25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 20:52

app.JPG

Médaille d'argent en catégorie mode pour Adeline Richard de Desnes

 

Le Conseil général  a accueilli pour la deuxième année consécutive, la remise des titres départementaux du concours « Un des Meilleurs Apprentis de France ».

Organisé depuis 1985 par la société des Meilleurs Ouvriers de France, ce concours est placé sous l’égide du Sénat et du Ministère de l’Éducation Nationale.

 

 

appr3


Il est ouvert  aux  jeunes de moins de 21 ans de niveau CAP ou BEP et  vise à promouvoir les filières de l'apprentissage à travers une série d’épreuves spécifiques à chaque métier.

Il constitue pour ces jeunes apprentis  une valorisation prestigieuse de leur travail et de leur investissement personnel. On a souvent priviligié la voie académique considérant qu'elle était la seule voie vers l'excellence,  or la voie de l' apprentissage qui est un véritable tremplin vers l'emploi et la réussite permet d'acquérir des savoir-faire rares et exceptionnels.


appr4

Les épreuves départementales ont concerné quatorze catégories professionnelles différentes :charpente,  couverture bâtiment, installation sanitaire, installation yhermique, lunetterie, maçonnerie, menuiserie fabrication, marquetterie, ébénisterie, plâtrier plaquiste, taille de pierre, coiffure, gravure, mode.Un jury composé de Meilleurs Ouvriers de France, de professionnels et d’enseignants  a évalué la qualité des oeuvres et décerné les médailles de bronze, d’argent et d’or aux niveaux départemental et régional.

Les lauréats ont été récompensés par les responsables régionaux et départemenatux des MOF et par les Conseillers généraux.


Le canton de Chaumergy a l' honneur de compter deux lauréates, Adeline Richard de Vincent et Léa Delavigne de Chaumergy.

 

appr2.JPG

Médaille de bronze en  catégorie coiffure pour Léa Delavigne de Chaumergy



Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 13:50

Revue de presse:

Le progrès du 24/11/2012

Article et photo de Brigitte Petetin-Meulle

 

 

 

salins

 

Salins-les-Bains Des clés USB pour les 4 e et 3 ede Victor-Considérant

Deux-cent-treize élèves des classes de 4 e et 3 e du collège Victor-Considérant se sont vus remettre, en début de semaine, des mains de Mme Brulebois, vice-présidente, des clés USB offertes par le Conseil général.

Ce dernier équipe également les établissements, dont celui de Salins, en tableaux numériques interactifs et en tablettes numériques.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans REVUE DE PRESSE
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 13:35

Revue de presse:

Le Progrès du 24/11/2012

Article et photo de Louis Paget

Inauguration officielle des travaux de rénovation des locaux et création du gymnase et bassin de natation

 

 

arinthod

 

 

L’inauguration des travaux de rénovation et du complexe sportif avec le bassin de natation et le gymnase a eu lieu hier après-midi au collège Bichat. Le principal a accueilli dans le gymnase, parlementaires et élus, directeur d’académie et enseignants, gendarmerie, pompiers, la directrice du Pays, les employés des divers services pour la visite des nouvelles structures. M. Bois, architecte, a présenté les travaux conçus avec les derniers critères (murs bois, chauds et charpente sans colle, etc.). Après la coupure du traditionnel ruban par le président du conseil général Christophe Perny, le bassin de natation surprenait tout le monde, Philippe Lamard et le maître nageur en faisaient la présentation. Le cortège visitait ensuite l’ancien internat devenu bâtiment de l’administration. Puis le président de la communauté de communes Jean-Louis Delorme s’est adressé à l’assistance : « C’est pour moi un réel plaisir d’inaugurer ces nouveaux équipements sportifs, fruit d’un partenariat avec le conseil général et particulièrement ravi d’être au côté du président Perny et de vous tous

 qui avez contribué à cette réussite ».

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans REVUE DE PRESSE
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 13:25

Revue de presse

Le Progres 24/11/21012

Article de Eva Rodriguez

 

 

