Union européenne face au covid et loi bioéthique



Questions au gouvernement cet après midi puis débriefing sur LCP sur l’accord européen :


Oui, comme l’a dit Jean Castex premier ministre, c’est un jour historique. Au delà du chiffre de 750 milliards d’euros, ce qui compte c’est le franchissement d’une étape fondamentale pour l’Europe qui regarde enfin dans la même direction et emprunte un chemin commun.

L’idée force de cette dette commune est la solidarité entre les états.


Une dette qui ne menace pas la stabilité financière car elle servira à améliorer l’appareil productif et à redonner à l’Europe sa souveraineté de troisième puissance mondiale, avec des engagements stratégiques qui privilégient les dépenses d’avenir: éducation, transition écologique, numérisation, recherche, industrie et compétitivité des entreprises avec comme condition première le respect de l’Etat de droit.


Sur la loi bioéthique, le premier ministre pris à partie lors des questions au gouvernement n’a pas répondu. Dans la mesure où la loi votée par le sénat en février revient en deuxième lecture à l’Assemblée nationale avec trois ministres qui s’exprimeront dans l’hémicycle le (santé, justice, recherche) je comprends qu’il réserve son expression à plus tard.

Articles récents
Archives