Journée internationale des droits des femmes

Avec le CIDFF Jura, pour la journée internationale des droits des femmes. Depuis des années le CIDFF du Jura , autour de sa présidente Maryvonne Elvezi, est très actif et très présent dans notre département pour informer les femmes sur leurs droits, lutter contre les violences qui leur sont faites, leur proposer des services d’hébergement et de soutien à la mobilité.

La tragédie des féminicides a fortement mobilisé dans le Jura, la justice de notre pays doit mieux protéger les victimes.

Nous avons voté le mois dernier une proposition de loi qui vise à apporter des solutions opérationnelles le plus rapidement possible pour mettre fin aux violences faites aux femmes en cohérence avec l’action conduite par le Gouvernement.

Les principales mesures portées par ce texte portent sur

• l’impossibilité de refuser une ordonnance de protection en se fondant sur l’absence de dépôt de plainte d’une victime • La détermination d’un délai de délivrance de l’ordonnance de protection à 6 jours contre 42 en moyenne actuellement. • La mise en œuvre du port du bracelet anti-rapprochement de manière préventive avant condamnation • L’élargissement des conditions d’octroi d’un téléphone grave danger (TGD) • La facilitation de l’attribution de la jouissance du logement conjugal à la victime, à sa demande.

La loi votée améliore les réponses opérationnelles et les moyens pour permettre à l'ensemble des acteurs judiciaires d'intervenir à temps pour prévenir les violences et éviter leur réitération.

L’ensemble de ces mesures sera mis en œuvre grâce a un effort budgétaire conséquent. Alors qu'une femme meurt tous les deux jours assassinée par son compagnon ou son ex-compagnon, nous allons continuer à travailler sur de nouvelles mesures législatives dès janvier car il y a urgence à éradiquer ce fléau.


Le 3919 Violence Femmes Info est le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences (conjugales, sexuelles, psychologiques, mariages forcés, mutilations sexuelles, harcèlement...). C'est gratuit et anonyme. Il propose une écoute, informe et oriente vers des dispositifs d'accompagnement et de prise en charge. Ce numéro est géré par la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF).

Articles récents
Archives