30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 19:02

Je  vous  souhaite une année 2012 pleine de bonheur, de bonne santé, de réussite et d'espoir.

 

Celle qui s'achève a été pour beaucoup une année difficile.

 

Comme élue, et comme citoyenne,  je sais qu'au quotidien, nombreux sont ceux qui demeurent confrontés à de dures réalités.

 

Mais l'horizon s'éclaire car l'année 2012 sera celle d'un grand rendez-vous pour notre démocratie et pour notre avenir.

 

Les Françaises et les Français auront à choisir entre la poursuite d'une politique qui laisse chaque jour des milliers de nos concitoyens dans la précarité,  enfonce notre pays dans la récession, détruit notre modèle social, et l'avènement d'une politique novatrice, fondée sur les valeurs d'un projet responsable, cohérent,  financé pour redresser la France et créer un nouveau modèle de développement pour une société solidaire, prospère et plus juste.

 

Je formule le vœu qu’en  2012, avec François Hollande et la gauche plurielle réunie, s écrive enfin une nouvelle page, une grande page de notre Histoire  pour que  chacun retrouve le chemin de l'épanouissement et la sécurité du lendemain.

 

Que l’année 2012 soit celle du renouveau, des projets et des idées pour imaginer un monde meilleur et un avenir à notre jeunesse.

 

Mon action sera au service de cette espérance, près de vous, avec vous.

Danielle Brulebois 

 

DSC00092

La rivière Brenne en hiver à La Chassagne

Repost 0
Published by Danielle Brulebois
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 12:41

 Tgv.jpgLors de la Session publique de vote du budget  du Conseil Général, la motion suivante a été votée:

"La mise en service de la 1ère phase de la branche Est LGV Rhin Rhône, provoque une détérioration du service de l'offre ferroviaire pour le Jura et raréfie les possibilités de transports pour les Jurassiens. Le Conseil Général réaffirme son refus de cette dérive territoriale de la SNCF, et lui demande pallier dans les meilleurs délais à cette situation.Le Conseil Général demande à la Région de Franche Comté d'envisager de nouvelles dessertes TER spécifiques pour le Jura, dans son ensemble, en direction de Besançon mais aussi de Lyon."   

 Le 11 décembre 2011, 85% des horaires des trains sont modifiés, quand ils ne sont pas purement et simplement supprimés. Guillaume Pepy, président de la SNCF, a confié au Monde dans que les errements horaires de sa compagnie étaient un bouleversement "aussi important que le passage à l'euro".

 

Le Jura  n’y échappe pas avec  l’arrivée de nouveautés majeures le 11 décembre :

-         la LGV Rhin Rhône

-         le cadencement des TER

-         la suppression des trains CORAIL

 

Les conséquences sont lourdes pour le Jura : les Jurassiens et en particulier les scolaires, étudiants, salariés, personnes âgées, sont confrontés à de sérieuses difficultés sur les lignes régionales et interrégionales.

 

Privilèges et inégalités : le transport ferroviaire est-il encore un service public ?

 

Mon intervention en séance publique :

"Il fallait bien se douter qu’un jour ou l’autre, nous, les usagers serions  victimes des logiques imposées à RFF et à la SNCF par l’Etat et les réglementations européennes.

 Sous prétexte de meilleur service à l'usager,  il faut  ouvrir à la concurrence le marché des transports.La véritable raison on la connaît, c’est la rentabilisation maximum du réseau..

 La droite a voté l’ouverture à la concurrence du transport de voyageurs  sur les lignes internationales  depuis deux ans. Trenitalia,  Veolia, Thello   défient maintenant  la SNCF sur les lignes Italie Paris. Jusqu’à présent, la SNCF se contentait de nouer des partenariats commerciaux avec ses concurrents  des pays voisins en créant avec eux des sociétés conjointes comme Lyria…qui,  ne soyons pas dupes se soucie plus de la rentabilité de l’Arc franco-suisse que  du service public dans nos territoires ruraux :

Alain Barbey, Directeur de Lyria ne le cache pas :

« la vocation première de la filiale franco-suisse est d’assurer un trafic international et non pas un trafic domestique entre Dijon et Frasne ou Pontarlier »

L’offre proposée par les TGV, de  plus en plus ciblée, s’adressera à une clientèle française et internationale à haut revenu désireuse de voyager au bon moment avec un haut niveau de service.

 Comme le dit la Présidente de la Région Marie- Guite Dufay : « il est clair que l’objectif de Lyria est des satisfaire au premier chef ses actionnaires et de répondre à leurs exigences de rentabilité »LYRIA1.jpgL’échéancier de la concurrence est connu depuis 10 ans de politique néolibérale, il fallait s’attendre à ce que les multinationales viennent un jour ou l’autre écrémer nos lignes les plus rentables. Cela ne vous rappelle pas les autoroutes ?

 Dès qu’elles ont été rentables la droite les a cédées au privé pour quelques milliards. C’est le contribuable qui les  a payées et qui aujourd’hui paie  les péages les plus chers du monde. C’est la même chose pour le TGV, l’argent public a financé à prix fort les lignes à grande vitesse et aujourd’hui les trains se raréfient, les  prix des billets s’envolent,  deviennent inaccessibles pour les personnes qui en ont besoin et ne peuvent faire autrement , je pense en  particulier à nos étudiants sans  moyens de déplacement obligés de s’expatrier pour faire leurs études..

