15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 22:00
Inauguration du centre de secours de ChaussinInauguration du centre de secours de Chaussin

Neuf mois de travaux ont été nécessaires à la rénovation et à l’agrandissement du centre de secours des sapeurs-pompiers de Chaussin.

L’inauguration s’est déroulée  en présence de Monsieur le Préfet du Jura – Jacques Quastana, du Président du Conseil départemental – Clément Pernot et de nombreux élus locaux et départementaux. On pouvait noter la présence de Chantal Torck (canton de Tavaux), Danielle Brulebois (canton de Bletterans), Natacha Bourgeois (canton de Mont sous Vaudrey), Jean-Baptiste Gagnoux (canton de Dole), Patrick Petitjean (Président de la comcom Plaine Jurassienne)  sous la conduite du Lieutenant Colonel Coste

Ce centre de secours est maintenant doté de locaux neufs et fonctionnels. Il est également très bien équipé en matériel et véhicules.Il est comme tous les centres de secours de France : le lieu d’où s’élancent, des femmes et des hommes,  avec courage et dévouement, pour porter secours et sauver des vies.

Le résultat est enfin à la hauteur des attentes et des missions qui sont effectuées au quotidien par les sapeurs pompiers de Chaussin avec 400 interventions en 2014. Ils vont pouvoir exercer dans un certain confort et dans des locaux aux normes. 

Ces travaux ont été financés à égalité par le Conseil départemental et la Communauté de Communes, une implication communautaire saluée par Monsieur le Préfet. Au cœur de la sécurité civile, il y a les sapeurs-pompiers et le SDIS qui sous l’autorité du Préfet sont garants de l’égalité entre nos territoires .C’est ce modèle que nous devons défendre collectivement.

 
Inauguration du centre de secours de Chaussin
Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 10:06
Bletterans: premier tirage au sort des Jurés du canton

Le Maire du chef lieu de canton de Bletterans, François Perrodin,  chargé d'organiser le tirage des jurés d'assises  a tenu à y convier les Conseillers départementaux. C'est avec plaisir que nous avons participé à cette sympathique cérémonie, par ailleurs parfaitement organisée.

Le Progrès : article de Bernard Girard

"En présence de Danielle Brulebois et de Philippe Antoine, délégués départementaux du nouveau canton de Bletterans, François Perrodin, maire de Bletterans, assisté d’Evelyne Petit, maire de Ruffey-sur-Seille, a organisé jeudi à la Tourniole, avec les représentants des soixante communes concernées, le tirage au sort des personnes inscrites sur les listes électorales, afin de constituer la liste des jurés pour le canton.

Cette désignation obéit à des règles strictes exposées dans un premier temps par François Perrodin, qui a proposé ensuite un mode de tirage au sort en tenant compte d’un juré par tranche de 1 300 habitants. Le canton au final présentera une liste de treize noms mais la procédure prévoit un tirage pour un nombre trois fois supérieur, donc de trente-neuf personnes.

Le résultat : trois jurés à Bletterans, deux pour Villevieux, Commenailles, Arlay, Ruffey-sur-Seille, Sellières et un juré dans les communes suivantes : Larnaud, Chapelle-Voland, Aumont, Bersaillin, Chaumergy, Cosges, Desnes, Grozon, Mantry, Montholier, Nance, Passenans, Plasne, Relans, Saint-Lothain, Tourmont, Vincent, Bois-de-Gand, Vers-sous-Sellières, Miéry, Villers-les-Bois, Fontainebrux, Quintigny, Saint-Lamain, Darbonnay, Oussières.

Les personnes désignées recevront un courrier les informant qu’elles ont été tirées au sort. Pour être exonérées elles devront envoyer un courrier justificatif au maire de Bletterans, qui transmettra ensuite au tribunal la liste définitive."

Lors de cette réunion où pour la première fois,  tous les Maires du grand canton de Bletterans étaient présents ou représentés, nous avons pu donner des informations concernant les politiques du Conseil départemental et répondre aux questions.

