Ma cérémonie des voeux pour l'année 2020

Ma cérémonie de vœux à Montmorot hier soir a été un beau moment de partage et d’échanges en présence de Monsieur le Préfet du Jura où avec mon suppléant Michel Fischer nous avons reçu les maires, les élus, les chefs de service de l’Etat, directeurs d’administrations, acteurs économiques et des présidents d’associations. Ce fut l’occasion de revenir sur ce qui a été réalisé au niveau national et départemental en 2019 et de tracer des perspectives pour 2020.

A une époque où le pessimisme, la désaffection envers les institutions et la vie démocratique, la montée des partis extrêmes traduisent un mal être encouragé et mis en scène en permanence par les chaînes d’info continue et les réseaux sociaux - car ce qui va bien intéresse peu - j’ai souhaité parler des raisons qui incitent à garder l’optimisme pour 2020.


- La bonne situation économique de la France qui, en dépit de toutes ses crises a repris le leader ship de l’Europe en prenant le relais de l’Allemagne, avec une croissance plus résistante (1,3% pour la France et 0,5% pour l’Allemagne)

- La création de plus de 260 000 emplois en 2019 avec des types d'emplois de meilleure qualité et plus de CDI qu'avant.

- La baisse du chômage: alors que la France était depuis trop longtemps enlisée dans le chômage de masse qui mine les familles et nos territoires, le chômage est en 2019 à son point le plus bas depuis dix ans à 8, 3% au niveau national, à 6,1% dans le Jura et à 5,7% dans notre circonscription.

Dans ce contexte favorable, l’année 2019 a été un très bonne année pour l’économie jurassienne, le chiffre d’affaires global de l’ensemble des entreprises du département est en hausse sensible de 4,13 % en 2019.

J’ai rappelé que la plus belle mesure sociale que l’on puisse prendre c’est d’offrir un emploi à chacun. Les lois et mesures prises depuis deux ans par notre majorité portent leurs fruits.

- La hausse du pouvoir d’achat: de voix s’élèvent en effet pour souligner la plus importante embellie du pouvoir d’achat depuis douze ans.

Baisse de l’impôt sur le revenu, augmentation de la prime d’activité, chèque énergie, prime exceptionnelle sont autant de mesures qui ont amélioré le pouvoir d'achat des Français à hauteur de 800€ en moyenne par habitant en 2019 .

La prime d’activité par exemple, a permis de faire en sorte que le travail paie mieux pour 14000 bénéficiaires jurassiens avec 31M€ versés en 2019 par la CAF.

En 2020 nous abaissons l'impôt sur le revenu des classes moyennes de 5 milliards d'euros. Nous supprimons la taxe d'habitation pour 80% des Français et pour tous en 2023. Ce qui représente en 2019 une économie moyenne de 350€ pour les Jurassiens.


Les chiffres sont utiles dans leur stricte vérité pour bousculer les préjugés et les ressentis, les affirmations subjectives ou fausses brandies régulièrement sur les plateaux télé.


J’ai tenu aussi à souligner la réussite de nos territoires ruraux et des communes de notre ruralité qui montrent qu’elles sont bien loin d’être condamnées au déclassement comme on voudrait nous le faire croire. Leur vitalité est liée à un niveau élevé d’innovations et de réalisations grâce à la pugnacité des élus locaux. Le montant important des subventions versées montre que l’Etat n’abandonne pas les territoires ruraux: dans le Jura 15, 3 M€ en dotations d’équipement en 2019, pour le logement 7,2M€ de dotation ANAH et bien d’autres encore, autant de projets qui représentent beaucoup de travail pour nos entreprises locales.


A l’heure où se termine un mandat municipal de six ans j’ai tenu à rendre un hommage appuyé aux maires et élus de nos communes. Nous pouvons leur être tous reconnaissants, car le mandat de maire exige dévouement abnégation, courage patience et don de soi. Je les ai remerciés pour les relations de confiance et même d’amitié que nous avons tissées au cours de ces années. La loi engagement et proximité que nous avons votée vise à les encourager, à renforcer leur formation et leur place au sein des intercommunalités, à mieux les protéger et à mieux les considérer.


