Sortie progressive du confinement : règles applicables au 11 mai

Notre pays va connaître dans les prochains jours une nouvelle étape dans son combat contre le COVID-19: la levée progressive du confinement avec des libertés retrouvées, la reprise de l’activité économique, l’ouverture des écoles et des commerces. Nous nous sommes battus ensemble et nous allons retrouver peu à peu une vie normale ensemble !

 

Notre département du Jura reste classé en rouge. C’est ce qu’a décidé le Conseil national de défense et de sécurité réuni ce jeudi 7 mai.

 

Trois indicateurs ont été retenus :

 

- la circulation du virus,

- les capacités du système hospitalier de la région (critère dominant)

- le nombre de tests disponibles.

 

Nous n’étions pas loin de passer au vert, il s’en est fallu de peu car le taux d’occupation des lits de réanimation en Bourgogne Franche Comté baisse depuis trois jours ( 112 lits occupés aujourd’hui sur 400 disponibles) mais c’est la moyenne de la semaine dernière qui a été retenue !

 

C’est ce critère régional d’occupation des lits de réanimation en CHU qui nous vaut cette décision que je trouve injuste et sévère et je n’ai pas manqué de le faire savoir !

Pourquoi parler de départements verts ou rouges alors que le classement est regional ?

Décision injuste car le Jura est classé vert pour le taux de circulation du virus qui est maintenant très faible.

 

Ce dont il faut nous réjouir car ce critère est à mes yeux le plus important.

C’est le résultat de la vigilance des Jurassiens et de leur bon respect du confinement.

 

Dans le Jura le taux d’occupation des lits de réanimation est faible, avec 4 lits de réanimation occupés sur 14 aujourd’hui.

 

Nos capacités de tests sont maintenant très au dessus de la moyenne.

 

Donc soyons positifs, ne perdons pas espoir, nous avons de réelles chances d’évoluer vite vers le vert !

 

Mais quelles sont les interdictions qui distinguent les départements rouges?

 

En réalité, très peu...les deux seules différences sont que les parcs et jardins resteront fermés, tout comme les collèges.

 

Pour les collèges c’est plus grave et je trouve bien dommage de priver les collégiens de classe dans un département où le virus circule peu!

 

Ce déconfinement que nous attendons tant ne doit pas être le signe d'un relâchement, c’est donc collectivement que nous allons devoir agir, partout et dans chacun de nos gestes du quotidien, en pensant aux autres.

 

Dans le respect des exigences de sécurité sanitaires nous allons pouvoir enfin retrouver les forêts, les sentiers et les voies vertes et même l’accès aux plages, aux lacs et centres nautiques !

C’est ce que nous avons obtenu du gouvernement après une forte mobilisation: plages, lacs, centres nautiques seront accessibles dès le 11 mai, sur accord du Maire et du Préfet.

Sanitaire

L’épidémie a tué plus de 25 500 personnes en France. Si la pression sur les services de réanimation continue à s’alléger, près de 25 000 personnes restent hospitalisées, dont 3 430 en réanimation.

L’ensemble des territoires français est désormais en capacité de tester toutes les personnes symptomatiques.

En cas d’apparition de symptômes, il convient d’appeler immédiatement un médecin. S’il l’estime nécessaire, il prescrira un test, intégralement remboursé par l’Assurance maladie.

Si le test est positif, la personne malade sera isolée jusqu’à deux jours après la disparition des symptômes : soit à son domicile, soit dans un lieu dédié si elle le préfère.

L’Assurance maladie et l’Agence régionale de santé prendra contact avec le patient pour établir avec lui la liste des personnes avec qui il a été en contact, qui seront également contactées. Si le risque est avéré, les « cas contact » devront s’isoler pendant quatorze jours et réaliser un test sept jours après le dernier contact avec le patient.

À tout moment et pour toute question, le numéro vert reste disponible : 0800 130 000.

