Le plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises en 1ère lecture



A l'Assemblée nous entamons en première lecture l’examen du « Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises » qui vise à défendre notre industrie, à faciliter la croissance des entreprises et à alléger les obligations qui pèsent sur elles.

Ce texte s'est inspiré d'une large concertation entre les parlementaires et les chefs d'entreprises. Un atelier organisé dans notre circonscription a contribué à ces travaux.

Leur restitution a ouvert la voie à une large consultation publique dont le résultat a été soumis aux organisations professionnelles et syndicales.

C'est donc un travail collectif en faveur de la compétitivité des entreprises, de la création d'emplois et de la prospérité de nos territoires.


De nombreuses mesures permettront d'améliorer les performances des très petites, des petites et moyennes entreprises, mais aussi de renforcer leurs liens avec leurs personnels en favorisant l'actionnariat et la participation des salariés. Quand une entreprise réussit les salariés doivent en bénéficier.

Le projet de loi promeut donc des entreprises plus justes, en redéfinissant leur rôle et leur raison d'être.

Nous sommes confrontés aux paradoxes d'un système économique mondialisé que la France peut contribuer à améliorer en donnant l'exemple.

Etat, entrepreneurs, salariés, investisseurs et consommateurs doivent prendre leur part au changement de paradigme. Le monde a besoin d'un capitalisme réformé et articulé autour de la responsabilité sociétale, économique et environnementale.

Le projet de loi Pacte va dans cette direction.

Articles récents
Archives