Accueil des élèves de Domblans à l'Assemblée

J'ai eu le grand plaisir d'accueillir les élèves des classes de CM1 et CM2 de l'Ecole de Domblans pour une visite du Palais Bourbon et pour un temps d'échange citoyen.

Après le visionnage d’un film qui explique le fonctionnement et les règles de l’Assemblée nationale, les jeunes ont pu découvrir, la salle des quatre colonnes, le salon Delacroix ou encore la grande bibliothèque. Mais le moment fort restera sans doute la séance dans l’hémicycle avec le débat entre Ministre et députés à propos de la loi sur les jours de repos donnés aux aidants familiaux.

Beaucoup de remarques très pertinentes et beaucoup d'intérêt pour le Parlement de la part de nos jeunes Jurassiennes et Jurassiens qui seront les électrices et les électeurs, les élues et les élus de demain.

Merci à la Directrice Madame Villeret ainsi qu’aux accompagnateurs qui ont préparé les enfants à tirer le meilleur profit de cette visite.


Dans leur classe où j'étais allée à leur rencontre j'ai répondu à leurs nombreuses questions.


- En quoi consiste votre travail de députée?


J’ai été élue en juin 2017 par les citoyens de ma circonscription, un territoire qui s’étend de Poligny au sud du département pour un mandat de 5 ans. En tant que députée, je représente l’intérêt de tous les Français. J’agis et je parle au nom de l’intérêt général. J’assiste aux séances publiques dans l’hémicycle dans lequel sont discutées et votées les lois. Nous sommes 577 députés en France et en Outre-mer. J’appartiens au groupe politique de la République en Marche, qui est le groupe majoritaire avec 310 sièges.

La loi est votée par le Parlement selon une procédure prévue par la Constitution. Un projet ou une proposition de loi est d’abord examiné en commission, puis discuté et voté en séance publique après avoir fait l'objet de nombreux amendements. Pour entrer en vigueur, les lois - une centaine chaque année - sont promulguées par le Président de la République, puis publiées au Journal officiel.

Chaque député est membre d’une commission. Je siège au sein de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable. J’ai donc aussi la possibilité de proposer des amendements à un projet de loi. Cela revient à compléter ou à la modifier le projet afin qu’il réponde au mieux aux besoins des citoyens.

Le député exerce aussi une fonction de contrôle de l'action du Gouvernement. Il s'exerce, au sein de chaque assemblée, par des débats sur des déclarations du Gouvernement, par des questions orales et écrites et par la création de commissions d'enquête ou de missions d'information. De plus, la responsabilité politique du Gouvernement(c'est-à-dire la mise en cause de son existence) peut être engagée devant l'Assemblée nationale. Elle peut l'être, soit à l'occasion d'une déclaration de politique générale sur laquelle le Premier ministre demande un vote de confiance de l'Assemblée, soit à l'occasion du vote, à la majorité absolue des membres composant l'Assemblée nationale, d'une motion de censure déposée par le dixième des membres de l'Assemblée.


- Qu' est ce que ça fait d'être député ? Aimez-vous le travail de député ?


Etre député est un travail passionnant qui permet de rencontrer des personnes d’horizons complètement différents. A Paris, on est au cœur de la vie politique, dans ce beau lieu historique de la République française qu’est l’Assemblée nationale. C'est là que je peux faire remonter les attentes des citoyens du Jura pour en faire des lois valables sur le territoire national. On se sent utile aux autres et en circonscription, la fonction de député implique un contact de proximité avec de nombreuses personnes et institutions du territoire.


- Êtes-vous déjà allée dans d'autres pays en tant que députée ?


Je n’ai pas encore eu l'occasion d’aller à l’étranger dans le cadre de mon mandat.


- Êtes-vous tout le temps d'accord avec le président de la République ?


Globalement je suis d’accord avec ce que dit le Président de la République et avec son programme pour lequel j'ai fait campagne, parce que je le trouve juste et bon pour notre pays. Mais il m’arrive aussi de nuancer ce qu’il dit. Notre système institutionnel préserve cela avec la séparation des pouvoirs. Diviser les pouvoirs, c'est la meilleure façon que l'homme ait trouvé pour éviter qu'un État ne devienne une dictature. En France et dans la plupart des démocraties, les pouvoirs sont divisés de la façon suivante : Le pouvoir exécutif C'est le pouvoir qui revient au gouvernement et au Président de la République Le pouvoir législatif C'est le pouvoir qui discute et vote les lois. En France, il est divisé en deux chambres : l'Assemblée nationale et le Sénat Le pouvoir judiciaire C'est le pouvoir qui est donné aux juges. Il veille à l'application de la loi et règle les délits et les conflits entre personnes.


- Pourquoi votre parti s'appelle la République en Marche ?


Notre parti s’appelle la République en Marche. Ce nom a été adopté en mai 2017 après l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République. Auparavant le mouvement s’appelait en Marche. L’idée était de parler d’un mouvement, d’une dynamique, de changement. Les mots choisis sont simples. Le principe au départ était de se mettre en marche, de se mettre en mouvement pour aller à la rencontre des gens et construire un projet avec eux pour faire avancer notre pays.


- Qu'est-ce que la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire ? En êtes-vous la présidente ?


La vie de l'Assemblée ne se résume pas aux séances publiques : chaque débat, chaque proposition de loi en séance plénière est précédée par des heures de réunions au sein des commissions permanentes. Aujourd'hui, tous les textes proposés en séance publique ont été préalablement discutés et retravaillés en commission. Chaque commission a son domaine de compétences. Ceux de la commission du Développement durable et de l’aménagement du territoire dont je suis membre sont l’aménagement du territoire, l'énergie, la construction, le logement, les transports, l’équipement, les infrastructures, les travaux publics, le numérique, l'eau, l’environnement et la biodiversité ... Je ne suis pas Présidente de la commission, j'ai d'autres responsabilités au bureau de l'Assemblée nationale, ou je suis Secrétaire et je suis aussi vice présidente des groupes d'amitié avec la Belgique et l'Uruguay.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

Danielle

Députée du Jura

BRULEBOIS

Nous restons à votre disposition et à votre écoute aux numéros suivants: portables professionnels. 

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 06 80 81 19 95 : 
 

Lundi, mardi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 07 88 98 89 47 : 
 

Vous pouvez aussi adresser des courriels à l'adresse suivantes : danielle.brulebois@assemblee-nationale.fr
 

PERMANENCE EN CIRCONSCRIPTION

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

22 Rue des Ecoles

39 000 LONS-LE-SAUNIER

Secrétariat : 03.84.24.74.95

 

Lundi / Mardi :

09h/12h - 14h/18h

Mercredi : 14h/18h

Jeudi : 09h/12h - 14h/18h

Vendredi : 09h/12h

PERMANENCE A L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

Assemblée Nationale

126 rue de l'Université 

75 355 Paris 07 SP

Secrétariat : 01.40.63.69.09

 

Mon équipe de collaborateurs

Michaël MIEL-MARGERETTA

Collaborateur parlementaire Jura

Marianne CHAMBARD

Collaboratrice parlementaire Jura

Nathalie CORON-FORMENTEL

Collaboratrice parlementaire Jura

Please reload

© daniellebrulebois ** 2017 ** / Mentions légales