Ouverture de la boutique solidaire Coquet’tri à Sellières

Un projet que nous appelons de nos vœux depuis très longtemps et que nous voyons enfin aboutir grâce à l’aide de l’Etat, à l’investissement des membres de l’association du Collectif textile de Franche Comté et à la détermination des élus du territoire !

Alors que la filière textile est la deuxième filière industrielle la plus polluante, alors que sur les 10kg de textiles achetés en moyenne par habitant et par an seulement 3 kg sont recyclés le reste étant enfoui ou incinéré, le recyclage du textile est une urgence environnementale.

C’est l’objectif du Collectif textile de Franche Comté à Sellières qui récupère les surplus textiles des associations de toute la région et qui en même temps favorise la réinsertion sociale en milieu rural, en particulier des femmes en difficulté pour retrouver un emploi.

Aujourd’hui la boutique nouvellement ouverte va permettre aux personnes à revenus modestes de s’acheter des habits de qualité à bas prix. Le vintage est chic moderne et tendance, la boutique propose de très belles pièces et il y en a pour tous les goûts !

Les vêtements ainsi valorisés participeront à un meilleur équilibre économique de l’association.


Alors que nous travaillons sur le projet de loi de l’économie circulaire, j’ai souligné les difficultés du secteur de la récupération des vêtements qui à 80% repose sur l’économie solidaire, est assumée par des emplois de réinsertion et du bénévolat.

Pour aider la filière de collecte et de tri, il est urgent de revaloriser la contribution textile environnementale ecoTLC levée sur les vêtements neufs dont beaucoup arrivent de Chine.

Il faut saisir l’opportunité de créer de nouveaux métiers et des formations car la France est très en retard pour recycler les déchets d’une filière qui produit énormément, avec des conséquences environnementales et sociales insoutenables.

Tous les textiles usagés doivent être recyclés c’est une nouvelle activité en pleine croissance, qui peut être facilement optimisée si prenons conscience de notre surconsommation et si nous adoptons tous les bons gestes.

Articles récents
Archives