Au conseil départemental du Jura lancement de la 23ème Semaine européenne pour l’emploi des personne

Soutenue par l’Etat cette semaine est organisée en partenariat avec l'Agefiph ( Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées) pour sensibiliser à l’emploi dans l’entreprise intégrant toutes les différences y compris les personnes handicapées.

Le handicap qui touche 12 millions de personnes en France, est une question de société qui ne se résume pas à la prise en charge mais relève de la solidarité et d’une ambition forte : l'inclusion sociale. La mobilisation doit être générale afin de tendre vers une société plus inclusive pour les travailleurs handicapés, et de lever tous les verrous lors de leurs parcours professionnels.

La #MDPH du Jura MDPH du Jura, joue un rôle est essentiel tout aux long des étapes de la vie des personnes en situation de handicap, de la naissance, à la scolarisation, à la vie adulte.

Que ce soit pour l’accueil du public, le traitement et l’instruction des dossiers, la qualité de l’accompagnement la MDPH du Jura offre une grande qualité de services.

Le Département du Jura s’est engagé depuis 2009 en faveur de l’intégration et du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Cette démarche s’est conclue par la signature, en 2014, d’une première convention avec le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) jusqu’en 2017. Cet engagement a permis à la collectivité d’instaurer une politique volontariste en matière de handicap au travail et d’aboutir à un taux d’emploi de 8,46% en 2018.

Par le biais d’une deuxième convention sur 2017-2019, le Département a souhaité poursuivre cet engagement.

A ce jour, la collectivité compte 127 agents en situation de handicap, représentant 8,46% des effectifs.


Au niveau national des mesures concrètes ont été prises pour le handicap.

Après son augmentation de 50 euros par mois en novembre 2018 , l'allocation adulte handicapé (AAH) va être à nouveau revalorisée de 40 euros au 1er novembre 2019.

Ce gain de 90 euros mensuel en deux ans est une avancée importante pour près de 1,1 million de personnes.

Nous avons rendu obligatoires les ascenseurs dans tous les immeubles neufs d'au moins trois étages. Nous œuvrons également pour rendre plus accessibles les fauteuils roulants électriques qui coûtent très cher et doivent être mieux remboursés.

Nous mettons en place un diagnostic précoce de l'autisme avec un reste à charge zéro pour les familles, dès le début de la prise en charge. Notre engagement est total pour le handicap qui est une priorité du quinquennat.

Articles récents
Archives