Prix littéraire Edgar Faure

J'ai assisté à la Mairie de Paris à la remise du prix littéraire Edgar Faure qui récompense le meilleur livre politique de l'année. Rodolphe Oppenheimer,son petit fils, Président de l'Association Edgar Faure fait ainsi vivre la mémoire de l'illustre homme d'Etat.


L’ouvrage de François Sureau «Pour la liberté, répondre au terrorisme par la raison» aux Editions Tallandier, est le lauréat 2017 du prix de littérature politique Edgar Faure.


Le Prix «Le Regard d’Edgar» (prix des internautes), a été attribué à Bernard Pascuito et Olivier Biscaye pour «Les Politiques aussi ont une mère» aux éditions Albin Michel.


Le Prix de «L’œuvre engagée» a été attribué à Moché Lewin pour «Des juifs engagés dans la Nation» aux Editions Transmettre.


Edgar Faure a joué un rôle prépondérant dans le Jura. Il fut président du Conseil, député, sénateur, president du Conseil général du Jura, dix fois ministre, maire de Port-Lesney.


Les Jurassiens gardent de lui le souvenir d'un homme affable, d'une intelligence brillante, à l'éloquence remarquable.


Ses aphorismes restent célèbres. "Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent." "L'immobilisme est en marche, et rien ne pourra l'arrêter. " "Les prévisions constituent un art difficile, surtout quand elles portent sur l'avenir " "L'impôt appauvrit l'ignorant mais enrichit le connaisseur "

Edgar Faure était un visionnaire, un véritable moderniste. Il a su s'affranchir des partis pour rester un esprit libre.

Il disait, en avance sur son temps: "La droite et la gauche ne sont plus que des directions, seul l’avenir a un futur politique". Nul doute qu'il serait en Marche avec nous aujourd'hui!

Articles récents
Archives