Hommage aux gendarmes décédés dans l'accomplissement de leur devoir

Comme chaque année, ce 15 février, nous étions aux côtés des gendarmes pour rendre hommage à leurs camarades décédés dans l’accomplissement de leur devoir.

Le Préfet du Jura a lu le message du Ministre de l’Intérieur :

« La République n’oublie jamais ceux qui ont souffert ou sont tombés pour l’avoir servie. Elle sait ce qu’elle doit à ces 14 soldats de la loi. Leur sacrifice est celui du courage, le courage de servir la France, le courage de s’engager pour la protection des Français.

Face à la peine, les gendarmes nous montrent la voie. La fraternité d’arme, c’est ce lien puissant qui les unit, qui les rassemble. C’est ce lien qui leur permet de partager les joies et d’affronter les peines. Ce lien qui donne à tous les gendarmes la force de reprendre la mission, de se dépasser, non pour soi mais pour les autres.

Sur les routes de France pour préserver des vies, en opération pour lutter contre la délinquance, en donnant leur vie pour épargner celle d’un autre : chacun d’entre eux est allé au bout de son idéal, nous léguant ces actes de bravoure dont la mémoire doit désormais nous servir de guide.

La gendarmerie est un rempart pour la République, un rempart pour la liberté. Un rempart que rien ni personne ne pourra renverser.»

C’est depuis 1993 qu’un hommage solennel est rendu en février aux gendarmes victimes du devoir au cours de l’année précédente. Cette date a été choisie en souvenir de la loi du 16 février 1791, qui marque la naissance de la gendarmerie.

Articles récents
Archives