A l’Assemblée nationale en visioconférence avec le Haut Commissaire au plan François Bayrou.


A l’Assemblée nationale en visioconférence avec le Haut Commissaire au plan François Bayrou. Je l’interroge sur ses intentions dans le développement de la petite hydroélectricité, pour la transition écologique locale, alors que la "continuité écologique" impose des cours d'eau sans obstacles et donc sans moulins.


Les moulins n'ont jamais fait mourir les poissons et ne les empêchent pas de remonter à la source, il n’y a qu’à regarder les truites jurassiennes franchir les cascades, elles n’ont pas besoin de passes à poissons. Les retenues d’eau ont un rôle bénéfique pour la biodiversité, les écosystèmes et la nappe phréatique en particulier durant les étiages des plus en plus fréquents.


Je lui fais remarquer que depuis la loi sur l’eau de 2006, on impute la pollution des eaux à des ouvrages souvent multiséculaires.


Comme le dit très justement Stéphane Bern « Il ne faut pas opposer patrimoine et écologie. »


Le Haut Commissaire au plan affirme son attachement au patrimoine et à la petite hydroélectricité, énergie renouvelable qui a de l’avenir.

Articles récents
Archives