Les associations d’insertion dont l’activité est le tri des déchets ont beaucoup souffert du confine

Les associations d’insertion dont l’activité est le tri des déchets ont beaucoup souffert du confinement et de l’arrêt des collectes.

C’est le cas du collectif textile franc comtois de Sellières CTFC plateforme régionale qui récupère et trie les surplus des déchets textiles des associations de toute la région. C’est un acteur important du retour à l’emploi en milieu rural par l’activité de la filière textile.

Le recyclage des déchets textiles manque cruellement de débouchés alors qu’il y a des pistes à envisager aujourd’hui comme la transformation en atelier de couture pour la fabrication de masques ou de surblouses par exemple ce qui permettrait d’éviter l’augmentation exponentielle de l’enfouissement et de l’incinération.

J’ai donc écrit aux ministres concernés par la transition écologique et l’économie circulaire et au haut commissaire à l’économie sociale et solidaire pour les alerter sur les difficultés des structures d’insertion et aussi pour leur demander leur soutien financier et leur accompagnement dans le projet du Clus'Ter Jura que vient de me présenter le directeur du groupe Demain, Matthieu Grosset.

Son projet rassemble plusieurs grandes associations de l’économie circulaire du bassin lédonien et de nombreux bénévoles particulièrement engagés pour apporter des réponses à la crise du Covid19. Le Jura, berceau de la coopération a montré au cours des siècles qu’il a toujours su faire preuve de résilience durant les crises.

Comme par le passé, c’est ensemble et solidaires que nous surmonterons aussi celle qui nous affecte aujourd’hui.

#GroupeCoopératifDemain, #APEI Lons Le Saunier, #EPART, #ECLA Lons Agglomération, #Pays Lédonien, #SOSSurblouses, #SolidaritéauxSoignantsLonsBletterans et alentours. #BresseHauteSeille

Articles récents
Archives