Et comme nous avons la chance de vivre malgré tout dans un beau pays si l’on considère ce qui se passe dans le reste du monde, j’ai cité Spinoza :

« Plus nous dépensons de gaieté et de bonne humeur, plus il nous en reste. Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur. »



Monsieur le Préfet,

Monsieur le Conseiller Régional, représentant Madame la Présidente de Région,

Madame la Vice-Présidente, représentant Monsieur le Président du Conseil Départemental,

Monsieur le Maire de Montmorot,

Monsieur le Président de l’Espace Communautaire de Lons Agglo, Madame, Messieurs les Présidents de Communautés de Communes,

Madame la Présidente de la section du Jura de l’Association Nationale des Membres de l’Ordre National du Mérite,

Mesdames, Messieurs les Conseillers Régionaux,

Mesdames, Messieurs les Conseillers Départementaux,

Monsieur le Directeur des Services du Cabinet,

Messieurs les Chefs de service déconcentrés de l’État,

Monsieur le Président de la Caisse d’allocations familiales,

Madame la Directrice Générale de la Mutualité Française du Jura, Monsieur le Colonel,

Monsieur le Commandant des Groupements de Gendarmerie Départementale,

Monsieur le Commandant de l’EDSR,

Monsieur le Lieutenant-Colonel, représentant le Directeur des Services Départementaux d’Incendie et de Secours,

Mesdames, Messieurs les Commandants de Communautés de Brigades,

Monsieur le Commandant du Centre de Secours Principal de

Lons le Saunier,

Mesdames, Messieurs les Commandants de Centres d’Incendie et de Secours,

Mesdames, Messieurs les Adjoints et Conseillers Municipaux de Montmorot,

Mesdames, Messieurs les Vice-Présidents et Conseillers Communautaires,

Mesdames, Messieurs les Adjoints et Conseillers Municipaux,

Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie,

Monsieur le Président de la Chambre d’Agriculture,

Monsieur le Président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat,

Monsieur le Président de la CAPEB,

Monsieur le Délégué Départemental du Groupe La Poste,

Monsieur le Président de la Fédération de pêche,

Monsieur le Président de Made in Jura,

Mesdames et Messieurs les Présidents d’Associations,

Mesdames et Messieurs les Acteurs Economiques,

Mesdames et Messieurs,


Tout d'abord je souhaite remercier Monsieur le Préfet qui nous fait le grand honneur de sa présence malgré un agenda très chargé en ce mois de janvier et particulièrement ce soir. Je remercie Monsieur le Maire de Montmorot pour son accueil chaleureux dans la belle salle des fêtes de sa commune.


Je suis heureuse de vous accueillir en compagnie de mon fidèle et dévoué suppléant Michel Fischer, maire de Macornay.


C'est donc ensemble que nous avons la joie de vous présenter nos Voeux de belle et heureuse année 2020, qu’elle vous apporte la santé le bonheur et beaucoup de satisfactions dans vos vie personnelles familiales et professionnelles.


Nous saluons l’ensemble de nos élus qui ont pris le temps d’être présents parmi nous ce soir, en particulier nos maires, présidents d’intercommunalités et conseillers municipaux ou communautaires. La grande majorité de nos communes est représentée.

Merci sincèrement de votre présence.


Je veux également saluer l’ensemble des autorités qui nous accompagnent.

Le commandant de gendarmerie et les gendarmes, le Directeur de la sécurité et les policiers. La sécurité est au cœur du pacte républicain. Monsieur le Préfet l’a rappelé, lundi, il n’y a pas de liberté si l’on a peur, si l’on se sent en insécurité, que ce soit dans nos villages ou dans nos quartiers.


Je souhaite louer leur engagement et leur efficacité en toutes circonstances car notre département reste sûr et serein même dans les périodes difficiles.


Vous incarnez l’autorité républicaine, dans toute sa noblesse et sa fermeté, en lien, toujours, avec nos renseignements généraux DGSI que je remercie .


Je salue les chefs de corps et nos sapeurs-pompiers avec une attention toute particulière, pour nos pompiers volontaires, très mobilisés dans notre territoire qui donnent de leur temps, de leur énergie, au service de nos concitoyens, au service de nous tous. Qu’ils soient très sincèrement remerciés pour leur dévouement, leur désintéressement qui est à la fois une valeur et un exemple précieux dans notre société, et notamment à l’égard des plus jeunes.


Je salue les représentants des associations d'anciens combattants de Résistants, de déportés du souvenir qui perpétuent le devoir de mémoire envers ceux qui se sont sacrifiés pour la nation.


Ils continuent inlassablement à faire rayonner les valeurs et les idéaux pour lesquels ils ont combattu.