 

pol-college.jpgIl s’engage depuis dix ans pour réduire toujours plus le gaspillage et les déchets au collège Jules-Grévy. Le cuisinier Christophe Demangel est un passionné qui réussit à mobiliser autour de ses actions, et à en inspirer d’autres. Grâce à son travail quotidien, le collège a participé à la semaine européenne de réduction des déchets qui a pris fin hier. Repas bio, jeunes collégiens « éco-délégués » aux fourneaux, visites pédagogiques dans des exploitations du canton, autant d’actions menées depuis lundi qui reflètent l’engagement de l’établissement. Hier, en clôture, le collège recevait nombre d’officiels : Danielle Brulebois, vice-présidente du Conseil général en charge de la culture, de l’éducation et des collèges, le conseiller général Jean-François Gaillard, le président du Sictom de Champagnole, Guy Saillard, Henri Guichard, du Sydom… Et aussi des représentants du CPIE du Jura, sans compter les professeurs impliqués de l’établissement. Le groupe a visité le plateau de compostage, le jardin pédagogique, avec en point d’orgue la remise de trois conteneurs de 300 litres chacun, prouvant la réduction effective des déchets. Un don de denrées avec l’aide des fournisseurs du collège et des familles sera effectué, lundi 26 novembre, au bénéfice des Restos du Cœur de Poligny. 

eva.rodriguez@leprogres.fr Eva Rodríguez

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans REVUE DE PRESSE
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 22:22

 

 

 

 

sportifs2.JPG

 

 

 

Nous avons reçu au Conseil général 170 sportifs jurassiens méritants  et plus particulièrement des jeunes qui, d'une manière ou d'une autre,  se sont distingués au cours de l'année écoulée dans leurs disciplines respectives…

Cette rencontre, devenue traditionnelle, nous permet d' honorer et de récompenser les Jurassiens qui, par leur talent, leurs performances et leurs résultats, mais aussi par leur esprit sportif, ont été choisis par leur fédération et donc  par leurs pairs, comme les plus méritants de notre département en 2012.

170 sportifs ont été présentés au public et récompensés par les élus présents. 33 disciplines étaient représentées, 77 clubs, 20 sportifs de haut-niveau ont reçus des aides financières de la part du Conseil général pour les soutenir dans leurs diverses compétitions. La somme globale des aides est de 70 300 euros pour l'année 2012

 Ce fut l'occasion de remercier publiquement les dirigeants, les responsables, les bénévoles,  qui, par  leur dévouement, leur implication, leur patience, contribuent efficacement  à  la réussite sportive du plus grand nombre et à la vie des clubs.

 
Le Conseil Général est attaché au mouvement sportif départemental dans son ensemble et soutient la grande famille du sport qui réunit les associations, les clubs, les comités sportifs et le CDOS représenté par M. Gavand.
Le sport, c'est lécole de  l'engagement, du  partage, de la fraternité, du dépassement de soi, et pour les jeunes,  c'est  apprendre à  relever des défis, à persévérer, à développer ses capacités.

Conscient de ces enjeux pour notre société et sa jeunesse, le Conseil général s' attache à promouvoir le sport et à élaborer une solide politique en la matière.


sportifs1

Récompenses aux Collégiens

 

.De nombreuses manifestations sportives sont organisées dans le département grâce aux aides et au soutien du Conseil Général qui est aussi  le premier partenaire des communes en matière d'investissement sportif.

Les investissements des communes et communautés de communes en matière d'équipements sportifs sont  aidés  par le biais de  subventions pour la construction ou la rénovation.

Le Département s'attache à  soutenir de façon pertinente les territoires avec deux types d'équipements :

  • des équipements phares permettant d'accueillir les compétitions et manifestations sportives internationales,
  • des équipements de proximité qui constituent un maillage cohérent du territoire, répondent aux nouvelles attentes sportives de notre population et permettent l'accès au sport pour tous.

 

 

                                                    sportifs-2012_.jpg .

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 13:56

Revue de presse

Le Progrès du 22/11/2012

Article et photo de Claude Bouvret

 

 

damparis

 

 

Au collège Jean Jaurès, Hervé Lucas, le principal, a accueilli, mardi, Danielle Brulebois, vice-présidente du conseil général, et Michel Giniès, maire de la commune et conseiller général. Tous deux ont remis à cent dix élèves une clé USB. Le conseil général fait un effort dans les collèges pour tout ce qui touche au culturel. Déjà, le collège a été doté de vingt-quatre ordinateurs portables pour favoriser l’enseignement. Les élus ont expliqué aux élèves que « les impôts payés par les parents servaient aussi à l’éducation sous toutes ses formes. » La clé qu’ils ont reçue leur est personnelle. D’autres projets sont en cours, notamment en ce qui concerne Internet. L’occasion était aussi offerte aux élèves de 4 e et 3 e de mieux connaître le rôle du conseil général.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 17:40
peliss-copie-1.jpg 
 
 Les coupables de la fin peu glorieuse de cette affaire opaque sont ceux qui montent des projets en coulisses avec leurs amis, leurrent les élus locaux, divisent la population, sèment la discorde, imposent leurs petites affaires depuis Paris, méprisent les leçons d'un scrutin, passent outre les procédures habituelles, s'affranchissent des règles du cheminement normal de tout projet d'équipement : services de l' Etat, conseil général, collectivités, représentants des personnels.
   bando.jpgla-pris-copie-1.png
 
Le Cabinet de Madame la Ministre de la Justice a confirmé la réalité, ce projet n'existe pas . L'ère des systèmes, des réseaux  entre amis est révolue avec la restauration d'un  Etat neutre soucieux de préserver l'intérêt public et pas les intérêts privés.
  