Le devenir des associations des Maires des anciens cantons a été posé. A la suite d’un débat, il a été décidé que chaque structure cantonale garderait son fonctionnement initial avec la possibilité pour les communes de rallier une des associations voisines.

Nous avons informés les Maires de la mise en place de nos permanences cantonales régulières avec nos remplaçants, et pour les premières à:

- Colonne, le vendredi 19 juin,

- Toulouse le Château, le 24 juin.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans canton
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 07:19
crédit photos: Jessica Longin Albert Wolff
crédit photos: Jessica Longin Albert Wolff

crédit photos: Jessica Longin Albert Wolff


Avec Made in Ska, les Blacksmith, B Motion et LosTres Puntos, le BRESSTIVAL ouvre en beauté en Bresse,  le bel été des festivals de musique … enfin de ceux qui résisteront à l’asphyxie de la culture !
Avec la précédente majorité, au Conseil départemental, nous avons mis en place une aide pour encourager les Ecoles de musique et les Conservatoires dans leurs projets culurels et nous espérons qu’elle sera pérennisée !
Entre les stars d’aujourd’hui, les vedettes Made in Jura , les espoirs pour demain ce fut une belle soirée dans une chaude ambiance, riche de bonnes vibrations !
C’était un coup d’essai, ce fut un coup de maître !
La première édition a tenu toute ses promesses, avec une organisation parfaite, bravo à tous les bénévoles de l’EIM et longue vie au Bresstival !

BRESSTIVAL réussi à Bletterans
Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 14:50
Plainoiseau célèbre le soixante-dixième anniversaire de la Libération
Plainoiseau célèbre le soixante-dixième anniversaire de la Libération

Plainoiseau a commémoré le soixante-dixième anniversaire de sa libération dans une atmosphère recueillie. Pour l’occasion, le Maire et son équipe municipale avaient préparé un programme chargé de solennité d'émotion.

Les citoyens, petits et grands, s' y sont associés pour honorer le devoir de mémoire, faire revivre l'histoire commune et la transmettre aux jeunes générations.

Plusieurs temps forts, orchestrés par la fanfare de Conliège, ont jalonné la cérémonie: discours officiels, inauguration du square du Souvenir, chants patriotiques à capella, superbe défilé de Memory Bresse en véhicules et costumes d'époque, exposition sur la Résistance...une journée exceptionnelle, qui porte haut les valeurs universelles d'humanisme , de liberté et de fraternité .

Elle s'est poursuivie durant deux semaines avec des témoignages, et l'art en partage contre l'oubli: œuvre des lycéens du Corbusier, musique, théâtre, films...

Plainoiseau célèbre le soixante-dixième anniversaire de la Libération
Plainoiseau célèbre le soixante-dixième anniversaire de la Libération
Plainoiseau célèbre le soixante-dixième anniversaire de la Libération
Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans POINTS DE VUE & TÉMOIGNAGES
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 21:07
Principales décisions de la commission permanente du 11 mai 2015

 

Au cours de la réunion du 11 mai, 45 dossiers ont été examinés, dans la continuité du budget voté par la précédente majorité.

Voici les principales décisions, en particulier celles qui concernent notre canton.

Solidarités:

  •  programme départemental d'insertion:(accompagnement vers l'emploi et l'autonomie)

Subventions attribuées aux associations conventionnées

Principales décisions de la commission permanente du 11 mai 2015

 

- ELAN Jardins Bletterans: 44 000€

- ALCG Poligny: 92 000 €

- ADLCA Blettreans: 10 000€

- EPART Lons: 22 000€

- OASIS Lons: 44 000€

- AIR mobilité: 17 000€

 

  • Financement  de l'investissement à  50 000 € de la maison des Parents et de l'association "Semons l'espoir" pour les enfants hospitalisés à Minjoz

 

  • Subventions de fonctionnement aux organismes du secteur social et médico -social:dont

 CODERPA: 9 000€ , Fédération des clubs du temps libre: 16 000€, URILCO: 500€

 

 

CODERPA:semaine bleue 2014 au CG

CODERPA:semaine bleue 2014 au CG

Accès à Internet par satellite

45 foyers jurassiens en zone blanche aidés pour un total de18 600€ :( 6 dans le canton de Bletterans)

subvention de 500€ maximum par foyer.