 

  train_corail.jpg

 

Quand on cautionne la politique de  désengagement de l’Etat et  la suppression des trains Corail entre Lyon Besançon, Stasbourg, rien ne sert de  manifester en gare de Lons contre la diminution du nombre de trains, celà relève de la pure hypocrisie !

 

 Les usagers de Lons sont les otages de l’abandon  du réseau classique sacrifié au profit de la grande vitesse, sacrifiée elle même au profit de la rentabilité, choix politiques de la droite.

 

  Pour remédier à ces choix désastreux , la Région malgré toute sa bonne volonté ne peut pas faire l’impossible avec ses TER ( train d’équilibre du territoire).

RFF a attribué la priorité aux TGV contre les TER à ceux qui ont  les moyens d’acheter  les meilleurs sillons horaires au prix le plus élevé pour maximiser ses profits.

La Région ne pèse pas bien lourd face à l’alliance d’intérêts financiers aussi  importants qui poussent à vendre les sillons (péages) à celui qui fait la meilleure offre et qui achète le plus cher.

La Région a massivement investi dans la modernisation du réseau en améliorant les voies, rénovant des gares, achetant du matériel roulant moderne. Elle  favorise l’utilisation du TER  par des tarifs accessibles à toutes les classes sociales.

 

TER.jpg

 

La Région est attentive aux inquiétudes des élus locaux et des associations d’usagers. Elle  ne cesse d’accroître ses efforts pour les satisfaire.

 

 Exemple :liaisons ferroviaires entre Strasbourg et Lyon chères aux usagers

de la circonscription de Lons :

Le pouvoir UMP supprime 5 dessertes Corail Strasbourg Lyon en décembre 2011 passant par Lons le Saunier située sur cette ligne.

La région  compense,  par les futurs TER Belfort – Lyon en plus des TER Lons le Saunier- Lyon, ce qui permettra 5 allers –retours par jour de semaine pour un temps de parcours moyen de 1h30.

Le budget TER s’élève à 78,6 M€, la région ne pourra pas être toujours la vache à lait et remédier à tous les maux ».

 

On ne peut que déplorer l’ enclavement ferroviaire de notre département  et de notre ville Préfecture, on ne peut que  constater  l’impuissance  de nos hauts responsables politiques UMP face à cette situation.

 

 

gare_de_lons_avril_2011_3_.jpg

 

 La solution avait été trouvée il y a juste cinquante ans par un grand Préfet du Jura,  le Préfet Aubert qui, outre sa gestion admirable de la catastrophe  du Mont Rivel,  avait proposé le projet visionnaire de la ligne PARIS- GENEVE. Cette ligne aurait désenclavé le Jura en totalité,  via Lons le Saunier,  à partir de la voie ferrée Dijon –Lons en service à cette époque.

Aujourd’hui force est de constater qu’il avait raison :

 Lausanne sera reliée à Genève et  Genève à Paris via Bourg en évinçant totalement le Jura.

   Hélas, depuis la décentralisation , nos hauts responsables politiques, ne  raisonnent souvent  plus qu’à  l’échéance d’un mandat avec le souci pour

d' assurer d'abord leur réélection, au jour le jour,  et ils ont eu plus d’ambitions personnelles que d’idées pour l’avenir de nos territoires !

 

 

                                      LYRIA

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans POINTS DE VUE & TÉMOIGNAGES
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 19:07

ecoles.jpg

   Suppressions de postes de 2012:

 Mauvais comptes de Noël pour la Franche Comté et le Jura:

 le saccage continue!

 

Rappel : carte 2011 

Carte-suppression-postes-2011.jpg

 

 

L’Assemblée nationale a adopté le 15 décembre 2011, en nouvelle lecture,

le projet de loi de finances 2012,

 (voté par nos députés jurassiens) 

qui finalise les 14 000 nouvelles suppressions de postes d'enseignants malgré une hausse de 33 000 élèves à la rentrée.

Nos responsables politiques persistent et signent. Malgré les promesses, le quinquennat du Président de la République aura sacrifié  80 000 postes depuis 2007!  

 

En 2012 on supprimera donc :
-  6 550 postes d’enseignants dans les collèges et lycées publics
-  400 postes au sein des personnels administratifs de l’Éducation nationale
-  5 400 postes d’enseignants dans les écoles primaires publiques (dont 1 000 surnombres et le reste en poste hors classe : Rased, remplaçants, intervenants langues...). C’est plus qu’1 non remplacement sur 2 puisque sont prévus 8 700 départs en retraite dans le 1er degré.
-  1.350 postes dans l’enseignement privé sous contrat.
D'ordinaire la carte scolaire est publiée en janvier et pas au moment des fêtes.

  ecoleendanger-289x300.jpg

 

Si le dessein du pouvoir UMP est de noyer la nouvelle dans la trêve des confiseurs, c'est mission impossible. L'inquiétude est déjà grande pour les élus ruraux du Jura et la colère monte du côté des parents, des enseignants et des syndicats.

 

Pour 2012 l'Académie de Besançon est une des plus touchées avec -2,5% d'emplois en moins. Celà se traduira à nouveau dans notre département par des suppressions de classes rurales, par l'augmentation du nombre d'élèves par classe,  par la disparition des postes de RASED , par moins d’intervenants en langue, moins d'options et de sections, par la fin de la scolarisation des plus jeunes, enfin par la dégradation continue des conditions d'éducation de notre jeunesse.

