Inauguration des éoliennes de Chamole

Les éoliennes de Chamole, imposants moulins à vent des temps modernes, ont été inaugurées hier. Ce premier parc éolien jurassien est un exemple de réussite d’un projet citoyen intégré et accepté de tous, à l’issue de plus de dix années de travail du Maire Jean Louis Dufour et de la municipalité, associant la population locale, les élus, les associations et les agriculteurs.

Notre pays est engagé dans la transition énergétique pour la croissance verte et nous travailons à la nouvelle programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) qui sera présentée par le Ministre en fin d'année.

La réduction des gaz à effet de serre est une nécessité absolue et le développement des énergies renouvelables va monter en puissance.

Mais le développement de l’éolien terrestre est encadré pour être en adéquation avec la préservation de la qualité et de la diversité de nos paysages.



Mon discours


Monsieur le Sous-préfet,

Monsieur le Maire, cher Jean-Louis,

Madame et Messieurs les conseillers régionaux,

Mesdames et Messieurs les conseillers départementaux,

Monsieur le Président de la communauté de communes,

Mesdames et Messieurs les Maires et élus,

Monsieur le Président du SIDEC,

Messieurs les Présidents et Directeurs d’Intervent et d’Enercom,

Mesdames et Messieurs les administrateurs et membres de l’association Vents de Grimont, de l’association Jurascic,

Mesdames et Messieurs les directeurs et personnels de l’ADEME, du SIDEC et des collectivités,

Mesdames et Messieurs les habitants,


Je voudrais tout d’abord vous remercier Monsieur le Maire pour votre invitation et vous dire tout le plaisir que j’ai aujourd’hui de participer à l’inauguration de premier parc éolien du Jura. Car oui enfin elles sont là, elles tournent, majestueux moulins à vent de nos temps modernes.


C’est un grand jour et je suis ravie d’être à vos côtés pour vous féliciter et me réjouir avec vous de la réussite de ce beau projet. Car j’ai pu suivre le travail difficile, le long chemin semé d’embûches, de doutes, de désillusions, qu’il vous a fallu emprunter. N’est-ce pas des milliers de kilomètres parcourus, des heures et des heures de travail, des kilos de documents et de paperasse accumulés.


Il a fallu affronter l’attentisme des politiques, les lenteurs administratives, les évolutions de la loi, la pseudo écologie… Je me souviens d’une réunion en mairie de Chamole il y a bien 7 ou 8 ans, où vous avez eu à démontrer qu’un éventuel pic épeiche ne serait ni dérangé ni délogé puisqu’on ne l’avait encore jamais vu ici. Parce que notre monde contemporain est plein de contradictions, on veut des voitures et des trottinettes électriques, de plus en plus de dématérialisation, de cloud pour nos millions de données virtuelles mais l’énergie consommée elle est bien réelle.


Donc beaucoup de vents contraires Monsieur le Maire mais c’est sans compter sur votre détermination et sur la force de conviction de la population que vous avez dès le départ associée au projet et qui, clairvoyante sur les enjeux écologiques d’une nécessaire transition énergétique a été très vite unie et rassemblée derrière son maire. Votre persévérance a payée. Aujourd’hui Chamole est dans le vent, précurseur à bien des égards, puisque cette réalisation exemplaire s’inscrit parfaitement dans la trajectoire fixée par le Gouvernement pour une transition écologique et solidaire.


La bonne nouvelle c’est le plan de l’ADEME mais c’est surtout l’engagement de Nicolas Hulot, le nouvel élan de François de Rugy, Ministre d’Etat et surtout Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat, qui se sont engagés pour que nous atteignons notre objectif qui est de produire d’ici 2030 40% de notre électricité à partir des énergies renouvelables.


Nous devons donc accélérer le développement de l’éolien terrestre. A l’heure actuelle il faut 7 à 9 années pour concrétiser un projet. Nous avons l’ambition de diviser par 2 ce délai et de doubler la capacité de l’éolien d’ici 2023.


