La sécheresse dévaste nos prairies !

Sans eau rien ne pousse et les animaux souffrent. Les éleveurs du Jura vont pouvoir utiliser leurs jachères pour nourrir leurs troupeaux. Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation,Julien Denormandie, vient d’autoriser aujourd’hui les éleveurs de 15 nouveaux départements à bénéficier de cette dérogation.


Les quatre départements de Franche-Comté sont concernés.


Ils vont pouvoir utiliser les surfaces laissées en jachère et déclarées à Bruxelles comme surfaces d'intérêt écologique (SIE) au nom de la biodiversité) pour faire pâturer leurs troupeaux ou pour les faucher afin de produire du fourrage. Elles pourront continuer à être comptabilisées comme pour l’octroi du «paiement vert».


Par ailleurs, les cultures dites dérobées, semées entre deux grandes récoltes, peuvent bénéficier sur demande d'un délai jusqu'au 1er septembre. La sécheresse est telle cette année, qu'après la moisson du blé ou de l’orge de printemps, la germination et la levée des petites graines de colza fourrager, de luzerne ou d’ autre culture intermédiaire comme le sarrasin ne peut se faire et les champs restent nus.


La situation est alarmante, si la pluie se fait encore attendre, il sera difficile de semer des couverts fourragers et faute de repousse d'herbe, les provisions de le fourrage seront bien entamées pour cet hiver.


Les cultures de printemps maïs et tournesol sont elles aussi aussi fortement endommagées par la sécheresse.


Pour soutenir les éleveurs face à ces circonstances exceptionnelles, comme l’année dernière, nous veillerons à ce que tous les moyens d’action soient mobilisés.

Articles récents
Archives