Je salue chacune et chacun d’entre-vous, qui représentez toute la richesse des activités et la diversité des responsabilités qui s’exercent dans un territoire de 83 000 habitants. Je veux en particulier souligner la présence des directeurs des services de l’état et des institutions, celle de Messieurs les présidents des chambres consulaires.


Tout au long de l’année je peux me rendre compte et apprécier le sens de l’Etat, le dynamisme et la réactivité de nos entreprises, commerces, artisanat, exploitations agricoles.


Je salue les responsables de nos structures associatives et je les remercie pour la passion qu’ils mettent à irriguer nos territoires par leurs actions culturelles, sportives, solidaires et caritatives.


Nous remercions enfin chacun d’entre vous en vos noms et qualité, qui vous êtes déplacés ce soir, nous sommes très honorés et très touchés par votre présence.


La cérémonie des voeux est une belle tradition, c’est un beau moment que nous sommes heureux de partager avec vous.


C'est l'occasion de rappeler ce qui a été fait, ce qui a été vécu, mais aussi de mobiliser toutes les énergies pour tracer de nouvelles perspectives.


Ainsi tel Janus, l’antique dieu de janvier, qui ne regardait pas le passé et l’avenir avec les mêmes yeux, il nous faut regarder demain comme la possibilité d’aller de l’avant. Je souhaite comme monsieur le Préfet du Jura, nous y a invités lors de ses vœux, que nous commencions cette nouvelle année sous le signe de l’optimisme et de la confiance.


Je crois que nous en avons bien besoin, en France, où la morosité, le pessimisme, l’irrespect envers les institutions et la désaffection envers vie démocratique, la montée des partis extrêmes et des violences vont croissant.


Entraînant un certain mal être, entretenu et mis en scène de façon permanente par les chaînes d’info continue et les réseaux sociaux qui finissent par façonner les subjectivités.

Car ce qui va bien intéresse peu.


Et pourtant tout ne va pas si mal, n’en déplaise aux Cassandre, nous avons des raisons malgré les crises à garder l’optimisme.


J’en retiendrai trois :


La première c’est que la France, en dépit de toutes ses difficultés a repris le leader ship de l’Europe en prenant le relais de l’Allemagne, avec une croissance plus résistante (1,3% pour la France et 0,5% pour l’Allemagne) Fait inédit, cette croissance est devenue plus riche en création d' emplois. Presque tous les secteurs ont embauché en 2019.

Les politiques économiques menées depuis deux ans commencent à porter leurs fruits.

Nous avons favorisé la compétitivité des entreprises en réduisant le coût du travail, en transformant le CICE, en allégement de charges sociales, en abaissant l’impôt sur les sociétés . Et surtout en redonnant confiance à ceux qui embauchent.


En 2019 plus de 260 000 emplois ont été créés et les entreprises devraient continuer à embaucher début 2020 avec des types d'emplois de meilleure qualité et plus de CDI qu'avant.


Avec la loi PACTE, nous avons simplifié la vie des PME, que ce soit en ce qui concerne les seuils sociaux, le financement des entreprises ou la transmission.

Plusieurs réformes, celle de l'assurance chômage, celle qui porte sur le coût des fins de contrat, et la réforme de l'apprentissage qui mettent du temps à diffuser, vont continuer à avoir des effets positifs sur l'emploi en 2020. Nous avons agi comme jamais pour développer l’apprentissage qui a progressé de 7,7 % en 2018 et pour encourager les jeunes à choisir ces filières d’excellence où l’ascenseur social fonctionne toujours.


Dans ce contexte favorable, l’année 2019 a été un très bonne année pour l’économie jurassienne. Madame la Secrétaire d’état Agnès Pagnier Runacher est venue dans le Jura visiter des entreprises Herblast à Orgelet et Diager à Poligny où elle a pu constater l’excellence du savoir-faire jurassien qui est à la pointe de la technicité et de l’innovation. Dans une volonté permanente de contribuer au développement du tissu économique et industriel jurassien l’association Made in Jura assure la visibilité de l’excellence jurassienne bien au-delà de ses frontières.et je salue son président présent ici ce soir.


Au 31 août dernier, le chiffre d’affaires global de l’ensemble des entreprises du département approchait les 11 milliards d’euros, soit une hausse sensible de 4,13 % par rapport à août 2018.


