Visite de l’unité de méthanisation du GAEC des Frênes


En visite de l’unité de méthanisation du GAEC des Frênes ce matin avec Justin Babillotte Sous- Prefet, Daniel Vuitton Maire de Rothonay et son premier adjoint.

Transformer les effluents d’élevage en énergie renouvelable, c’est le pari réussi de Nicolas Duparchy. C’est un lourd projet, qui a mis plusieurs années à aboutir en raison des délais de réalisation et des divers imprévus rencontrés.

Mais s’il a demandé beaucoup de courage et d'investissement personnel à l’agriculteur, il en valait la peine.

Aujourd’hui l’unité de méthanisation de Rothonay produit à la fois de l'électricité revendue à EDF, de l'énergie thermique utilisée pour chauffage et le séchage du foin et du digestat, un fertilisant sous forme liquide ou solide.

Quotidiennement ce sont 12 tonnes de fumier, 10 mètres cubes de lisier et 2 tonnes de déchets de céréales qui sont traités au sein de l’exploitation pour une capacité de production de 235 kW/h d’électricité.

L’enjeu pour le GAEC est réel sur les plans écologique et économique puisque qu’il revend de l’énergie verte, réduit sa dépendance aux engrais minéraux et diminue ses émissions de gaz à effets de serre par l’optimisation de la fertilisation azotée et par une meilleure gestion des déjections animales. Le cycle est complet et permet de réduire le recours aux engrais chimiques, pour fertiliser les prairies.

Ainsi, un méthaniseur ne produit pas de déchets ultimes : tout ce qui y rentre est recyclé et retourne à la terre.

J’ai soutenu ce projet qui s’inscrit dans la transition énergétique et qui a été accompagné par la direction régionale de l’#ademe .

Monsieur le Maire en a facilité l’installation et l’accès aux réseaux.

La méthanisation est une diversification d’avenir pour l’agriculture. Comme nous avons pu le constater avec les explications très complètes de Nicolas Duparchy elle demande une astreinte journalière, une gestion fine et rigoureuse de la biologie, des compétences affûtées en maintenance, électricité, électronique, numérique, car il s’agit d’une véritable usine de cogénération.

Le GAEC des Frênes est d’abord une belle exploitation agricole familiale en système d’élevage de 90 vaches Montbéliardes nourries dans le respect du cahier des charges de l’AOC Comté et soignées avec une grande bienveillance car tout est mis en œuvre pour le bien être animal.

Merci à Nicolas Duparchy et à son papa pour cet échange instructif et ce temps de partage très riche. Les agriculteurs sont des acteurs indispensables au monde rural, créateurs d’emploi et de valeur ajoutée sur nos territoires.

La crise sanitaire a mis en évidence le rôle essentiel de l’agriculture française en matière de souveraineté alimentaire. C’est une activité noble, riche de sens et nécessaire à chacun, un métier d’utilité publique.

Articles récents
Archives