Commémoration de la libération de Lons le Saunier, samedi 25 août 1944, pour se souvenir.

Comme l’a rappelé Jacques Pelissard, Maire de Lons le Saunier dans son discours, les mots du Général de Gaulle « Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré ». prononcés à Paris le même jour résonnent particulièrement dans la mémoire des Lédoniens.

Ces mots resteront à jamais rattachés à ce moment historique de la ville Préfecture.

Dans la nuit du 24 au 25 aôut la Résistance lédonienne fait fuir les Allemands. Les affrontements sont particulièrement violents et meurtriers rue des Écoles. Treize habitants, dont les noms sont inscrits sur une plaque commémorative dans ladite rue, y ont perdu la vie.

C’est la même nuit qu’eut lieu le combat terrible et l’incendie du Moulin de Tortelet sur la route de Sellières que nous avons commémorés la veille.

Si les voix de tous ces héros et victimes innocentes se sont éteintes, leur sacrifice, leur bravoure, leur force, leur engagement pour la liberté et la République demeurent bien vivaces.

Face à la montée des extrêmes partout dans le monde, leur exemple doit nous guider pour ne pas oublier le prix et la fragilité de ces évidences que sont notre République et notre Europe en paix.

Articles récents
Archives