Nous examinons ce soir la  #PPLCyberHaine en deuxième lecture à l’Assemblée nationale

La haine se déverse aujourd’hui partout sur internet, propagée par les réseaux sociaux. Il est temps d’imposer aux plateformes numériques de retirer sous 24 heures les contenus manifestement illicites.


Cette responsabilisation accrue des plateformes passera aussi par des sanctions financières très dissuasives.

La loi sera respectée en ligne et les grandes plateformes devront rendre des comptes sur leur action.

La liberté de penser ne peut être la liberté d’inciter à la haine.

Articles récents
Archives