Madame Taubira a conforté les missions régaliennes de l'Etat,  malmenées par le précédent gouvernement. La justice, la détention, la sécurité  resteront exclusivement confiées à l'État, comme le veut la constitution . 
Mme TAubira est opposée au partenariat public privé dans les prisons, elle a pris l'engagement de mettre fin au plan prison du projet de loi UMP voté en février, considérant qu'il a fait assez de dégâts, que la rentabilité ne fait pas bon ménage avec la sécurité et que les prisons n'ont pas vocation à générer des profits pour des investisseurs privés, fussent-ils au grand coeur comme M Botton! 
La politique pénitentiaire ne sera pas déconnectée de la politique pénale; la démocratie fonctionnera normalement, les institutions seront respectées, les fonctionnaires d' Etat et les corps intermédiaires retrouveront toute leur légitimité. 

Le clan BOTTON-PELISSARD a beau s'agiter dans les médias, le projet de prison de Saint Julien,  n'aura existé que dans  leurs plans.

 
Un projet de cette envergure qui n'a pas fait l'objet en amont des études et des autorisations réglementaires, qui n'a pas eu au préalable l'aval du Préfet et du Président du Conseil général est un projet qui n'existe pas. N'en déplaise à ceux qui prétendent le contraire! Le Conseil Général  est directement concerné puisqu'il est en charge  des routes et des transports, du plan départemental de l'habitat, du plan départemental d'insertion, du plan d'élimination des déchets, de la délégation de l'agence de l'eau..... Il est bien un partenaire incontournable de l'aménagement du territoire.

 

Aujourd’hui,  ce n’est pas de prison Botton dont la justice a besoin dans le  Jura mais  de moyens humains et matériels, de reconnaissance et de confiance. Elle n'a pas attendu Botton pour s'occuper des détenus de façon modèle, dans  un partenariat justice - administration pénitentiaire qui  permet la prise en charge des jeunes, travaille à leur réinsertion, et à la prévention de la récidive. 

 


  Dans cette affaire, qui est  le menteur?
Pour légitimer leurs desseins, - hasard des ambitions politiques locales-  les constructeurs de prisons ont voulu faire passer le canton de Saint Julien pour un canton déshérité, ce qui est faux. Sa population a augmenté plus qu'ailleurs dans le département; les élus locaux, les acteurs économiques, les associations ont su en préserver l'attractivité et le dynamisme.
Ce beau territoire de la petite montagne mérite beaucoup mieux et le Conseil général sera aux côtés des collectivités pour soutenir des projets de développement le valorisant.

saintj.jpg

Saint-Julien-sur-Suran, son clocher, ses champs vert pâle bordés de collines noires, sa rivière claire....est aujourd'hui connu de la France entière!

Le Monde du 14 mars 2012:
Drôle d'objet que cette prison expérimentale. Le projet a été initié par l'homme d'affaires et ex-détenu (vingt mois de prison pour abus de bien sociaux) Pierre Botton, qui ne cache pas ses liens d'amitié avec Nicolas Sarkozy ni ses relations dans le monde des grandes entreprises – les fondations de la Fnac, M6, Carrefour, Bolloré ou encore Lagardère en sont partenaires. Et est soutenu bec et ongles par Hélène Pélissard, conseillère régionale et générale UMP, épouse du président de l'association des maires de France, dont on murmure à Saint-Julien qu'elle a "de l'influence" et "des ambitions". Côté "people", Hugo Lloris, gardien de l'Olympique lyonnais et de l'équipe de France, assure ces jours-ci la promotion des "Prisons du cœur", l'association de Pierre Botton.

petite-mont.jpg
Libération du 23 janvier 2012 par CATHERINE COROLLER Envoyée spéciale à Saint-Julien-sur-Suran (Jura)