J’insiste sur ce point de la réussite de l’économie car, voyez-vous, je crois que la plus belle des mesures sociales qui peut être prise, c’est celle d’offrir un emploi à chacun. C’est pour cela que je tiens à témoigner reconnaissance aux acteurs économiques du Jura qui ont le courage d’investir et d’entreprendre pour créer des richesses et des emplois dans nos Territoires.


La deuxième bonne nouvelle qui en est le corollaire, c’est la baisse du chômage.

Alors que la France est depuis trop longtemps enlisée dans le chômage de masse qui mine les familles et nos territoires, le chômage est aujourd’hui à son niveau le plus bas depuis dix ans. Il est à 8, 3% au niveau national . Le Taux de chômage est descendu à 6,1% dans le Jura et à 5,7% dans notre circonscription.


J’en profite pour aussi dire toute ma confiance à la filière agricole jurassienne . Le Jura est une terre de tradition agricole, et compte des professionnels de très grande qualité. comme en témoignent les 14 AOC présentes dans notre circonscription. La loi Egalim que nous avons votée a pour but d’améliorer le revenu des agriculteurs.


Le Jura est cité en exemple au niveau national par le modèle de contractualisation que représente le COMTÉ ou encore pour le juste prix du lait payé par le groupe Bel à ses producteurs.


Nos Agriculteurs, Viticulteurs, Éleveurs sont indispensables dans nos communes, ils nous nourrissent, créent de l’activité et entretiennent nos paysages. Leur travail doit être reconnu, soutenu et respecté. Nous ne devons pas accepter ce que l’on appelle l’ « agribashing ». Le Ministre de l’Agriculture, Didier GUILLAUME, a réaffirmé, il y a quelques jours, que l’agriculture française est une des plus durables au monde et, là encore, le Jura fait figure d’exemple.


La troisième bonne nouvelle c’est la hausse du pouvoir d’achat. Peu de voix s’élèvent en effet pour souligner la plus importante embellie du pouvoir d’achat depuis douze ans.

Baisse de l’impôt sur le revenu, augmentation de la prime d’activité, chèque énergie, prime exceptionnelle sont autant de mesures qui ont amélioré le pouvoir d'achat des Français à hauteur de 800€ en moyenne par habitant en 2019 .


Savez-vous que la prime d’activité par exemple, a permis de faire en sorte que le travail paie mieux et que dans leJura 31M€ ont été versés en 2019 par la CAF à 14 000 bénéficiaires. (contre 17 millions en 2018).


En 2020 nous abaissons l'impôt sur le revenu des classes moyennes de 5 milliards d'euros.

Nous supprimons la taxe d'habitation pour 80% des Français et pour tous en 2023.

Ce qui représente en 2019 une économie moyenne de 350 € pour les Jurassiens.

Nous poursuivrons notre trajectoire de baisse d’impôt avec un objectif de moins 27 milliards d’euros, nous engageons la redistribution fiscale la plus importante sous la Ve République.


A propos de la taxe d’habitation je tiens à rassurer encore une fois les maires et les élus: la suppression de la taxe d’habitation n’ entraînera aucune perte de ressources pour les communes elle sera compensée à l’Euro près comme le Président de la République s’y était engagé.


J’ai bien conscience de vous inonder de chiffres et pardonnez-moi mais les chiffres sont utiles pour bousculer les préjugés, ils opposent leur stricte vérité aux ressentis, aux affirmations subjectives que tout un chacun brandit sur les plateaux télé.. Je remercie la Banque de France, pôle emploi, l’Urssaf, la CAF, la DGFIP qui me renseignent précisément sur leurs statistiques et me permettent de suivre de très près comment les décisions que nous prenons au niveau national se bénéficient au Jura.


Je voudrais aussi souligner la réussite de nos territoires ruraux et des communes de notre ruralité qui montrent qu’elles sont bien loin d’être condamnées au déclassement comme on voudrait nous le faire croire. Les communes rurales sont des terres dynamiques où il fait bon vivre. Leur vitalité, leur qualité de vie, sont liées à un niveau élevé d’innovations et de réalisations grâce à la pugnacité des élus locaux et au soutien de l’ETAt. J’en veux pour preuve les nombreux équipements inaugurés cette année dans nos communes et qui ont bénéficié de fortes dotations de l’Etat, 15. 300 000 M€ en 2019.


Les subventions ANAH pour le logement ont atteint un niveau de dotation globale engagée de 7.200 000€ et tous ces projets représentent beaucoup de travail pour nos entreprises locales.


