top of page

Question au Gouvernement sur les Accords de Libre échanges avec la Nouvelle-Zélande


Cette semaine, j'ai interrogé le Gouvernement sur les accords de libre échange avec la Nouvelle-Zélande, lui demandant des engagements clairs sur la procédure de ratification concernant des Agriculteurs Européennes.


Bien que les secteurs où il y a des IGP et AOP soient mieux protégés, certaines filières sont affaiblies par le développement du commerce international. Les importations déstabilisent le marché en introduisant des produits à des prix trop différents et de ceux pratiqués en Europe.


Comment pourra-t-on demander à nos Agriculteurs, en France, mais aussi partout en Europe, de faire des efforts, de s'appliquer de nouvelles normes, pour se décarboner, et laisser rentrer des produits qui les concurrencent et n'appliquent pas du tout ces règles.


La France doit faire entendre sa voix pour l'instauration d'une nouvelle génération d'accords. Elle doit exiger des actes clairs de la part des Pays signataires en faveur du respect des normes sanitaires et environnementales, de l'étiquetage et la protection de nos filières industrielles et agricoles avec la clause de sauvegarde.


Nous prenons acte de l'engagement du Gouvernement, nous attendons des garanties fermes et je serai particulièrement attentive lors de l'examen du texte de l'accord à l'Assemblée nationale en vue de sa ratification, conformément au processus démocratique.

Comentários


Articles récents
Archives
bottom of page