Les grandes entreprises qui font appel à la garantie de prêt de l’État, ou demandent un report des c

🔵 Une mesure juste et responsable :



Une grande entreprise qui bénéficierait de ce soutien en trésorerie de l’État et verserait dans le même temps des dividendes à ses actionnaires devra rembourser le montant de l’aide perçue et se verra infliger des pénalités.

Les actionnaires attendront donc retour à meilleure fortune.

La demande de la banque centrale européenne aux banques européennes de ne pas verser de dividendes est dans le prolongement de l’appel du ministre de l’économie et des finances et du gouverneur de la Banque de France pour les banques françaises : aucune rupture de concurrence ne doit pénaliser les banques européennes.


Plusieurs grandes entreprises françaises ont déjà renoncé à verser des dividendes ou, du moins, réduit le montant initialement prévu.

Articles récents
Archives