A l'Assemblée nationale hommage à Jean Jaurès et Georges Clemenceau

« Il aura fallu cent ans pour que la Représentation nationale s'acquitte d'une dette envers l'Histoire, cent ans pour qu'on appose enfin deux plaques dans l'hémicycle, là où siégeaient Jean Jaurès et Georges Clemenceau »

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a réparé cet oubli.

Dans un vibrant discours il a rendu hommage à ces exceptionnelles figures de notre histoire: le socialiste Jaurès, humaniste œuvrant pour l'émancipation de la classe ouvrière, et le radical Clémenceau, incarnation de l'ordre et de la fermeté.

L’un fut assassiné à Paris trois jours avant le déclenchement de la guerre de 14-18 qu'il avait voulu à tout prix éviter. L’autre chef de guerre victorieux, sortit du conflit avec le rang de héros national.

En ce moment de célébration du centenaire de la grande guerre, cette cérémonie était particulièrement émouvante et chargée de sens.

Ce fut aussi un moment privilégié et précieux que de pouvoir échanger avec les descendants des deux grands hommes.

Articles récents
Archives