  

 "Le ministère s'acharne contre l'école primaire" écrivent les syndicats  qui dénoncent l’impact désastreux sur l’école de ces suppressions massives de postes au nom du dogme du non-remplacement d’un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite.

 

ecole-ferme.jpg

 

Au final,  sous prétexte d'économies au nom de la dette, l'Etat reporte la charge sur les collectivités locales car  le nombre d’élèves transportés explose. 

 Cette année, le Conseil Général paye 120 000 euros de transports scolaires supplémentaires pour quelques classes rurales supprimées. 

Les familles, elles,  sont contraintes de payer cantine et garderie.

 

Faudra-t-il à la rentrée 2012 mettre encore plus d'enfants dans les bus?

On ne pourra pas toujours alourdir la facture : (21M€).

qui d'ailleurs, va dès janvier 2012, subir la hausse de la TVA de 5,5 à 7 %,  ce que j'ai dénoncé en séance publique du budget : cette nouvelle mesure va augmenter le coût des transports scolaires jurassiens de 300 000€!

  

Le CDEN est annoncé en février, deux mois plus tôt que l'année dernière.

La carte scolaire va être avancée  et bouclée rapidement pour laisser le délai le plus long possible avant les élections.

Histoire de faire oublier  l'aveuglement idéologique de ce gouvernement  qui sacrifie l'éducation de nos enfants et hypothèque dangereusement l'avenir de notre pays.

 

Mais les derniers rapports de l'OCDE,

( OCDE: Organisation de coopération et de développement économiques , source de données statistiques, économiques et sociales comparables la plus importante et la plus fiable du monde) - 

sont là, pour nous rappeler que la France est le vilain petit canard,

  pour ce qui est de la part de dépense publique consacrée à l’éducation.

 

 L’OCDE a classé la France au dernier rang pour le nombre d’enseignants par élève.

Le budget 2012 de l’Education nationale, 45,5 Mds d'€ n’est plus le premier budget de l'Etat, il est passé derrière celui des intérêts de la dette qui s’élèvera en 2012 à 48.8 Mds d’€, échec grave de la Droite au pouvoir depuis une décennie.

ecole-ferm.jpg

 

Il est temps de stopper la destruction de notre service public, socle fondamental de notre république et de notre modèle social sacrifié au profit des puissances de l'argent.

Le temps du changement est venu, François HOLLANDE porte les valeurs humanistes d' un projet responsable, cohérent,  financé pour redresser la France et créer un nouveau modèle de développement  où chacun aura  sa place dans une société plus juste.

 

 

2012 est l' année des grands rendez-vous de la République avec ses Citoyens qui,  j'en suis sûre, sauront choisir de manière éclairée leur avenir et la voie qu’ils souhaitent pour la France, pour eux et pour leurs enfants.

 

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans POINTS DE VUE & TÉMOIGNAGES
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 18:00

Ruffey-Saint-aignan-copie-2.jpg

 

  "Une cérémonie a été organisée à l’église pour le retour du tableau de saint Aignan. Cette toile datant du XVII e siècle représente Saint Aignan" Le Progrès du 28 décembre.

 

Mon intervention au nom du Conseil Général:

 

La restauration d'un tableau, sa renaissance et son retour représentent un moment exceptionnel et je remercie les différents acteurs qui l'ont permis: le Maire et les Elus de Ruffey, la Société d'Emulation du Jura et notre ConservateurM. Ryon ainsi que  les artistes restaurateurs.

 

Le Conseil municipal de Ruffey est attentif à son patrimoine et conscient que  sa magnifique église  mérite une attention particulière.

C'est avec une détermination et une efficacité remarquables que vous avez récemment mené à bien la réparation du clocher endommagé par la foudre.

Aujourd'hui  la flèche  de pierres blanches nacrées, d'un style gothique pur,  se détache avec encore plus de majesté  dans son écrin de verdure, au pied du Revermont.

 L' église de Ruffey sur Seille a un riche passé sans doute lié à celui des prieurés et abbayes de différents ordres, en particulier clunisien. Comme beaucoup de nos églises rurales elle renferme des oeuvres

d'art,d'intérêt majeur et  parfois méconnues. Je tiens à souligner le rôle important des experts et des érudits bénévoles de la Société d'Emulation du Jura dont le travail de veille, de recensement, de description,  permet la connaissance et la reconnaissance de ce patrimoine, donc sa sauvegarde.

 vierge-ruffey.jpg

 

Les artistes qui le restaurent méritent eux aussi notre admiration car leur tâche est complexe et exigeante. Elle demande patience et  minutie pour le nettoyage, la réparation, le colmatage, la consolidation et sens artistique pour redonner vie aux couleurs d'origine.

 

L'entretien et la restauration du  patrimoine représentent une charge importante pour les communes, le Conseil Général en est bien conscient et apporte son aide: en 2011 nous avons consacré 280 000 € à la  sauvegarde du patrimoine remarquable, finançant ainsi une trentaine de projets. 

Le patrimoine religieux est avant tout un patrimoine , un héritage précieux

en raison de sa valeur artistique mais aussi de sa représentativité d'une époque et de sa signification historique et sociale.

 La visite commentée de l'église de Ruffey est un véritable livre d'histoire qui nous permet de comprendre le passé de ce village prospère grâce à ses terres fécondes et aux eaux vagabondes de la Seille. Au fil des siècles, il a attiré moines, seigneurs, pélerins, commerçants, nobles, notables qui chacun à leur tour ont enrichi le mobilier de nombreux objets classés.