Botton est parvenu - non sans mal - à imposer son projet à la puissante administration pénitentiaire et à la Chancellerie. Car l’homme a de l’entregent. Auprès de grands groupes économiques (M6, Bolloré, Lagardère, la Fnac, Carrefour…). Et aussi du Président, qui n’a jamais cessé de lui écrire quand il était incarcéré et organise des réunions autour de ses projets carcéraux à l’Elysée pour mieux les imposer…

L’une des premières personnes à qui le fondateur des Prisons du cœur a parlé de son projet est Jacques Pélissard, époux d’Hélène et député-maire (UMP) de Lons-le-Saunier. Les relations entre les deux familles sont anciennes. Le père du second a été l’avocat du père du premier. «Cela fait trente ans que je connais Pierre Botton», confirme Hélène Pélissard. Qui poursuit : «Un jour, Pierre a appelé mon mari pour lui présenter son projet de prison modèle.» Elle assiste à la rencontre.

«J’ai dit à Pierre : "Et pourquoi pas dans mon canton ?"»

 

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans POINTS DE VUE & TÉMOIGNAGES
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 14:26

def-copie-1.jpg

Le Conseil général s'engage pour sauver des vies.


Le Conseil général s'est engagé dans une  démarche de protection et de prévention des risques liés aux dysfonctionnements du rythme cardiaque.
Dans un premier temps nous avons donné la priorité  aux collèges et décidé d'équiper 
les 38 établissements  publics et privés du département. La somme investie est de 50 000 euros.
Ce programme de mise en place de défibrillateurs automatiques accessibles au public se poursuit maintenant à l'échelle des communes.
Toutes les communes du Jura qui souhaitent  équiper un lieu public  bénéficieront d'une aide de 1000 euros du Conseil général,  après avoir envoyé la délibération de leur Conseil municipal . Par ailleurs, une application pour téléphone mobile permettant de localiser rapidement l'emplacement de ces défibrillateurs, sera bientôt disponible.

Qu’est-ce qu’un défibrillateur ?defi.jpg


Depuis 2007, toute personne  est autorisée à utiliser un défibrillateur automatique.

Il s’agit d’un appareil simplifié qui analyse automatiquemant l’activité du cœur d’une personne en arrêt cardio-respiratoire et  délivre un diagnostic .

  Puis avec une intervention humaine minimale (pose des électrodes et éventuellement pression sur un bouton), il délivre un choc électrique si le rythme du cœur le permet.

La défibrillation associée au massage cardiaque et au bouche à bouche augmente fortement les chances de survie d'une personne qui présente une fibrillation ventriculaire, principale cause de mort subite chez l'adulte.

Une formation, dite de Prévention et Secours Civique, peut être dispensée par le SDIS et les pompiers jurassiens.

Elle  permet d'acquérir les connaissances nécessaires à une intervention en cas d'urgence : identifier un arrêt cardiaque et avoir les gestes appropriés .

Savoir utiliser cet équipement est un acte citoyen à la  portée de tous.


Magré les détracteurs de cette initiative qui contestent l 'intérêt d'une telle mesure, au motif qu'un défibrillateur sert  rarement,  nous considérons que cet outil  n'est pas qu'un gadget, que  sauver  une vie n'a pas de prix  et qu'il est imprtant de  tout mettre en oeuvre pour lutter contre la mort subite, deuxième cause de mortalité en France avec 200 victimes par jour.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 22:02

Le progres17/11/2012

FORUM.jpg

Cet « événement culturel départemental », comme l’a souligné Danielle Brulebois, vice-présidente du conseil général, a été inauguré hier. Pour Jean-Marc Milville, directeur des services académiques, il illustre bien « l’opiniâtreté » des Jurassiens qui le portent depuis dix-sept ans. Brigitte Comparet, présidente des Pupilles de l’école publique, au nom de l’équipe organisatrice, a ouvert ce rendez-vous tant attendu, consacré à l’eau, un thème porteur décliné sous toutes ses formes au travers des différents stands et ateliers. Le livre est présent au forum avec des éditeurs, des illustrateurs, des libraires, des écrivains, parmi lesquels le Jurassien Pierre Gemme, auteur de plusieurs romans jeunesse. Pendant trois jours, le premier étant réservé aux écoles publiques, des milliers d’enfants peuvent parcourir Juraparc, un lieu magique, découvrir des jeux inédits, éveiller leur curiosité, construire, apprendre en jouant. Aujourd’hui et demain, ouverture en continu de 10 à 18 heures, avec possibilité de petite restauration. Entrée gratuite pour les enfants, 2 euros pour les adultes.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans REVUE DE PRESSE
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 10:30

 

a

Créé à l'initiative du Conseil général, le Conseil Général des Jeunes (CGJ) a été installé le 24 octobre à l'Hôtel du département. En partenariat avec l’Inspection académique il permettra aux collégiens de s’intéresser à la vie publique et de réaliser les projets collectifs qui leur tiennent à cœur. La charte de fonctionnement sera validée lors des séances budgétaires de décembre.

