top of page

Question au Gouvernement - Les "Oubliés du Ségur"


J'ai interrogé le Gouvernement sur "Les Oubliés du Ségur" de la Santé et sur l'état d'avancement des négociations sur le convention collective unique étendue (CCUE), qui permettra aux 20 à 30% des salariés du secteur médico-social qui n'en bénéficient pas, d'avoir eux aussi une prime nette de 183 euros sans contrepartie.


Agents d'entretien, secrétaires, agents d'accueil, équipes de cuisine ou de ménage, ils vivent cela comme une réelle injustice.


Suite à mon action conjointe avec les syndicalistes Jurassiens, certaines professions ont déjà bénéficié d'un rattrapage l'année dernière : les surveillants qualifiés, surveillants de nuit et maîtresses de maison.


Aujourd'hui, il faut garantir l'égalité de traitement de tous les professionnels du secteur, c'est une question de justice et d'attractivité de ces métiers.


Pour soutenir le projet de convergence du cadre du cadre professionnel du secteur, c’est une question de justice et d’attractivité de ces métiers.


Pour soutenir le projet de convergence du cadre conventionnel de branche sur le secteur sanitaire et social privé à but non lucratif, une enveloppe de 500 millions d'euros a été dégagée.

Les négociations se poursuivent avec les organisations des employeurs associatifs du secteur sanitaire, social et médico-social, représentées par la Croix-Rouge française, la FEHAP et Nexem, et j’espère qu’ils parviendront enfin à un accord.

C’est le cas aussi en ce qui concerne les métiers de la petite enfance pour lesquels le gouvernement a engagé les négociations.

Comments


Articles récents
Archives
bottom of page