22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 22:50

Le rôle du Conseil général est fondamental. Il  intervient dans la vie quotidienne de chacun d’entre nous. Il s’occupe de l’Homme depuis sa naissance avec la Protection Maternelle et Infantile (PMI), jusqu’à la fin de sa vie avec l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA).

Il gère également le RSA et le handicap.

Il s’occupe des collèges, des routes et des infrastructures. Toutes ces compétences interviennent dans notre vie de tous les jours.

Les conseillers généraux définissent les principaux axes de la politique du département. Le personnel départemental assure  la mise en œuvre des décisions sur le terrain. 

Voici le détail des grandes compétences :

ACTION SOCIALE

- Enfance et famille : Protection maternelle infantile, modes d’accueil, adoption, aide sociale à l’enfance, observatoire départemental des maltraitances, planification familiale... 
- Jeunesse : Insertion sociale et professionnelle, bourses, prévention de l’exclusion, soutien aux loisirs et à la citoyenneté, logement des jeunes...
- Personnes âgées : Lieux d’information, aide personnalisée  à l’autonomie, choix de vie…aide à l’amélioration du logement...
- Personnes handicapées : Maison départementale des personnes handicapées, prestation compensatoire handicap...
- Santé : vaccinations, prévention des dépendances, dépistages et prévention, contrats territoriaux de santé, accès aux soins pour tous, planification familiale…
- Lutte contre les exclusions : RSA, accompagnement des familles, logement… 

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

- Aide aux collectivités : politiques territoriales 
*ADCJ : (aide directe aux communes jurassiennes) 
*EDAT : (engagement départemental d’aménagement du territoire : aide aux communautés de communes)
- Voirie: personnel, routes départementales, infrastructures, pistes cyclables... 
- Action économique : Aide à la création d’entreprise, développement économique, soutien à l’innovation, à l’investissement, laboratoire départemental d’analyses... 
- Agriculture : soutien aux organismes agricoles, aux filières, à la chambre d’agriculture, aménagement foncier,  manifestations , contrat de développement...

ENVIRONNEMENT, CADRE DE VIE

- Environnement : Boisement, politique de l’eau, espaces naturels sensibles, gestion des déchets, sentiers de randonnée et de promenade,   développement durable, urbanisme durable, plan climat...
- Transports : transports urbains et interurbains, transports scolaires...
- Tourisme et Loisirs : Aides aux porteurs de projets touristiques, centre départemental du tourisme, sentiers de promenade et de randonnée...

EDUCATION, SPORT, JEUNESSE, CULTURE

- Enseignement : collèges (construction, fonctionnement), aides aux familles, transports scolaires... 
- Culture et patrimoine :  développement de la vie culturelle, musées et équipements culturels départementaux, aide aux manifestations culturelles, archives départementales, bibliothèque départementale de prêt, promotion de la lecture , préservation du patrimoine, agenda culturel...
- Sports : Développement local par le sport, sport au collège, soutien au sport de haut niveau…aux investissements sportifs, aux manifestations sportives...


Qu’est-ce que le Conseil général ?

Les départements ont été créés sous la Révolution pour une plus grande autonomie locale. Le 26 février 1790, la France a été divisée en 83 départements dirigés par un Conseil général .
Aujourd’hui, le Conseil général est l'assemblée du département  qui représente les cantons, d'où le nom d'élections cantonales.
Depuis 1982, le Conseil général est une collectivité territoriale autonome aux compétences propres et décentralisées.
Notre département, le Jura , est divisé en 34 cantons. Le Conseil général du Jura dispose donc de 34 conseillers généraux élus pour une durée de six ans. Tous les trois ans, la moitié d’entre eux est renouvelée.
Les  élections cantonales ont eu lieu les 9 et 16 mars 2008, les mêmes jours que les élections municipales.
En mars 2008,  17 cantons étaient renouvelables, dont celui de  Chaumergy. Bruno Guichard  était le conseiller général élu depuis 2001. Il a fait le choix de ne pas se représenter.
Danielle  Brulebois candidate,  et Jean-Louis MAITRE, suppléant, ont été élus en mars 2008.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 10:39

 

 



Monsieur le Préfet de Région


Je vous remercie pour votre courrier qui m’apprend que nous ne pourrons compter sur aucun soutien pour la conservation de notre patrimoine ferroviaire, si ce n’est celui de nos collectivités locales.

 



Aujourd’hui, je viens vous alerter sur le péril que court un autre patrimoine beaucoup plus précieux celui-là puisqu’il s ‘agit du patrimoine naturel de la Bresse Jurassienne : ensemble de communautés végétales aquatiques, tourbeuses et prairiales et particulièrement des corridors écologiques de la rivière Brenne, de l’Ainson et de la rivière la Chaux  reconnus et identifiés pour leur biodiversité exceptionnelle.

 

Ils font partie du site Natura 2000 Bresse Jurassienne Nord et du contrat de rivière Seille. Au fil des siècles les pratiques humaines ont façonné ce bassin.

 

Depuis 2002, je constate que les prairies naturelles diminuent en surface progressivement.

 

Notre agriculture locale traditionnelle disparaît, fait place à l’agriculture extensive.

 

Des océans de maïs remplacent les prairies humides dans le couloir même et jusqu’au bord de la rivière et sur le bassin versant.

 

Les drains arrivent directement dans le lit de la Brenne, désherbants, engrais phytosanitaires y affluent.

 

A partir de cette saison l’Europe a supprimé les jachères. Celles-ci risquent donc aussi d’être labourées. Ce qui reste d’habitats naturels de faune et de flore est menacé gravement.

 

Des fonds importants ont été engagés et payés par le contribuable : Europe, Etat. Les collectivités locales se sont engagées aussi pour Natura 2000 et le Contrat de rivière.

 

Le montant des frais de missions, actions, ne semble pas correspondre à l’impact attendu sur la qualité de l’eau et sur l’équilibre et la bonne santé de la nature.

 

Je ne peux assister en tant qu’ élue à une telle dégradation de mon territoire sans m’indigner et essayer de trouver des solutions pour préserver ce qui survit.

 

Existe-t-il des textes de lois qui empêchent de détruire des prairies naturelles et humides sur lesquelles ont été recensées des espèces rares comme l’orchis bouffon, fritillaire, bécassines, salamandres, rainette grise, la marsillée à quatre feuilles etc…

 

D’autre part, dispose-t-on d’analyses d’eau récentes (rivières), les dernières à disposition du public étant celles de 2005 du GREPPES ?

 

En espérant votre soutien pour sauver notre territoire fragile, lieu de nidification du grand courlis, du vanneau huppé, du busard St Martin, du  râle des genêts, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet de Région, mes salutations respectueuses.

Repost 0
Published by BRULEBOIS Danielle - dans POINTS DE VUE & TÉMOIGNAGES
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 10:29

 


Monsieur le Directeur de la DIREN

Récemment à Nans, sous Sainte Anne, je vous faisais part de mes inquiétudes concernant les habitats et les espèces protégées du Secteur Natura 2000 Val de Brenne.

 



Depuis 2002, je constate une détérioration de ce milieu et depuis que je suis élue j’alerte le Conseil Général, la Chambre d’Agriculture.

 

En effet, le busard Saint Martin : posthume, la bécassine des marais : posthume, la sauterelle verte : posthume, l’agrion : posthume! Le courlis en voie de disparition, de même que feu l’orchidée et feu les fritillaires pintade La rivière quant à elle ne sera bientôt plus qu’un désert liquide.

 

Les collectivités se sont fortement engagées au niveau de Natura 2000 et des contrats de rivière. Les fonds du contribuable (européens, régionaux, départements) dépensés en missions, études, représentent des sommes importantes. Mais l’efficacité reste à démontrer après ce constat.

 

Plus grave encore : les chasseurs viennent de m’informer qu’en bord de Brenne en plein Natura 2000 gisaient les cadavres d’une buse, d’un renard, d’un ragondin, d’un chat sur un périmètre d’un hectare environ.

 

L’ hécatombe continue en silence et en souffrance.

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, mes salutations respectueuses.

Repost 0
Published by BRULEBOIS Danielle - dans POINTS DE VUE & TÉMOIGNAGES
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 11:16


Madame le Proviseur, Mmes et Mrs les Professeurs et Accompagnateurs

Madame la Directrice, Mr le Maire ,
Mr le Président du SIVOS,Mrs et Mmes les Elus,

Lycéens, écoliers, Mmes etMrs les Parents,

 


C’est un grand honneur et une grande joie pour notre canton que d’accueillir des jeunes venus d’horizons lointains et cela grâce au Lycée Jean Michel qui depuis vingt années milite pour ce partenariat afin de tisser des liens d’amitié avec nos concitoyens européens.


En effet y a t il  meilleur moyen que de séjourner dans un autre pays que le sien pour apprendre à se connaître, à mieux vivre ensemble, à s’intéresser à une culture différente, à s’ouvrir à d’autres traditions, à d’autres façons de vivre ? Ces rencontres sont nécessaires pour que les peuples se rapprochent, se découvrent, se comprennent et s’enrichissent de leurs différences. Elles apportent aux jeunes une meilleure connaissance mutuelle, elles les rassemblent sur les valeurs communes et fondamentales, les sensibilisent à la dimension européenne. 


A l’heure où l’Europe  apparaît très éloignée du citoyen ordinaire qui voit en elle une bureaucratie aveugle et méprisante, une machinerie hostile au service des lobbies omniprésents à Bruxelles, une Europe des marchands, une Europe du libéralisme et des égoïsmes, il est temps de lui redonner une image plus rayonnante et plus humaine, de faire l’Europe des Européens et non pas l’Europe des états.


L’initiative est venue du monde de l’éducation : les enseignants ont le souci constant de donner à leurs élèves des connaissances mais aussi un regard plus ouvert sur la vie, sur les autres, sur le monde. Ils ont le souci constant d’élever les esprits, de répondre au besoin spirituel et à l’espérance de nos jeunes à travers l’idéal républicain .Vous n’êtes pas des fonctionnaires inutiles !

Cette semaine avec des conseillers généraux de mon groupe nous avons manifesté afin d’être associés aux travaux du CDEN pour défendre nos postes d’enseignants. Grâce à votre engagement, à votre dévouement nous avons, ici à Commenailles, ce matin l’image de ce que peut devenir notre Europe : une Europe jeune, dynamique, solidaire, fraternelle qui parle d’une voix unie, et qui est capable de conjuguer les diversités

pour construire l’Europe du cœur et de l’esprit.


Danielle BRULEBOIS conseillère générale du canton de CHAUMERGY

Repost 0
Published by BRULEBOIS Danielle - dans CHAUMERGY