EPR de Flamanville : l’avenir de notre politique énergétique mérite un débat parlementaire transpare

A l’assemblée nationale, M. Jean-Martin FOLZ, nous présente son rapport sur les déboires de la construction du réacteur de troisième génération à Flamanville (Manche).

Après avoir souligné que l’Etat, en la personne du Ministre de l’économie et des finances, impose un plan d’action sévère et reprend la main sur le dossier du nucléaire, j’ai interrogé Monsieur Folz sur ses relations avec l’ASN et l’IRSN qu’il cite peu dans son rapport.


L’IRSN joue le rôle d’expert technique au service de l’Autorité de sûreté nucléaire et Monsieur Folz juge leur contrôle performant, légitime et parfaitement indépendant.

Il confirmé que les dérives ont en grande partie pour cause la perte de compétences dans les métiers de la soudure et les défauts de la sous-traitance.


Articles récents
Archives