Le haut et très haut débit se déploient dans le Jura qui a bénéficié d’une aide de 27M€ de l’état en 2019 Le gouvernement a par ailleurs tapé du poing sur la table auprès des opérateurs pour que les chantiers du numérique et de la téléphonie 4G progressent rapidement.


Plus de 50 millions d’euros sont consacrés à la modernisation des lignes de train du Jura en 2019 et 2020, et 3,3 M€ investis dans la gare de Lons le Saunier et Le1M€ qui seront investis dans le bâtiment des douanes, le projet de rapprochement des tribunaux sur le site Anne Franck est en cours et je pourrais citer de nombreux autres exemples.

L’état et cette majorité n’abandonnent pas les territoires ruraux, vous le voyez.


Il y a aussi en France ce qui fonctionne bien et dont on parle peu car c’est comme l’air qu’on respire c’est devenu tellement naturel que l’on en mesure plus toujours le prix.


Dans notre pays, depuis les lois de la IIIe République, l’éducation est obligatoire et gratuite. Elle coûte pourtant à l’État 8000 euros par an pour un collégien, 11.000 pour un lycéen. C’est le premier budget de l’état et nous l’avons augmenté de un milliard pour 2020. Notre école reste aujourd'hui un modèle d'intégration et d'organisation scolaire, un pilier de la république française que nous mettons au cœur des actuelles priorités.


Le ministre de l'éducation nationale Jean Michel BLANQUER est venu à deux reprises dans le Jura où il a pu constater la qualité de l'enseignement délivré dans les collèges et écoles rurales. Le ministre s'est engagé à ne plus fermer d’école dans nos villages durant ce quinquennat sans l’accord du maire . C’est ainsi que l’école de Passenans a été sauvée.


L’INSPE institut supérieur de formation des professeurs dont la situation était fragile, est aujourd’hui conforté avec de nouvelles missions et Madame la ministre de l'enseignement supérieur Frédérique Vidal a soutenu et accepté de financer le projet de campus numérique d’ECLA qui va offrir une nouvelle possibilité d’études supérieures aux jeunes qui en étaient exclus.


Autre domaine important où tout ne va pas si mal, c’est celui de la santé. En effet, malgré les difficultés, notre système de santé reste un des meilleurs au monde comme notre espérance de vie.


Dans notre pays, lorsque l’on est soigné à l’hôpital, ou chez le médecin généraliste, les soins sont pris en charge. Et demain, ils le seront encore davantage avec le reste à charge zéro que nous avons voté pour les lunettes, les appareils auditifs et dentaires.


Cependant les inquiétudes n'ont pas manqué en 2019 avec la mobilisation pour la deuxième ligne de SMUR, les grèves des urgences, ou encore le manque de médecins dans les maisons de santé.


Mais là encore je crois que nous pouvons avoir espoir de voir les choses s'améliorer. Il faut dire que nous partons de loin après deux décennies au moins d’une situation de plus en plus dégradée .


Et je crois que la stratégie de notre majorité est bonne pour apporter pour la première fois à ce défi une réponse de fond et d’ensemble: que ce soit avec la loi ma Santé 2022 ou les deux plans pour l'hôpital et les urgences.


La fin du numerus clausus, pour lutter contre le manque de médecins, la transformation de la tarification à l'activité des hôpitaux , la reprise de leur dette à hauteur de 10 milliards d’euros sur trois ans sont autant de mesures qui vont améliorer peu à peu la situation. Cette reprise de dette doit permettre aux hôpitaux comme celui de Lons-le-Saunier Hôpital qui est très endetté, de dégager des marges de manœuvre.


En parallèle, d’autres projets pour lesquels le cadre national a été défini se déploient progressivement dans le Jura: recrutements d’assistants médicaux, déploiement des 400 médecins généralistes salariés dans les territoires prioritaires, et le Jura en sera bénéficiaire.


La création de Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) éligibles depuis quelques semaines à des financements pérennes permettra d’organiser l’accès à un médecin traitant et à des soins non programmés, d’améliorer les parcours des patients, de développer les actions de prévention. Concernant la ligne de SMUR je me suis impliquée auprès de la ministre de la santé dès que les difficultés sont apparues pour que les moyens financiers soient conservés .Non seulement ils ont été conservés mais considérablement augmentés avec la création de 9 lits de surveillance continue, le recrutement d’ infirmières, d’aides-soignantes et une réorganisation ou plutôt une requalification du second SMUR.


