Le Jura au salon des Vignerons indépendants Porte de Versailles à Paris

Au salon des Vignerons indépendants Porte de Versailles à Paris, avec les députés du groupe d’études vin et vigne de l’Assemblée nationale à la rencontre de la France viticole dans toute sa diversité et sa richesse, des vins du Jura, au Bordelais en passant par le Tarn, la Champagne, ou les Côtes du Rhône : des appellations prestigieuses aux moins connues, qui illustrent les talents et la créativité des viticulteurs de nos terroirs.


Une filière qui a besoin d’être écoutée et soutenue comme secteur économique majeur, le second contributeur au solde de la balance commerciale après l’aéronautique française,une composante déterminante des territoires où elle est implantée, dans ses dimensions paysagères, historiques et patrimoniales.

S’intéresser à la filière vitivinicole française, à travers ses acteurs, c’est en mieux percevoir la diversité, la richesse et les remarquables réussites, mais aussi les difficiles mutations, et les défis majeurs: réchauffement et aléas climatiques, exigences environnementales, taxes 25% à l’ export USA, Brexit, maladies de la vigne...

Là comme ailleurs, les défis appellent à l’innovation, à l’élaboration d’une vision et d’un accompagnement.

Et pour éviter tout malentendu, comme les députés présents, j’ai répondu à l’invitation des viticulteurs à 20h mais à 21h30 j’étais de retour à l’Assemblée pour l’examen de la loi économie circulaire jusqu’à 1h30 ce matin.


Je n’ai d’ailleurs pas eu le temps et je le regrette vivement de saluer chacun de nos 15 excellents viticulteurs jurassiens présents à Paris.

Articles récents
Archives