Réunion d’échanges cet après-midi avec Laurent Berger




ll participera activement au #GrandDebatNational partout dans les territoires.

Il veut son succès « car la situation est trop grave pour que nous avancions chacun dans notre couloir. Confronter des points de vue plutôt que des invectives permettra de faire émerger des propositions qui devront se transformer en décisions dans une logique de progrès social mais la somme des intérêts particuliers ne fait pas l’intérêt général ».

Le grand débat doit permettre à notre démocratie de repartir sur de nouvelles bases, d’abord pour plus de justice sociale et fiscale. Les plus hauts revenus doivent davantage participer à la solidarité nationale.

Il a rappelé le rôle indispensable des corps intermédiaires pour participer aux décisions et redonner du sens à l’action politique. Pour le numéro un de la CFDT, il faut qu'à l'issue du débat "les organisations syndicales, patronales, les associations organisent une sorte de Grenelle du pouvoir de vivre pour traiter l'ensemble de ces sujets-là"

Laurent Berger condamne toute forme de violence et appelle au respect des institutions républicaines. Il estime qu'il y a "une forme de totalitarisme" dans les attaques et la violence dont sont victimes les élus de la République auxquels il a apporté son soutien.

Articles récents
Archives