Difficultés pour les fabricants d’emballages en bois léger



Avec une trentaine de Députés de la majorité, et ma collègue Anne/ Laure Cattelot j’alerte le Gouvernement sur les inquiétudes et les difficultés auxquelles font face les fabricants d’emballages en bois léger.


C’est le cas de la Société LACROIX qui conçoit et fabrique des emballages en bois, carton et plastique pour de nombreux marchés alimentaires.


Née en 1946, pour répondre à la demande des fromagers, l’entreprise familiale fabrique aujourd’hui deux milliards d’emballages par an, en bois, carton, plastique et mixte. Elle a créé de nombreux emplois dans le Jura, en France et à travers le monde. ( 170 à Cousance)


Matériau naturel et recyclable, le bois utilisé pour la fabrication de ces emballages provient de nos forêts françaises. Par une récente décision de CITEO ces emballages ont été classés « non recyclables ».


Avec mes collègues Députés, nous regrettons que ces emballages vertueux ne soient pas recyclés, et nous souhaitons nous battre pour que les 5 000 emplois directs et indirects mis en péril soient préservés. Nous avons ainsi adressé le courrier ci dessous à M. le Premier Ministre, M. le Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance ainsi qu’à Mme la Ministre de la Transition écologique. Convaincue de son engagement en faveur de la relance et de l’économie circulaire je suis sûre que le gouvernement ne restera pas insensible à cette situation.

Articles récents
Archives