Hommage aux résistants morts pour la France dans le jura


Ce 14 mars, cérémonie d’hommage aux dix résistants assassinés et brûlés par la Gestapo et la milice, au monument des Rippes d’Alièze. Ce moment de recueillement intense était organisé par le président de l’ANACR (Association nationale des anciens combattants et résistants),Jean-Claude Herbillon, la municipalité et le maire Josette Bourgeois, le comité du Souvenir français présidé par Jean Carton en présence de nombreux habitants, maires et élus, porte- drapeaux, membres des associations d’anciens combattants et résistants.

Ensuite à Coyron au Pont de la Pyle était commémoré le souvenir de douze jeunes dénoncés par la milice et massacrés par les nazis, avec la participation des élus, des pompiers de la gendarmerie et de la belle fanfare d’Orgelet.

Comme le souhaitait le Général de Gaulle : « quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et elle ne s’éteindra pas. »

Malgré le temps qui passe, n’ayons jamais aucune complaisance envers tout ce qui affaiblit les valeurs de la République : la haine, la violence, le fanatisme et la xénophobie.

La Résistance nous donne l’exemple du rassemblement de citoyens de tous bords et de tous milieux, qui ont su rester soudés et placer l’unité au dessus de leurs différences.

L’histoire nous transmet la responsabilité d’être digne du passé et d’être à la hauteur pour faire face aux défis d’aujourd’hui et de demain.


Le Président de la République Emmanuel Macron a appelé à l’union des Français pour faire face à la plus grave crise sanitaire de notre époque.

« Ils nous faut éviter les écueils nationalistes et individualistes »

Nous devons « Faire France » car c’est en communauté nationale, une et indivisible, que nous vaincrons l’adversité.


Articles récents
Archives