Une prime sera versée aux personnels des EHPAD, de 1 500 € dans les 33 départements où l’épidémie aura été la plus forte et de 1 000 € ailleurs. 475 millions € de crédits supplémentaires sont débloqués pour les EHPAD.

Transports

Le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun, y compris pour les enfants de plus de 11 ans.

L’offre sera progressivement augmentée, avec une priorité mise sur les transports de proximité. L’objectif est d’atteindre dès le 11 mai 50% des capacités habituelles pour revenir à une offre normale début juin. L’offre interrégionale sera volontairement réduite.

 

Établissements scolaires

Près de 90% des écoles rouvriront leurs portes la semaine prochaine, grâce au travail mené par les équipes pédagogiques et les mairies ces derniers jours.

Une attention particulière sera portée aux élèves décrocheurs ou en voie de décrochage pour permettre leur retour à l’école.

Comme déjà indiqué, les personnels seront équipés en matériel de protection et notamment en masques.

Dans les départements verts, les collèges pourront rouvrir à compter du 18 mai.

Déplacements et vie sociale

Parcourir plus de 100 km au sein de son département de résidence reste possible sans restriction.

Pour les trajets au-delà de 100 km à vol d’oiseau qui impliquent un changement de département, il faudra être muni d’une attestation et pouvoir justifier d’un motif professionnel ou familial impérieux. Une nouvelle attestation sera mise en ligne sur le site du ministère de l’Intérieur.

Les lieux culturels de proximité (bibliothèques, médiathèques, petits musées) pourront rouvrir, les préfets en arrêteront la liste. Les cinémas, les salles de spectacle et de fête ainsi que les lieux de sport couverts resteront fermés.

Les rassemblements resteront limités à 10 personnes. Les personnes vulnérables ne devront pas se confiner, mais devront observer une très grande prudence.

Les cérémonies religieuses pourront reprendre à la fin du mois.

 

Sur ma proposition, l’accès aux plages et sentiers côtiers pourra être autorisé par les préfets sur demande des maires.

 

 

Économie

Lundi, 400 000 entreprises pourront rouvrir, représentant 875 000 emplois.

Le fonds de solidarité est maintenu jusqu’à la fin du mois de mai. Les charges sociales patronales des mois de mars, avril et mai seront totalement supprimées pour tous les secteurs qui ont été contraints à une fermeture administrative.

La TVA pour les masques industriels et artisanaux répondant aux normes AFNOR est établie à 5,5%.

D’ici à dimanche, 60 guides métiers pour le déconfinement seront disponibles sur le site du ministère du Travail.

Les CFA et centres de formation continue pourront rouvrir.

Danielle

BRULEBOIS

Députée du Jura

Nous restons à votre disposition et à votre écoute aux numéros suivants: portables professionnels. 

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 06 80 81 19 95 : 
 

Lundi, mardi, jeudi, vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 au 07 88 98 89 47 : 
 

Vous pouvez aussi adresser des courriels à l'adresse suivantes : danielle.brulebois@assemblee-nationale.fr
 

PERMANENCE EN CIRCONSCRIPTION

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

22 Rue des Ecoles

39 000 LONS-LE-SAUNIER

Secrétariat : 03.84.24.74.95

 

Lundi / Mardi :

09h/12h - 14h/18h

Mercredi : 14h/18h

Jeudi : 09h/12h - 14h/18h

Vendredi : 09h/12h

PERMANENCE A L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Madame Danielle BRULEBOIS

Députée du Jura

Assemblée Nationale

126 rue de l'Université 

75 355 Paris 07 SP

Secrétariat : 01.40.63.69.09

 

Mon équipe de collaborateurs

Michaël MIEL-MARGERETTA

Collaborateur parlementaire Jura

Marianne CHAMBARD

Collaboratrice parlementaire Jura

Nathalie CORON-FORMENTEL

Collaboratrice parlementaire Jura

Please reload

© daniellebrulebois ** 2017 ** / Mentions légales