 

Pour cette première mandature les trente trois représentants des collèges jurassiens ont  élu le Président du Conseil général des Jeunes et quatre vice- présidents.

Résultats des élections:

 

La-Presidente-au-milieu-des-4-VP lightbox

 Luna MARCONNET - du collège de Fraisans -  a obtenu le plus de suffrages.

Elle est élue présidente du Conseil général des Jeunes.

Emma SIMULA est Vice Présidente de la zone A, Chloé LAMY est Vice Présidente zone B, Ralph PARISOT est Vice Président zone C et Amine ARFAOUI est Vice Président zone D.

 

Ces cinq élus ont  argumenté leur candidature en présentant leur programme comme par exemple la rénovation des collèges, l'amélioration des équipements scolaires, le numérique,  la prévention, la défense de l'environnement , la restauration scolaire, les activités culturelles et sportives, et  encore beaucoup d'autres idées qu'ils auront à défendre lors des prochaines séances publiques. Les jeunes élus sont déjà bien conscients  de leur rôle politique si l'on en juge par la pertinence de leurs interventions.

Exemples:

D'un candidat à un autre:

"Mais quel est ton projet, à travers ta déclaration de candidature je nele  vois pas, je vois plutôt ton ambition personnelle et ton envie de devenir président et pas de travailler pour les autres"

D'un vice président à la présidente:

" Tu viens de dire mes vice - présidents non nous ne sommes pas à ton service et nous ne sommes pas tes vice présidents mais les vice présidents de tous les conseillers généraux et jeunes"


La  richesse des propositions et la vivacité des débats de cette première séance d'intallation sont prometteuses.

Les Conseillers généraux jeunes semblent déjà très impliqués dans leur mission au service de l'intérêt général des  collégiens.

 

Les-Conseillers-dans-leur-salle_small-medium-copie-1.jpg

 

Liste des Conseillers juniors

ARBOIS - collège St Just - Chloé LAMY - ARBOIS - Collège Pasteur – Clara LOUIS - ARINTHOD - Collège Bichat – Léonie GRAPPE BELIN- BLETTERANS - Collège du Parc – Manon DUMONT - CHAMPAGNOLE - Collège Louataux – Bruno EMONNOT - CHAMPAGNOLE - Collège J. d’Arc – Lucie CARVALHO - CLAIRVAUX - Collège des Lacs – Jeanne LEPAUL - DAMPARIS - Collège Jean Jaurès – Zoé DUVERT - DOLE - Collège de l'Arc – Emma SIMULA - DOLE - Collège M. Bastié – Sabrina OUADAOUI - DOLE - Collège Ledoux – Elena TOMASSIN - DOLE - Collège Mont Roland – Annoa GARLANDIER - FRAISANS - Collège Gustave Eiffel – Luna MARCONNET - LAVANS ST CLAUDE - Collège Plateau – Amine ARFAOUI - LONS le SAUNIER - Collège Briand – Valentin MACHARD - LONS le SAUNIER - Collège Rouget de Lisle – Tristan GENTET - LONS le SAUNIER - Collège St Exupéry – Léo MOUGIN - LONS le SAUNIER - Collège Ste Marie – Ralph PARISOT - MOIRANS en MONTAGNE - Collège Vernotte – Quentin GIRIE MONT sous VAUDREY - Collège Grévy – Anaïs MULLER - MOREZ - Collège Cazeaux – Steve GUILLEMARD - MOREZ - Collège Notre Dame – Dimitri TAINT - ORGELET – Collège Brézillon – Olivier TIFOEN - POLIGNY - Collège Grévy – Mathilde DUPANLOUP - LES ROUSSES - Collège Rochat – Océane VAUCHEZ - SALINS les BAINS - Collège Considérant – Axel GIRARDET - SALINS les BAINS - Collège St Anatoile – Lauryne CHARMY - SAINT CLAUDE - Collège Pré St Sauveur – Luana BROCARD - SAINT CLAUDE - Collège Rosset – Melisa DOGAN - SAINT CLAUDE - Collège Maîtrise – Clémence DUFOUR - SAINT LAURENT - Collège Bouvier – Chloé MENARD - VOITEUR - Collège la Salette – Mathilde MARIE

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA