Rencontre avec les représentants de UNSA police



Pour eux, la priorité est de redonner tout son sens au travail du policier. Depuis un certain nombre d’années la police est trop soumise à la politique du chiffre, à la complexité de la procédure, à nombre de tâches annexes comme les escortes de détenus ou les gardes de détenus hospitalisés.


Le Ministre de l’Intérieur Gerard Collomb a bien identifié la lourdeur des "tâches indues", du temps perdu en documents et administration.

Le principal levier qui permettra de dégager du temps est le recentrage des forces de l’ordre sur leur cœur de métier.

Le projet de la Police de Sécurité au Quotidien, a pour but d’apporter des réponses aux problèmes d'insécurité en privilégiant la prévention et en tentant de diminuer les besoins de répression, avec une police plus proche de la population.

C’est ce que font déjà au quotidien nos forces de l’ordre dans le Jura avec des personnels qui patrouillent sur le terrain, dans les quartiers, qui dialoguent avec les habitants et coopèrent avec eux.

Leur présence sur le terrain est indispensable pour la dissuasion et la médiation face à l'évolution actuelle de la délinquance. J’ai bien pris note de leurs attentes et de leurs besoins immédiats en moyens humains et matériels.

Articles récents
Archives