 

 

 

Les arts accompagnent les sociétés où ils apparaissent, ils en expriment les 

forces et les coutumes, ils en exaltent la spiritualité. Et bien souvent et en particulier dans le Jura, la  production artistique est essentiellement religieuse. C'est pour celà que le Conseil Général soutient les actions qui  conservent et mettent en valeur ce patrimoine, témoin de notre mémoire collective, qu'il faut  tranmettre aux générations futures. 

 Ce patrimoine présente  un intérêt tant culturel que touristique.

 Cet été des journalistes parisiens de grands magazines que j'ai reçus à Baume, sont venus au Prieuré Saint Christophe à Ruffey pour un reportage sur  les sites clunisiens .

 Ruffey fait maintenant partie de l'espace culturel clunisien européen et de son réseau d'intinéraires touristiques. Je  souhaite que  le grand évènement que représentera la percée du vin jaune en 2012 soit un succès et qu'il accroisse encore sa notoriété.

 

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans POINTS DE VUE & TÉMOIGNAGES
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 21:00

  fleurissement 2012b-copie-1

 

SAMEDI 10 DECEMBRE 2011: REMISE DES PRIX DU CONCOURS DEPARTEMENTAL DU FLEURISSEMENT

                                                    photos4-5598.jpg 

 

Messieurs les Sénateurs,

Mesdames, Messieurs les Conseillers généraux,

Mesdames, Messieurs les Maires et Elus,

Mesdames, Messieurs les membres du Jury,

Mesdames, Messieurs les Présidents des Associations, 

Mesdames et Messieurs les bénévoles,

Mesdames et Messieurs,

 

C’est pour nous une grande joie que de vous accueillir pour la cérémonie traditionnelle de remise des prix du fleurissement qui est un événement de grande importance pour notre collectivité. Certains pourraient le juger futile ou superficiel. Moi, je pense que c’est une action politique pleine de sens qui concerne la globalité de notre département et de ses habitants du nord au sud, des plaines, des vallons aux plateaux et aux montagnes.

 

Elle est transversale à toutes nos autres politiques : sociale, touristique,aide aux communes, culturelle, économique. C’est pour cela que nous avons voulu en faire un moment heureux à partager avec vous. La réussite de cette manifestation nous la devons à Madame Yvette Paillard qui n’a pas ménagé ses peines pour que tout soit parfait. Nous voulons vous témoigner dignement notre reconnaissance pour votre travail d'embellissement qui donne à notre département son identité et vous remercier pour votre dévouement, votre persévérance et votre fidélité à cette compétition amicale qu’est notre concours.

 

Cette année, la tournée estivale du jury a été un très beau voyage. De villes en villages que vous avez transformés en véritables bijoux, nous avons découverts des massifs somptueux, des floraisons radieuses, des compositions lumineuses. Vous avez su  rehausser et accompagner avec bonheur la richesse exceptionnelle du patrimoine naturel et bâti jurassien.

 

blette.jpg

 

J’avoue que, de retour, il n’a pas été facile de départager les candidats devant tant de diversité, d’innovation et  d’excellence. La tâche a été complexe pour les membres du jury. Je les remercie pour  leur implication et le grand professionnalisme avec lequel ils ont rempli leur mission. Nous avons passé une excellente semaine ensemble dans la bonne humeur à aller à votre rencontre.

 

Vous nous avez accueillis si chaleureusement que parfois nous avions de la peine à vous quitter et à tenir notre horaire. Vous avez pris sur votre temps pour nous faire découvrir en détail les particularités de vos villages. Fleurir c’est attirer les regards sur ce qui nous entoure et sur les trésors cachés de nos communes, ici un puits horizontal, un balcon,  là un lavoir, un moulin, une fontaine, ailleurs un four à pain, un bief, un pont de pierres, une chapelle.

 

Durant ces moments passés avec vous, nous avons pu mesurer l'amour que vous portez à vos communes et à leur vie sociale, votre connaissance fine leur histoire de leur  patrimoine et de leurs coutumes.

 

Car le fleurissement a de multiples dimensions:

 

- C’est l’aménagement du territoire, c’est la réflexion sur l’emplacement du végétal et des

équipements, c’est l’organisation du paysage . C’est un schéma de développement, un

plan d’actions qui insuffle une nouvelle dynamique pour améliorer et embellir nos étés.

 

fkeur-autrhume.jpg

 

- C’est donner de la couleur,  de la joie,  de la douceur de vivre dans la banalité et la morosité du quotidien.

 

Les fleurs expriment des sentiments, suscitent des émotions, créent des effets, du ressenti. Elles sont porteuses de messages et dotées d’innombrables vertus. De la mythologie aux temps modernes, elles ont inspiré les poètes et les peintres, tournesols de Van Gogh, les anémones de Buffet, jardins de Renoir.... Et justement au cours de notre escapade, c’est bien une succession de tableaux et de fresques multicolores que nous avons admirés. Vos talents vont bien au delà de ceux de jardinier. Par l’harmonie des couleurs, la subtilité des formes et l’architecture recherchée des massifs, vous êtes des créateurs de beauté.

