Au château de Chevreaux

Au château de Chevreaux, deux journées de partenariat de la cité scolaire de Saint Amour avec les Amis de Chevreaux ont permis aux jeunes de de découvrir et d’étudier l’histoire et la vie de cet édifice du XIIe siècle détruit au XVIIe siècle lors des conflits entre la France et la Franche Comté.

Abandonnées jusqu'en 1990, ces ruines ont retrouvé une nouvelle vie grâce aux chantiers de jeunes et à la détermination de l’Association des Amis de Chevreaux.

J’ai rencontré hier ici entourés de leurs professeurs, des jeunes très sensibles à la magie de ce haut-lieu historique et à la beauté du panorama, passionnés par les arts et les savoir-faire médiévaux, la forge, le marteau, la calligraphie, l’herboristerie .. précieux héritage que s’attachent à faire vivre le Président Jacques Genest et son équipe.

Nous avions reçu il y a un an le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer au château de Chevreaux. Il avait participé avec beaucoup d’intérêt aux fouilles archéologiques du chantier international de jeunes bénévoles.

Depuis une vingtaine d'années, la réfection de la tour de la prison, de la tour de Joux, d'une partie des remparts, des écuries, des caves du logis seigneurial avec sa tour escalier, du jardin médiéval et la stabilisation de nombreux vestiges ont été réalisées ainsi que de nombreuses études historiques et archéologiques.


La sensibilisation aux métiers du patrimoine, taille de la pierre, maçonnerie à la chaux, archéologie, charpente, fait aujourd'hui partie du quotidien de ce site exceptionnel.

Articles récents
Archives