top of page

Assemblée générale de la Ligue contre le Cancer du Jura

L'assemblée générale de la Ligue contre le Cancer du Jura s'est tenue à Lons le Saunier. J'ai remercié le Président, Monsieur Gérard GUILLEMAUD et les bénévoles qui se mobilisent toute l'année pour mener des actions de prévention, d'accompagnement des malades, de défense de leurs droits, de récolte de dons et de soutien à la recherche.


Dans un même temps, l'association s'emploie à développer des missions de "soins support" apportés aux personnes touchées par le cancer, "réconfort et bien-être" : sophrologie, reiki, soins esthétiques et soutien psychologique.


Au niveau national, la stratégie décennale de lutte contre les cancers 2021-2030 marque notre volonté forte et partagée d'améliorer l'offre de santé et le service rendu à l'ensemble de nos concitoyens, sur les champs de la prévention primaire et du dépistage, dans leurs parcours de soins et parcours de vie, ou le soutien à l'ensemble des acteurs de la lutte contre l cancer, de la santé et de la recherche.


Cette stratégie sera coordonnée par l'institut national du cancer et disposera d'un budget renforcé de 1,74 milliards d'euros pour sa première feuille de route des cinq premières années, soit 20% de plus que le précédent plan.


Pour une plus grande prévention, 40% des cancers pourraient être évités. Nous agissons donc à la racine avec plus de transparence sur la composition des produits et une prévention contre le tabac renforcée, favoriser le dépistage.


Pour une prise en charge toujours plus adaptée : nous mettons l'accès sur la lutte contre les inégalités d'accès aux soins, les cancers des enfants et le continuum recherche-action afin que nos découvertes profitent au plus vite à chacun. Nous avons rendu l'allocation journalière accessible aux aidants des personnes atteintes d'un cancer.


Pour que la France soit à la pointe de la lutte contre le cancer : moitié du budget global de la stratégie est consacrée au volet recherche fondamentale comme clinique avec un objectif d'améliorer considérablement le taux de survie des cancers les plus graves à l'horizon 2023. Nous mettons nos technologies de pointe au service de lutte contre le cancer : intelligence artificielle, numérique, biotech et industrie. Par deux fois, nous avons augmenté le budget de la recherche pour être à la hauteur des espoirs des malades et de leur familles.


Concernant les cancers pédiatriques : parce que les enfants étaient moins bien pris en charge du fait de leur spécificité, nous avons tenu à voter une Loi pour eux, pour établir une stratégie d'amélioration de leur prise en charge. Pour encourager la recherche, un plan de recherche spécifique et la fin de l'interdiction générale et absolue des essais cliniques sur les patients mineurs.


Le droit à oublie : promesse tenue, c'est désormais chose faite. Le droit à l'oubli est abaissé de 10 à 5 ans après la fin du protocole thérapeutique pour les malades du cancer et de l'hépatite C, quel que soit leur âge.


Les malades ont désormais, pour un accès effectif au crédit, un droit essentiel dans leur reconstruction.


Nous avons également complètement supprimé les questionnaires de santé pour les emprunts de moins de 200 000 euros, un seuil suffisant pour sauvegarder le modèle assurantiel et permettre une plus grande liberté aux malades.


Une campagne de vaccination généralisée va être lancée dans les collèges pour les élèves de 5ème afin de mieux lutter contre le papillomavirus. La vaccination qui sera accessible à tous les collégiens, filles comme garçons, dès la classe de 5ème, doit permettre d'augmenter la couverture vaccinale et de prévenir contre l'infection qui est responsable de 6 000 nouveaux cas de cancers et de 30 000 lésions précancéreuses du col de l'utérus chaque année.

Comments


Articles récents
Archives
bottom of page