L’ Hôpital a aujourd’hui de beaux projets avec le recrutements de nouveaux praticiens des investissements et de nouvelles offres de soins en dialyse et psychiatrie notamment.


Je tiens à remercier les services de l’ARS et la direction de l’hôpital pour leur engagement sur ce dossier ainsi que tous les personnels pour la qualité des soins prodigués et

leur investissement au quotidien pour le bon fonctionnement de l’hôpital.


Nous allons aussi cette année nous attaquer au sujet de la dépendance et du grand âge car pas grand choses n’a été fait depuis la création de l’APA en 2001 pour financer ce qu’on appelle le cinquième risque.


La Création de 80 000 postes en EHPAD, la réduction de la facture des résidents modestes, l’amélioration des moyens pour les services à domicile, la revalorisation de leurs métiers sont autant d’objectifs qui vont guider la future loi grand âge et autonomie prévue pour cet automne.


A cette occasion je souligné notre chance d’avoir dans le Jura deux associations de service à domicile Prodessa et ADMR qui permettent aux personnes âgées de vieillir chez elles avec toute la déférence qui leur est due.


L’Environnement est un autre sujet d’inquiétude pour nos concitoyens. Il a eu une large part dans le débat public et bien qu’une grande partie de la population soit encore réticente à changer son mode de vie, nombreux sont ceux qui se mobilisent pour l'urgence climatique.


En France la transition écologique progresse. La part des énergies renouvelables continue à augmenter pour atteindre près de 19% de la production d’électricité, tandis que le gouvernement a décrété la fermeture des dernières centrales à charbon.


La Secrétaire d’État, Emmanuelle Wargon est venue dans le Jura. Après s’être rendue sur le site des éoliennes de Chamole, elle a animé un débat qui a montré le vif intérêt partout dans notre département pour les énergies renouvelables. Nous agissons aussi pour une mobilité plus respectueuse de l’environnement avec de nombreuses dispositions de la loi orientation des mobilités parmi lesquelles le plan vélo-routes et vélo est mis en place avec un fonds dédié de 350M€.Dans ce cadre La passerelle de l’ECLA fait partie des dossiers des 111 territoires retenus en France, avec l’aménagement de la traversée de Messia-sur-Sorne.

Nous venons de voter la loi économie circulaire qui va permettre de grandes avancées en faveur de la prévention des déchets: lutte contre l’obsolescence programmée, contre le gaspillage alimentaire, contre le suremballage contre les dépôts sauvages, interdiction de la destruction des invendu, éco-conception les produits, extension du principe pollueur payeur à de nombreuses filières (textile, tabac, jouets articles de sport)


Nous avons bien conscience qu’en 2020, il nous faut nous engager plus fortement, collectivement et individuellement, dans une sobriété énergétique, et des comportements éco-responsables, la vie sur notre planète en dépend, mais aussi l’équilibre géopolitique et le maintien de la paix dans le monde.


Afin d’encourager les élus, nous avons voté la loi Engament et proximité, Un texte qui vise à répondre à la lassitude et au découragement des élus locaux. Faisant la part belle à l’échelon communal, l'Etat redonne des marges de manœuvre aux communes en affirmant leur place au sein des intercommunalités.


Les pouvoirs des maires sont renforcés en matière de police, ils seront mieux protégés juridiquement et pourront mieux se former. Les maires des communes de moins de 3500 habitants pourront être mieux indemnisés.


A l’heure ou se termine un mandat municipal de six ans, je tiens à rendre un hommage appuyé aux maires et élus de nos communes. Nous pouvons être tous reconnaissants car le mandat de maire exige dévouement abnégation courage patience et don de soi. Ils le méritent car ils n’ont pas toujours le respect et la gratitude que leur doivent leurs administrés.


Je vous remercie pour les relations de confiance et même d’amitié que nous avons tissées au cours de ces années.


J’ai fait tout mon possible et c’est avec plaisir que j’ai répondu à vos nombreuses sollicitations et invitations.


