, à l'exclusion et qui, pour beaucoup, sont mort en héros.

C'est se rappeler que l'Europe s'est construite pour nous protéger des haines, des conflits et des tentations nationalistes. Nous avons toujours à apprendre de notre passé, et à nous inspirer de ces héros afin que "le ventre de la bête immonde" comme l'écrivait Brecht, ne soit plus jamais fécond.

Célébration du 8 mai 2016
Célébration du 8 mai 2016

A voir et à revoir cette sublime opérette d'après Germaine Tillon, mise en scène par le Théâtre de la Petite  Montagne et interprétée par deux grandes comédiennes Roselyne et Christelle.

A l'époque le Conseil général avait soutenu la création de ce chef d'œuvre, de retour dans le Jura après un tour de France et un formidable succès sur les plus grandes scènes.

Pour faire passer le message de la Résistance et  éveiller les consciences engourdies, rien de tel que la culture,  la poésie et la beauté.

Published by Danielle Brulebois
commenter cet article
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 14:46
Portes Ouvertes d' ELAN JARDIN à Nance
Portes Ouvertes d' ELAN JARDIN à Nance

Comme chaque année, à Nance, les Portes ouvertes d' Elan Jardin ont connu un grand succès. Dans une ambiance chaleureuse et festive, les membres de l'Association proposaient des plants. Toute l'année, on peut aussi s'approvisionner sous forme d'abonnement, en paniers de légumes bio, frais, variés, et de saison.

Car Élan, c'est un grand jardin biologique, un véritable conservatoire de légumes anciens, et c'est aussi un laboratoire de transformation. Mais c'est surtout une association de bénévoles engagés, qui interviennent dans le champ de l'Economie Sociale et Solidaire. Ici, les personnes en difficultés trouvent soutien et accompagnement dans leur projet de retour à l'emploi ou de formation.

Le Conseil départemental a la chance de pouvoir s'appuyer sur des structures comme Elan Jardin qui ont un rôle primordial dans la mise en œuvre du Programme Départemental d’insertion (P.D.I) en direction des bénéficiaires du RSA.

Portes Ouvertes d' ELAN JARDIN à Nance
Portes Ouvertes d' ELAN JARDIN à Nance
Published by Danielle Brulebois
commenter cet article
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 22:33
Non à la pêche professionnelle dans le Jura. Lettre ouverte à Madame Ségolène Royal, Ministrede l'Environnement.

Danielle Brulebois
Conseillère départementale du Jura,
8, rue des Petites Fouilles
39230 Chaumergy.


à


Madame Ségolène Royal,
Ministre de l'Environnement, de l' Énergie et de la Pêche,
Tour Séquoia
92055 La Défense Cedex






Madame la Ministre,



Je tiens à attirer votre attention sur l'inquiétude suscitée par le nouveau décret pêche, auprès des pêcheurs amateurs et des élus de notre département concernant le volet de la pêche professionnelle.
L'arrivée de celle-ci est rendue possible dans le Jura, lors du renouvellement des baux de pêche du domaine public à compter du 1er Janvier 2017.
Nous apprenons que le lac de Vouglans fait l'objet de demandes de pêcheurs professionnels malgré son classement en première catégorie, ainsi que d'autres lots de 2ème catégorie: lac de Coiselet, Doubs navigable, rivière d'Ain et Bienne.

L'installation de la pêche professionnelle aurait des conséquences funestes pour nos milieux aquatiques.

Notre département a connu par le passé une expérience malheureuse avec l'implantation d'un pêcheur professionnel imposé en 2007 par VNF, voies navigables de France, sur le Doubs. Après avoir prélevé plusieurs tonnes de poissons par an et épuisé la ressource, il a déposé le bilan et détruit l'emploi créé.
En 2011, en raison de la présence de pyralènes et autres PCB dans le Rhône, il avait été question de réinstaller des pêcheurs professionnels dans le Jura. Une forte opposition, justifiée par le contexte local ainsi que par les études techniques et scientifiques, avait conduit à écarter cette solution.

Aujourd'hui, l'état des milieux aquatiques du Jura est préoccupant, malgré les efforts des pêcheurs bénévoles qui oeuvrent à la protection de la faune et à la restauration d'écosystèmes souvent dégradés, perturbés et déséquilibrés.
Plusieurs espèces piscicoles de nos cours d'eau et lacs sont en grand danger, en particulier les carnassiers: brochet, truite, ombre, sandre. Leur vulnérabilité ne permet pas une exploitation professionnelle, avec des engins industriels et non sélectifs.

Le débit des rivières jurassienne est très faible en été. Leur fort étiage entraîne une mortalité récurrente des poissons, malgré la veille des sociétés de pêche et les investissements des contrats de rivière.