Pour cela, nous allons accélérer et simplifier les procédures, clarifier les règles, diminuer les temps de recours et de contentieux, travailler à un guide des bonnes pratiques entre le développeur éolien et les collectivités, bien traiter le sujet du démantèlement que nous laisserons aux générations futures, créer un réseau national d’accompagnement des porteurs de projet, faire évoluer la répartition de l’Imposition Forfaitaire sur les Entreprises de Réseau (IFER) au bénéfice des communes et inciter au financement participatif.


Une installation éolienne génère des retombées, que ce soit les loyers, les taxes foncières ou les revenus fiscaux. Ces ressources supplémentaires vont servir à faire des investissements et à améliorer les services rendus aux habitants.


Elles doivent être redistribuées de façon équitable entre les différentes collectivités. Il faut que ce partage des recettes soit plus favorable qu’il ne l’est aux communes d’implantation des éoliennes. C’est ce à quoi nous allons travailler durant les prochaines semaines lors de l’examen du projet de loi de finances 2019 et lors de la révision de la programmation pluriannuelle de l’énergie. J’y serai particulièrement attentive, et j’ai bien pris note de vos remarques et attentes Monsieur le Maire et Messieurs les élus.


L’urgence écologique nous importe de traiter ces sujets rapidement mais de façon durable et sûre. La qualité des installations est aussi un sujet de préoccupation majeure et je sais à quel point il a été le vôtre.


La France qui a ratifié la convention européenne du paysage veille à ce que le développement de l’éolien terrestre se réalise dans le respect de nos paysages, de leur beauté et de leur diversité. L’intégration paysagère est une priorité dans un département comme le nôtre où les paysages sont un atout touristique et un patrimoine naturel précieux pour notre qualité de vie.


Il ne sera donc pas question de développer en masse les parcs éoliens sur notre territoire.

Le parc de Chamole est déjà cité en exemple au niveau national, je serai à vos côtés pour promouvoir la façon dont il a été conçu et implanté avec les habitants, les associations et les élus en montrant que le modèle de la coopérative qui réussit si bien à notre Comté et à nos bons vins peut résister à toutes les crises.


Aujourd’hui il est un outil de développement économique, une vitrine pour la promotion des énergies renouvelables dans notre département et bien au-delà.


Nous sommes tous convaincus que la maison brûle et qu’il ne faut plus regarder ailleurs. L’urgence nous oblige à agir en faveur d’un développement soutenable respectueux de l’environnement avec des énergies propres et renouvelables. Notre assemblée a adoptée l’année dernière la sortie progressive des hydrocarbures d’ici 2030. C’est une démarche exemplaire et inédite à l’échelle mondiale. C’est aujourd’hui l’affaire de tous, de chacun d’entre nous.


Merci Monsieur le Maire d’y avoir cru très tôt, d’avoir agi contre le réchauffement climatique, d’avoir compris très vite l’enjeu des équilibres qui conditionnent l’habitat de la terre et la vie, tout simplement.


Merci d’avoir su porter ce projet avec toute l’énergie que l’on vous connaît et bon vent aux éoliennes de Chamole et que le souffle d’Eole leur soit longtemps favorable.

Articles récents
Archives

Danielle

BRULEBOIS

Députée du Jura

Nous restons à votre disposition et à votre écoute aux numéros suivants :

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 06 80 81 19 95 
 

Lundi, mardi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 07 88 98 89 47
 

Vous pouvez aussi adresser des courriels à l'adresse suivantes : danielle.brulebois@assemblee-nationale.fr
 

PERMANENCE EN CIRCONSCRIPTION

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

22 Rue des Ecoles

39 000 LONS-LE-SAUNIER

Secrétariat : 03.84.24.74.95

 

Lundi / Mardi :

09h/12h - 14h/18h

Mercredi : 14h/18h

Jeudi : 09h/12h - 14h/18h

Vendredi : 09h/12h

PERMANENCE A L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

Assemblée Nationale

126 rue de l'Université 

75 355 Paris 07 SP

Secrétariat : 01.40.63.69.09

 

Mon équipe de collaborateurs

Michaël MIEL-MARGERETTA

Collaborateur en Circonscription

Nathalie CORON-FORMENTEL

Collaboratrice en Circonscription

Marianne CHAMBARD

Collaboratrice en Circonscription

Sarah ZEKRI

Collaboratrice à l'Assemblée Nationale

© daniellebrulebois ** 2017 ** / Mentions légales