Audition du Mouvement des Vignerons indépendants de France

En tant que Députée d’une terre de vigne, de vins d’excellence depuis des générations, je m’implique au sein du Groupe d’études sur le vin de l’Assemblée nationale.


Hier, le Groupe d’études a reçu le Mouvement des Vignerons indépendants de France, qui a présenté les spécificités de la filière : le savoir-faire traditionnel, la vente directe et la proximité avec les consommateurs. Artisans de la vigne, les indépendants représentent 55% de la production viticole française et exportent près de 20% de leurs produits. Le secteur s’affirme ainsi comme étendard de l’excellence française mais également comme un vecteur d’attraction touristique pour nos territoires.


Le mouvement a proposé deux mesures novatrices pour soutenir les vignerons indépendants :


1) La création d’un crédit d’impôt sur la base de la certification « haute valeur environnementale », un label qui se développe au sein des vignerons indépendants.


2) La reconnaissance d’une réserve de précaution en nature qui permettrait aux viticulteurs de mieux se prémunir contre les aléas climatiques.


Nous étudierons de près ces deux mesures dans le cadre de l’examen à venir de la loi sur le foncier agricole et du prochain Projet de loi de finances pour 2019.

Articles récents
Archives