Le Conseil départemental a fait beaucoup d'efforts pour préserver et valoriser ces espaces naturels sensibles.

Des investissements importants ont permis d'y développer une stratégie de tourisme vert et durable: randonnée, sports de nature, activités nautiques, aviron, natation, voile, plongée, pêche amateur, pêche sportive...

Pour ce qui est du lac de Vouglans, notre collectivité a acheté des ports, aménagé les rives, équipé la base nautique de Bellecin où viennent s'entraîner les équipes nationales. Toutes l'année de nombreux clubs, associations, établissements scolaires, étudiants et touristes y séjournent.

Le lac de Vouglans est un lac artificiel à vocation hydroélectrique, le deuxième en superficie après Serre- Ponçon, lac où la pêche professionnelle n'a pas été autorisée. Selon les besoins d'EDF son niveau fluctue en fonction des lâchers d'eau et des variations de débit.
La pêche amateur y est interdite la nuit.

Les eaux profondes et les berges minérales ou marneuses sont inhospitalières. Elles ne favorisent guère la reproduction, les frayères et les branchages sont rares. L'alevinage des sociétés de pêche constitue l'essentiel de la ressource, qui demeure très fragile.
En prélevant des espèces de manière démesurée par rapport aux possibilités du milieu, avec les effets dévastateurs des filets maillants et la perturbation mécanique sur l'habitat, la pêche professionnelle aurait des effets désastreux sur l'écosystème très sensible du lac.

D’un point de vue socio-économique, il serait catastrophique de favoriser la pêche professionnelle au détriment de la pêche de loisir.
Pour quelques emplois créés, de nombreux autres seraient sacrifiés.
La pêche amateur génère des retombées économiques indispensables à nos territoires. Elle crée de la richesse et apporte une activité importante avec des milliers d'emplois liés aux commerces, aux magasins de pêche, à la production de fournitures, de céréales, à l'accueil des touristes, gîtes, chambres d'hôtes, campings, restauration.

D'autre part, au sein de leurs structures associatives, les pêcheurs amateurs contribuent efficacement à l'éducation et à la sensibilisation à l'environnement.
Leurs milliers de bénévoles participent gratuitement à l'entretien, à la restauration physique et écologique des cours d'eau.

Dans le Jura, la Fédération et les Associations de pêcheurs amateurs travaillent sans relâche à la conservation et à la diversité du milieu aquatique. Ils s'attachent à le protéger, dans un esprit citoyen responsable, respectueux de l’environnement et du développement durable.
Ils ont une expertise fiable et sérieuse en raison de leur expérience et de leur connaissance fine de nos milieux aquatiques.
Il est indispensable de les soutenir, de les encourager et de prendre en compte leur opposition à la pêche professionnelle.

Je voudrais aussi souligner un paradoxe qui semble avoir échappé aux différente lois, en particulier à la loi de modernisation de l'agriculture en 2010.

Dans le Jura il existe une autre sorte d'aquaculture, complètement abandonnée, la pisciculture d'étang. Les pisciculteurs sont en grandes difficultés, ils cessent les uns après les autres leur activité parce qu'ils ne trouvent ni débouchés ni filières pour vendre leurs poissons.

Pourtant les poissons d'étang sont sains et savoureux, ils ne contiennent ni pesticides, ni PCB . Ce sont les mêmes espèces que celles qui semblent avoir grand attrait pour la pêche professionnelle: carpes , tanches, brochets, perches, gardons, sandres, black bass...il y a là un gisement d'emplois potentiels autrement important que celui, insignifiant et très aléatoire de la pêche professionnelle en lacs et rivières.

Faute de pisciculteurs, les étangs du Jura sont en péril. Pourtant ces milieux jouent un rôle de premier plan dans le cycle de l'eau par le soutien des étiages, par leur richesse écologique et biologique et par leur fonction de filtres.

Une réflexion concertée avec la Fédération et les Associations de pêche, les élus et les partenaires économiques est nécessaire au niveau départemental.

Je sais que nous pourrons compter sur l'attention de Monsieur le Préfet, Monsieur Jacques Quastana, et sur l'expertise de ses services pour faire valoir les intérêts environnementaux et économiques de notre département.
Je vous fais confiance, Madame la Ministre, pour entendre nos arguments qui vont dans le sens des autres avancées, positives, voulues par votre nouveau décret pêche.


Je vous prie d'agréer, Madame la Ministre, mes respectueuses salutations.


Danielle Brulebois,
Conseillère départementale du Jura.



Non à la pêche professionnelle dans le Jura. Lettre ouverte à Madame Ségolène Royal, Ministrede l'Environnement.
Published by Danielle Brulebois
commenter cet article