Covid-19 « La guerre des masques »



J’ai écrit au Premier Ministre, au Ministre de la Santé, au Ministre de l’Intérieur pour leur demander de veiller à ce que les commandes de masques de la Région Bourgogne Franche-Comté soient honorées et que ses besoins en masques complémentaires soient pris en considération.

Des le lundi 6 avril j’ai appelé le directeur de cabinet du premier Ministre pour l’informer de la colère des élus de la Région et des Jurassiens, suite aux incidents survenus lors de la livraison des masques à l’aéroport de Bâle.


Un peu de clarté me semble cependant nécessaire sur cette affaire :

- Chacun devrait savoir que nous sommes en état d’urgence sanitaire, que cet état d’urgence a été voté à l’unanimité par les députés et les sénateurs .

De cet état de droit exceptionnel découle le décret du 20 mars 2020 - que nul n’est censé ignoré- qui autorise l’Etat à procéder à une affectation prioritaire des masques au profit de ceux qu’il considère en avoir le plus besoin et cela jusqu’au 31 mai 2020.


- L’ARS Grand Est avait commandé 6 millions de masques, en complément des stocks stratégiques distribués par l’Etat, à un importateur chinois.

Chargé d’autres commandes passées par des collectivités locales, l’importateur a choisi de grouper les livraisons. Or la quantité livrée sur l’aéroport de Bâle était très inférieure à celle commandée.

Elle n’a permis d’honorer que la commande de l’ARS Grand Est.

La préfète de Région Grand Est, madame Josiane Chevalier, a donc décidé de la réquisitionner.


- J’estime cependant qu’accuser l’Etat de flibusterie, de vol, ne mènera pas à grand chose, si ce n’est affaiblir la démocratie, alors que jamais nous n’avons eu autant besoin de l’Etat et attendu de lui.

Que deviendrait l’intérêt général et l’équité entre chacun des Français sans l’autorité de l’Etat, pour réguler la concurrence, la compétition et la surenchère?


L’heure est grave. Coopération, concertation et solidarité doivent prévaloir entre l’Etat et les collectivités pour lutter efficacement contre ce terrible fléau qui nous affecte.


C’est pourquoi j’ai souhaité intervenir auprès du gouvernement afin qu’il veille de très près à ce que les intérêts de notre Région soient respectés et que les livraisons soient réparties équitablement.


La région Bourgogne Franche-Comté a réceptionné hier soir une première livraison de un million de masques sur les quatre millions commandés.

Articles récents
Archives