Une pluie de médailles d’or et d’argent pour les crémants du Jura


Un peu de baume au cœur pour nos viticulteurs très affectés par le gel dévastateur qui est venu aggraver le contexte de crise.

C’est aussi une fierté et une juste reconnaissance de la démarche d’excellence qui anime notre vignoble jurassien .

Je suis passée au Caveau Des Byards pour féliciter les coopérateurs et Denis Grandvaux et pour recueillir leurs observations et leurs attentes sur la mobilisation exceptionnelle des moyens de l’Etat.


Pour reprendre un domaine viticole aujourd’hui, il faut du courage, des compétences et une forte passion de l’univers du vin. Louis Bourdrel, jeune repreneur du domaine Reverchon de Poligny n’en manque pas. Cependant le manque de récolte les premières années d’installation ou de reprise, est une situation particulière qui sera à prendre en compte.

Dès lundi soir je ferai part au ministre de l’agriculture Julien Denormandie des particularités des problématiques jurassiennes.

Je suis très mobilisée au sein du groupe d’études vigne vin et œnologie, avec mes collègues de la majorité et nous avons déjà obtenu des avancées significatives, la plus importante étant d’avoir réussi à faire passer le secteur S1bis en secteur S1. Et de faire ainsi bénéficier les coopératives et les grossistes des exonérations de charges sociales et patronales, de l’accès au fonds de solidarité et au chômage partiel à100%.

Ces entreprises représentent un secteur d’activité important et indispensable pour de territoires avec de nombreux emplois induits. Il était important de les soutenir et nous avons été entendus par le gouvernement.

Mais le travail continue en attendant les heureux moments du retour des portes ouvertes, des salons et des festivités.

Articles récents
Archives