Vote en première lecture le projet de loi de finances 2018, 151 heures de débats et 2500 amendements

Les députés de la majorité LREM et MODEM ont voté en première lecture le projet de loi de finances 2018, après 151 heures de débats 2500 amendements examinés, 330 amendements ont été adoptés dont certains de l'opposition.

Ce budget inscrit nos finances publiques dans une trajectoire de redressement sérieuse et ambitieuse, tout en assurant le financement de nos priorités :

- libérer les énergies par la baisse des prélèvements obligatoires, favorisant ainsi l’activité économique, la prise de risque et soutenant le pouvoir d’achat ;

- protéger les Français, notamment les plus modestes et les plus fragiles

- investir dans l’avenir et notamment dans l'éducation et la formation, la transition écologique et numérique.

Pour assurer cet équilibre, nous avons fait le choix d’agir sur la dépense publique.


Le projet de loi de finances pour 2018 constitue un premier rendez-vous. Pour faire face à une situation dégradée depuis des années nous avons écarté l’option de mobiliser une hausse des impôts et nous avons choisi de déployer un plan de maîtrise de la dépense publique de grande ampleur.


La poids de la dépense publique dans le PIB amorcera donc son recul à hauteur de 0,7 point. Parallèlement, même avec une hypothèse de croissance prudente, les prélèvements obligatoires diminueront de 0,3 point et le déficit de 0,3 point également.


Ainsi, la France respectera enfin ses engagements européens et sortira dès 2018 de la procédure de déficit excessif, avec un déficit à hauteur de 2,9% du PIB en 2017.

Aux côtés de mes collègues députés du groupe La République En Marche, je veillerai à ce que les engagements de campagne soient respectés et à ce que la dépense publique soit efficace, mieux ciblée et plus juste socialement.

Articles récents
Archives