Mais il faut aussi être très présente à l’Assemblée nationale chaque semaine, pour travailler les textes de lois, interroger le Gouvernement, déposer des amendements, des questions écrites, rencontrer les cabinets et interpeler les Ministres sur les sujets aussi nombreux que variés qui intéressent notre circonscription. Lors de l’examen des projets de loi, je me suis impliquée pour que nous obtenions des avancées correspondant aux demandes des Jurassiens : quelques exemples : pour la retraite des veuves d’anciens combattants, le maintien du PTZ en zone rurale, la defense du financement des chambres consulaires ou encore pour assouplir les mesures de la loi pour les entreprises de la plasturgie.


Vous pouvez compter sur ma mobilisation en 2020 pour défendre les intérêts de notre circonscription de notre département dans le souci permanent d’améliorer le quotidien de nos concitoyens et de diminuer les inégalités.


Je considère cependant que le rôle d’un Député est aussi d’être proche des habitants de sa circonscription et, autant que faire se peut, de les aider, de relayer leurs préoccupations auprès des pouvoirs publics. Heureusement, je suis entourée de collaborateurs remarquables: Marianne Chambard actuellement en congé maternité qui revient en février Michael Miel et Nathalie Coron qui s’occupent de ceux qui viennent leur exposer leurs difficultés, leur besoin de soutien ou d’aide dans leurs projets.


Je les remercie pour leur implication et pour leur travail sérieux.


Enfin, un mot sur la réforme des retraites. Jusqu'à ce jour, les réformes portant sur la retraite n'ont été que des ajustements.


Nous souhaitons un régime universel qui garantira une retraite digne pour tous, notamment grâce à son mécanisme de solidarité, et qui devra s’adapter aux chemins de vie de chacun, à la pénibilité des métiers, aux parcours professionnels irréguliers. Nous avons aussi la responsabilité de faire en sorte que les jeunes puissent eux aussi compter sur une retraite et chacun devrait comprendre que pour cela notre système social doit s’adapter au monde actuel pour qu’il puisse perdurer.


La réforme ne pourra se faire que si les partenaires sociaux la construisent avec le gouvernement.


Sur la question plus spécifique de l'équilibre et sur l'idée formulée par Laurent BERGER de mettre en place une conférence de financement, le Premier ministre a estimé qu’il s’agissait d’une « bonne idée » et a proposé à l'ensemble des organisations syndicales et patronales de travailler sur la méthode et le calendrier.


Vous le voyez depuis le débat organisé par le Premier Ministre à Lons-le-Saunier, les choses avancent lentement mais sûrement.


Que souhaiter dans ce contexte ?


Qu’un compromis soit rapidement trouvé pour sortir de ce bras de fer sur l’âge-pivot, et de ce long conflit social éprouvant qui n’a que trop duré. Vous pouvez compter sur moi pour m’impliquer dans le débat à l’Assemblée Nationale.


Mais j’ai confiance en notre pays, en ses ressources inépuisables d’intelligence, d’ouverture, de justesse de vue et de cœur pour qu’ensemble en 2020 nous poursuivions la construction d’ un monde meilleur.


Et maintenant je vous invite à partager un moment convivial. Spinoza disait: « . Plus nous dépensons de gaieté et de bonne humeur, plus il nous en reste. Si vous voulez que la vie vous souris, apportez-lui d'abord votre bonne humeur. »


De la bonne humeur, c’est ce que je vous souhaite pour 2020. Bonne et heureuse année à tous !


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

Danielle

Députée du Jura

BRULEBOIS

Nous restons à votre disposition et à votre écoute aux numéros suivants: portables professionnels. 

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 06 80 81 19 95 : 
 

Lundi, mardi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 07 88 98 89 47 : 
 

Vous pouvez aussi adresser des courriels à l'adresse suivantes : danielle.brulebois@assemblee-nationale.fr
 

PERMANENCE EN CIRCONSCRIPTION

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

22 Rue des Ecoles

39 000 LONS-LE-SAUNIER

Secrétariat : 03.84.24.74.95

 

Lundi / Mardi :

09h/12h - 14h/18h

Mercredi : 14h/18h

Jeudi : 09h/12h - 14h/18h

Vendredi : 09h/12h

PERMANENCE A L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

Assemblée Nationale

126 rue de l'Université 

75 355 Paris 07 SP

Secrétariat : 01.40.63.69.09

 

Mon équipe de collaborateurs

Michaël MIEL-MARGERETTA

Collaborateur parlementaire Jura

Marianne CHAMBARD

Collaboratrice parlementaire Jura

Nathalie CORON-FORMENTEL

Collaboratrice parlementaire Jura

Please reload

© daniellebrulebois ** 2017 ** / Mentions légales