Mon intervention en commission du développement durable à propos de l’utilisation du plastique dans



A l’Assemblée nationale audition de Monsieur Nicolas le Bigot directeur du Comité des constructeurs français de l’automobile CCFA, sur les stratégies des constructeurs automobiles.

Je l’ai interrogé sur l’avenir du plastique dans la construction des véhicules.

« La préoccupation de l’opinion publique est grandissante à propos de l’impact de la prolifération du plastique sur la planète. Or, le plastique et l’automobile, c’est une histoire de famille tant il est difficile d’imaginer une voiture sans plastique.

Plus légers, les matériaux plastiques ont permis des transports plus économes en carburant. Leur utilisation sans cesse croissante a favorisé une importante réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En moyenne, une voiture contient 170 kilos de plastique. A ce jour, le plastique occupe la seconde place des matériaux utilisés pour la construction d’un véhicule.

Pensez-vous que cette proportion va encore augmenter avec les voitures de demain, autonomes, électriques et connectées ?

L’objectif du gouvernement est de recycler 100% du plastique en 2025. Pouvez-vous nous dire où en est la filière automobile dans l’écoconception et l’utilisation du plastique recyclé? »


Réponse:

Le secteur de l’automobile peut difficilement se passer des polymères. Mais les fabricants de voitures s’engagent dans le processus de leur recyclage. De nombreuses sociétés automobiles utilisent des plastiques recyclés qui sont donc amenés à s’installer durablement dans les voitures. Cependant la filière d'approvisionnement en plastique est encore mal organisée, les coûts de la matière recyclée sont plus élevés que la matière vierge et il est difficile d’obtenir la même qualité. La recherche y travaille. Le futur de l'automobile passera par l'innovation de l’industrie chimique des matériaux

Articles récents
Archives