 

                                                               fleurissement2.jpg

 

- C'est tisser des  liens autour d’une passion partagée, et nous avons pu mesurer la richesse et la qualité des échanges qui se créent entre les élus, les bénévoles et les habitants. Fleurir c’est apporter un réel service aux autres, c’est une véritable preuve de solidarité et de générosité que d’offrir à ses concitoyens quelque chose d’aussi indispensable au bien être et au bien vivre que la beauté du cadre de vie.

 

 - Enfin, vous êtes de véritables botanistes, qui oeuvrez pour la biodiversité, le maintien des espères anciennes,  le renouveau des plantes oubliées. Grâce à vous, les insectes trouvent un refuge dans les massifs qui leur offrent pollen et nectar. Cela devient de plus en plus nécessaire, les fleurs sauvages, les fleurs des champs se faisant de plus en plus rares.

                         fleur6.jpg

 

 

D’ailleurs, vous avez de plus en plus le souci du développement durable en évitant les désherbants, en économisant l’eau, en évitant les bacs et jardinières. Ce qui correspond tout à fait à nos objectifs départementaux d’encourager les bonnes pratiques écologiques comme nous l’avons fait sur nos routes départementales et nos dépendances vertes. Je voudrais aussi saluer la filière horticole qui est une filière dynamique dans notre département, porteuse de conseils, d’innovations sans qui tout cela ne serait pas possible.

 

Tous ces efforts et tout ce dévouement méritent récompenses. Le fleurissement est un budget lourd pour les petites communes de 1ère  catégorie. C’est pourquoi, nous avons souhaité augmenter à 70 € le chèque récompense de première catégorie (petites communes) et donner 50 € pour le chèque de 2ème catégorie.

 

Nos récompenses sont modestes mais notre reconnaissance est immense et je renouvelle mes plus sincères remerciements aux élus, aux particuliers, aux bénévoles, aux professionnels, aux collectivités et aux institutions pour le travail accompli et maintenant c'est à notre tour de vous dire merci avec des fleurs.

 

Résultats dans  la Communauté de Communes Bresse Revermont: 

 

Rye: 3 fleurs

Relans: 2 fleurs

Toulouse le Château: 1fleur

 

1er prix départemental, et obtention de la 1ère fleur:

- Villevieux 

- Bletterans

 

Maisons et fermes fleuries:

hors concours: M. Murtin à Larnaud, Mme Noirot à Rye, M. Piotelat à Chapelle Voland, M. Recouvreux à Le Chalonge

 

Prix départemental: Mme Breton Sergenon, M. Weber à Foulenay

 

Prix spécial coup de coeur du Conseil Général: Notre Maison à Aromas:

 

aromas.jpg

 

Nous avons été reçu par Thérèse qui nous a pris par la main pour nous faire visiter le magnifique parc de son foyer de vie. Elle nous a raconté la longue histoire de son amour pour les fleurs et les plantes de sa maison , passion qu'elle transmet aux autres pensionnaires. Ce fut un moment d'exception pour le jury,  moment d'échanges avec les résidents jardiniers, épanouis et heureux dans leur activité de fleurissement.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans POINTS DE VUE & TÉMOIGNAGES
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 01:25

photos4-5829.jpg

 

L’objectif de cette cérémonie est de mettre à l’honneur des personnalités jurassiennes qui s’engagent au quotidien au service de leurs concitoyens et font connaître le Jura hors de ses frontières.

Ainsi mis  à l’honneur, ils deviennent de véritables exemples de citoyenneté pour les jeunes générations.

Les récipiendaires de cette médaille sont proposés par un jury d’attribution constitué de conseillers généraux.

Le mardi 13 décembre, huit personnalités jurassiennes ont été décorées  pour leur parcours prestigieux qui fait rayonner notre département nationalement et internationalement.

 

- Pascal BERNARD, PDG de la société JURATOY'S

 - Dominique BERNER, syndicaliste européen

- Gérard CHAPEL, Meilleur ouvrier de France

- Denis et Pierre GICQUAIRE, créateur du camping la Pergola

- Albert HILAIRE, Vice-Président national des communes forestières

 - Philippe TATRE, artiste peintre et maître verrier 

 - Michel VERNUS, écrivain et historien.

 

 

Notre canton a été à l'honneur une nouvelle fois cette année, grâce à Philippe Tatre.
 
Philippe-TATRE_lightbox.jpg
 
Philippe Tatre est un artiste, artisan d'art installé depuis 1988 à Rye.
Il a réalisé de nombreuses œuvres d'un réalisme saisissant sur le thème des animaux sauvages et du gibier. Peintre naturaliste et Maître verrier il est diplômé des Beaux-arts de Beaune et des Arts appliqués de Bourges

Il expose au Salon International du vitrail à Chartres, à Lux mais aussi à Bruxelles, à Darmstadt…

Il est reconnu nationalement comme l’un des plus grands aquarellistes naturalistes français et en particulier comme l’éminent spécialiste de la faune sauvage dont il connaît les mœurs et les habitudes dans les moindres détails. Il a fait un superbe travail d'étude sur la bécasse grande voyageuse, reine des migratrices.

Il a en outre participé en 2008 à la réalisation d’un livre sur les peintres animaliers français aux Editions du Gerfaut, préfacé par Olivier Dassault et présenté au dernier salon de Rambouillet. Mais il est surtout connu en Franche Comté comme peintre maître verrier. A la transition de deux millénaires, il  participe à la sauvegarde du fabuleux patrimoine des vitraux de nos églises et chapelles classées mais il crée aussi le patrimoine de demain.
De nombreux maires du Jura et hors Jura lui passent commande de vitraux contemporains. On peut admirer ses créations dans la Chapelle de Sergenon du canton de Chaumergy ou encore à l'église de Montholier, canton de Poligny.
 
                                            vitrail 2

                                                 Eglise de Montholier

 

Notre artiste verrier  sait  fondre les techniques ancestrales et les technologies de pointe, s'imprégner de l'histoire et de la culture locale tout en inscrivant son oeuvre dans le XXIème siècle. 


Ainsi donc, par son originalité, par la force de la symbolique des couleurs et la remarquable qualité de la réalisation, l’œuvre de Philippe Tatre contribue à faire connaître la création artistique Made in Jura.

                                           Sergenaux106
                                           Chapelle Saint Roch à Sergenaux
                                           
 

 

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CHAUMERGY
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 22:27
Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans POINTS DE VUE & TÉMOIGNAGES
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 21:46

Vendredi 2 décembre
09:00 Commission Bâtiments

10:30 Commission Affaires Générales
14:30 Comité Technique Paritaire
15:30 Conseil d’Administration du Syndicat des Trois Rivières à Chaussin
18:00 Vernissage Expo Forêt au Conseil Général

Samedi 3 décembre
09:00 Inauguration de l’extension de la caserne de Sellières

10:00 Permanence canton de Chaumergy
15:30 Marché de Noël à Baume et présentation publique des fouilles archéologiques
18:00 Sainte Barbe à la caserne de pompiers à Bletterans
20:30 Repas du Conseil municipal de Vincent

Lundi 5 décembre
09:00 Réunion Fleurissement organisation du palmarès départemental

11:00 Réunion de l’Exécutif
15:00 Réunion Agenda 21 des collèges au Conseil Général
17:00 Réunion du groupe majoritaire

Mardi 6 décembre
09:00 Commission Equipements SDIS

14:30 Commission Administrative Paritaire SDIS
15:30 Réunion avec le directeur du CDDP – informatique des collèges

Mercredi 7 décembre
09:00 Réunion à la BDP (schéma lecture publique)

10:30 Réunion La Fraternelle de Saint Claude (Bureau du Président)
18:00 Réunion SYDOM Lons

Jeudi 8 décembre
09:00 Séance publique BP 2012

19:00 Dîner chez Monsieur le Préfet

Vendredi 9 décembre
09:00 Séance publique BP 2012

Samedi 10 décembre
09:30 Cérémonie de remise des prix du Concours départemental du Fleurisseme,t

15:30 Arbre de Noël de l’Amicale du Personnel du Conseil Général

Dimanche 11 décembre
12:00 Sainte Barbe à Chaumergy

Lundi 12 décembre
09:00 Séance publique BP 2012

Mardi 13 décembre
09:00 Commission Permanente

15:00 Conseil départemental des enseignements artistiques au Conseil Général
18:30 Remise de la Médaille du Conseil Général

Mercredi 14 décembre
09:30 Jury du palmarès départemental de l’architecture

14:30 Remise des jouets Smoby aux enfants placés
18:30 Rencontre inter-entreprises Made in Jura
Jeudi 15 décembre
09:00 COMEX

14:30 Conseil d’Administration du SDIS
20:30 Conseil Communautaire

Vendredi 16 décembre
10:00 Réunion

11:00 RV la Ligue de l’Enseignement au Conseil Général
18:30 Remise des Trophées aux sportifs au Conseil Général

Lundi 19 décembre
13:30 Réunion de travail CAUE

17:00 Réunion groupe majoritaire

Mardi 20 décembre
10:00 RV Président du Conseil Général

14:00 Réunion Collège du Pré Saint Sauveur avec la Région
17:00 Assemblée Générale des Restos du Coeur à Poligny

Mercredi 21 décembre  
17:00 Comité de pilotage Aire du Jura

Vendredi 23 décembre
18:00 Présentation du tableau restauré et des objets mobiliers de l’église de Ruffey/Seille

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans AGENDA
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 22:54

 

ehapad.jpg 

Comment peut-on dire de nos services sociaux qu'ils sont  une "armée mexicaine " comme cela a été dit en séance publique dans les rangs de l'opposition UMP ?

Les équipes vaillantes et courageuses de nos services sociaux sont présentes partout sur le terrain, elles sont confrontées à la dure réalité du contexte économique et à des situtations humaines de plus en plus problématiques.

Leurs  conditions de travail sont de plus en plus difficiles. Aujourd'hui le travail dit social demande un important investissement personnel, un grand professionnalisme et un grand sens du service public.

Nos personnels l'assument avec efficacité, responsabilité et dévouement. Nos services sociaux ont la lourde tâche d' accueillir , d' informer, d' orienter,  d'encourager, de rassurer, d' accompagner 40 000 jurassiens par an par des actions formelles et 12 200 par des allocations ou aides financières. L'année 2011 est marquée par une forte demande d'interventions et l'arrivée de nouveaux publics précarisés: jeunes , salariés, agriculteurs, retraités.

Le Conseil Général est l'acteur majeur des dépense sociales et médico-sociales du département. Au fil des étapes de la décentralisation et  faute de compensations suffisantes  la charge financière qui en découle s'accroit de façon exponentielle. ( chaque année 2 M€ en plus)

 

                 Budget de l' Action sociale: 128,3M€

                     (40% du budget départemental)

 

Personnes handicapées: 35,9 M€

Famille et enfance 28,9 M€

APA: 22,5M€

RSA:20,7M€

personnes âgées: 8,1M€

personnes en difficultés : 4,1M€

prévention médico-sociale: 2,8M€

moyens des services: 4,3M€

aide à l'investissement: 1M€

  

MDPH_small.jpg

 

Dans  ce budget social,

 

-  94, 30% des dépenses sont obligatoires : elles sont calibrées financièrement et imposées par l'Etat: APA, RSA, Prestations handicap)

 

- 4,62% sont des dépenses liées à des actions obligatoires non calibrées: plan d'insertion, aide sociale à l'enfance..)

 

-Seulement 1, 08% sont des actions volontaires et facultatives comme les  aides à l'amélioration au  logement des personnes âgées, les aides aux jeunes..

 

Les dépenses sociales  sont la réalité de nos obligations réglementaires et  la solidarité nécessaire au bien vivre ensemble.

Il est important de faire remarquer que ce budget social du département a un impact important sur l'emploi et l'économie jurassienne.

 

- 1609 emplois sont rémunérés au titre des EHPAD , hébergement, dépendance,

- 519 emplois temps plein pour le maintien à domicile des personnes âgées

- 545 fonctionnaires territoriaux agents non titulaires et assistants familiaux pour les services intervenant dans les domaines de la solidarité et santé

- 63 personnels permanents pour l'insertion et les politiques du logement

soitr au total 2736 emplois consacrés à l'action sociale ,1er employeur du département représentant une masse salariale de 48M€

 

Le budget génère le pouvoir d'achat par le versement  de 23,10 M€ d'allocations

- à 3327 allocataires du RSA

- à  888 bénéficiares de prestations handicap


Au final avec l'APA, ( 29 249 000€), le budget social du département génère directement ou indirectement plus de 71M€ de pouvoir d'achat annuel aux différents publics concernés.

 APA_small-medium.jpg

 

Le coût  des dépenses sociales est de 530, 07€ par habitant jurassien contre 506,07€ de moyenne nationale.

Notre département est viellissant avec un indice de vieillissement de 76,8 alors que la moyenne nationale est de 66,3 et qu'il est de 66,8 en Franche Comté.

Comme la société française notre département est marqué par de profondes mutations des structures familiales, par un accroissement du nombre de familles monoparentales: le Jura compte aujourd'hui 1 famille monoparentale pour 3,7 couples contre 4,7 en 2000.

Les familles recomposées et monoparentales sont exposées à des difficultés dans la vie quotidienne, parfois à la précarité, ce qui amène nos politiques en faveur de la famille  à mener des actions de prévention et de protection de l'enfance pour un budget de 18 394 950 € soit 18 % de notre budget social avec une augmentation de 3 394 950€ cette année  soit 23% d'augmentation dont les trois quarts relèvent des placements sur décision de justice.

Fin 2011, 750 jeunes nous sont confiés  contre 555 fin 2009.

La pauvreté jurassienne, à l'image de la pauvreté française, ne cesse de s'aggraver.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 09:46

 
 

pompierfr_0_0.jpg 

 

Je suis très heureuse de fêter avec vous la Sainte Barbe.  
Fêter la Sainte Barbe, c’est une tradition populaire en l' honneur de votre Sainte Patronne, symbole de la puissance  liée au feu, mais c’est surtout nous permettre de nous retrouver tous les ans à la même époque pour honorer les Sapeurs Pompiers volontaires en activité et les vétérans de notre centre.
Votre amicale maintient le lien entre les générations de pompiers et la population, et vous organisez aussi régulièrement des manifestations locales qui nous rassemblent.
Votre amicale a un rôle important, vous vivez souvent des moments diffiiciles au service de nos concitoyens. Partager des moments de convivialité comme aujourd'hui permet de consolider les liens de solidarité et de fraternité entre vous afin d'être plus forts devant la dureté des évènements de la vie et  la détresse humaine.
Cette tradition que vous  perpétuez à Chaumergy, me donne l'occasion de vous  témoigner à nouveau ma reconnaissance,  à vous les Vétérans et à vous les Volontaires en activité. A des époques différentes avec des moyens différents et autrefois modestes, vous avez été et vous êtes tous animés par la même volonté de rendre service.
 
Votre engagement c’est de secourir à tout moment, de sauver des vies, sans craindre de mettre la vôtre en en danger voire en péril. Lors du sinistre particulièrement douloureux de ce début d'année, vous vous êtes distingués par votre courage et votre professionnalisme. Et si vous acceptez tous les risques, tous les sacrifices, c’est pour les autres. Vous incarnez le service public dans ce qu’il a de plus noble, ce service public en voie de disparition dans nos territoires ruraux.

Il est de notre responsabilité collective de prendre en compte vos attentes, vos propositions, qu’elles concernent les conditions de travail, la formation, le volontariat, ou encore la fin de carrière de ceux qui se sont engagés pendant des années au service de la collectivité.
 
 
Vous pouvez compter sur le SDIS et le Département qui sont vos autorités de tutelle, toutes deux présidées par Christophe Perny. Pour être membre du CASDIS et suppléer parfois le Président, je peux vous assurer que ces deux institutions travaillent en parfaite intelligence avec le Colonel Coste et son personnel pour conduire une politique qui assurera le meilleur service à nos concitoyens.
 
Nous souhaitons que nos concitoyens bénéficient d’une capacité de secours au meilleur niveau et près de chez eux et nous avons engagé des moyens importants tant en fonctionnement qu’en investissement, notamment pour la modernisation des casernes.
 
L’année 2011 a été marquée par le renouvellement de nos instances et de la présidence de l’établissement public

 

Consécutivement aux élections cantonales, succédant à Mr Jean-François GAILLARD, président pendant 7 ans, c’est désormais Mr Christophe PERNY, le Président du CG qui préside le SDIS, donnant une nouvelle impulsion dans les relations SDIS/CG.  

Les élus du nouveau bureau ont pu prendre la mesure de la situation des centres en les visitant tous durant l’été.

 

Une accélération de la réalisation du plan pluriannuel de construction ou de réhabilitation des casernes est décidée

 

Les casernes de  DOLE et de LONS sont vétustes et peu fonctionnelles, et nous héritons de cette situation, qu'il faut gérer. 

Les opérations structurantes( elles servent à toute la population jurassienne) nécessaires  ont été lancées par le CASDIS de fin juin, leur réalisation est prévue d’être achevée en 2014 pour Dole et 2015 pour Lons ; elles représentent un budget de 12 M€

 

Mais les plus petits centres ne sont pas oubliés pour autant, car nous avons bien conscience que pour garder des pompiers volontaires,  il faut maintenir  des centres de proximité maillant tout le territoire.

Le lancement des opérations pour LA MARRE et CHAUMERGY est prévu pour 2012 avec un budget de 600 000 € pour les études et le commencement des travaux . Mener les deux constructions de front permettra des économies d'échelle.

  

Le  budget 2012 (20 873 000 € ) est un budget  maîtrisé qui permet cependant de poursuivre la structuration du service.

 

L’augmentation est intégralement supportée par le département qui voit sa contribution augmentée de 386 000 euros (+ 5,70%) la cotisation des communes ne sera pas augmentée

ce qui  permet une diminution significative de l’écart entre communes et département comme nous nous y sommes engagés, amenant la part du département àprès de 45% du montant des contributions

 

Sur le plan opérationnel, au niveau départemental l'activité globale est compensée par un renouveau de la prévention et de la prévision.

 

On constate une baisse de  4% de l’activité opérationnelle, incendies, interventions diverses.

 

Sous l’impulsion du nouveau Préfet Francis VUIBERT il est important de souligner le   renforcement des activités de prévention avec une priorité donnée aux locaux à sommeil et le renforcement des activités de prévision (DECI, contrôle des hydrants, ETARE…)

 

Nous poursuivons et nous achèverons l’application du décret de 2009 sur la revalorisation des vacations des Sapeurs Pompiers volontaires. Nous alignerons sur  5 ans de l’allocation de vétérance des nos anciens sur l’allocation de fidélité (ce qui nouss coûte plus de 50 000 euros par an)

Nous sommes très vigilants sur la question du statut de volontaire mis en cause par une circulaire Européenne  qui assimile le pompier volontaire à un travailleur au même titre que tout travailleur assujetti au droit du travail du pays.

Cette directive, actuellement en cours de révision et que certains voudraient voir appliquée aux sapeurs-pompiers volontaires, dit que lorsqu’on a terminé une période de travail, on ne peut pas reprendre une autre séquence de travail tant qu’on n’a pas bénéficié de 11 heures de repos.
Un sapeur-pompier volontaire qui travaille, devrait attendre 11 heures pour prendre son service de sapeur-pompier,  cette directive sonnerait donc la fin du volontariat.

 

En juillet dernier, une loi a été adoptée sur  le statut particulier des sapeurs pompiers volontaires.

L'article premier de la loi stipule :

 

L'activité de sapeur-pompier volontaire, qui repose sur le volontariat et le bénévolat, n'est pas exercée à titre professionnel mais dans des conditions qui lui sont propres.

L'activité de sapeur-pompier volontaire est à but non lucratif. Elle ouvre droit à des indemnités horaires ainsi qu'à des prestations sociales et de fin de service.

Ces précisions sont importantes car elles définissent  un statut particulier, qui contourne  les contraintes du code du travail.

Au lieu de percevoir des vacations comme c'est le cas actuellement, vous allez  percevoir des indemnités (seuls les mots changent... les montants restent les mêmes), ces indemnités n'étant pas assujetties aux cotisations et autres impôts.

 

L'application stricte de la circulaire Européenne rendrait  impossible le maintien du statut du volontariat donc d'un tissu de petites casernes réparties sur tout le territoire et mettrait en péril la sécurité des personnes et des biens.

La loi à été adoptée à la quasi unanimité des sénateurs et des députés. Cela montre que tous ont compris le risque qui planait sur le statut du volontariat en France. Si la loi a été votée à l'unanimité gauche -droite, nous ne sommes pas seuls en Europe et il faudra maintenant convaincre les autres pays que tout ne peut être marchandise, concurrence et rentabilité. 

 

Dans le Jura comme à Chaumergy, le service de secours repose sur les volontaires, le CASDIS sera à vos côtés pour défendre votre statut comme je suis votre interprète  pour obtenir une future caserne moderne, malgré les difficultés financières connues.


Je salue à nouveau votre engagement, vos efforts de formation, l'implication des jeunes, la compréhension généreuse de vos familles et je vous souhaite une excellente Sainte Barbe.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CHAUMERGY