 

Patrimoine historique

  • 60 800€ pour l'église de Neublans
  • 81 000 € pour le clocher de l'abbaye de Baume
La toiture du clocher de l'abbaye de Baume est enfin en réparation!

La toiture du clocher de l'abbaye de Baume est enfin en réparation!

Agriculture

  • 3 000€ à l'association Terre de Liens
  • salon de l'agriculture :

5 aides forfaitaires de 320€ par animal présenté ( dont 1 à Oussières)

 

 

Principales décisions de la commission permanente du 11 mai 2015

Contrat de rivière ORAIN:

10 500 €  pour la restauration d'une morte.

 

Prévention et gestion des déchets:

9 700 € au CPIE Bresse du Jura

 

Routes

  • Amendes de police: la dotation 2015 est de 371 200€, répartition de 158 792€ entre 31 communes dont LARNAUD pour 5 500€ et VINCENT pour 7 500€;
  • Réfection de la couche de roulement à AUMONT pour 79 800€

 

 

Principales décisions de la commission permanente du 11 mai 2015

AFFAIRES SPORTIVES:

Dans le cadre du budget primitif 2015  répartition de 1 324 000 € pour les contrats d'objectifs des comités départementaux et des clubs dont pour le canton de Bletterans:

Lons athlétique club: 7 000€

Guidon bletteranois: 11 300€

Cavaliers du Revermont: 9 900€

Bresse Jura Foot:15 500€

Judo club: 2 600€

Tennis club: 1 900€

 

 

 

Principales décisions de la commission permanente du 11 mai 2015

Une discussion s'est engagée sur le bien- fondé des critères des subventions culturelles et sportives qui pourraient être revues à la baisse par la nouvelle majorité pour cause de restrictions budgétaires. J'ai réaffirmé la position de notre groupe: elles sont nécessaires et vitales surtout en milieu rural, elles sont indispensables au tissu associatif pour maintenir l'accès décentralisé au sport et à la culture, en particulier des jeunes et nous aurons l'occasion d'en débattre.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 23:45
Fontainebrux : la fidélité au souvenir.

Monsieur le Maire de Fontainebrux,

Monsieur le Député,

Mesdames et Messieurs les Maires et Conseillers municipaux,

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les membres de l’Amicale du Groupe France du Bataillon Pierre Semard,

Madame le Commandant ,Déleguée Militaire,

Mesdames et Messieurs les Résistants,

Présidents et Représentants du monde Combattants,

Présidents et Représentants du Souvenir Français

Porte-drapeaux,

Messieurs les Officiers et Gendarmes,

Monsieur le Chef des Pompiers,

Mesdames, Messieurs,

 

Tous les ans, nous nous retrouvons en ce lieu de mémoire et de grandeur, pour honorer la mémoire de la Résistance locale.

Monsieur le Président du Conseil Départemental vous demande de l’excuser, il est retenu par d'autres obligations mais il s’associe à cet hommage et vous remercie.

Vos conseillers départementaux et les Elus, nombreux, sont comme à l’habitude à vos côtés, Monsieur le Président, vous qui œuvrez sans cesse avec le monde combattant pour transmettre la mémoire, lutter contre l’oubli et continuer à témoigner.

Dans ce joli square du souvenir, joli coin de verdure, pieusement entretenu par le Maire et la commune de Fontainebrux, vous avez érigé une stèle à la mémoire de vos chers camarades.

Les noms gravés en lettres d’or d'Antoine, d' Hector, de Georges, de Max, de Pierre nous rappellent qu’ils étaient des jeunes pleins de vie et d'espoir,  qu’un corps qui tombe c’est  une existence, un destin, une espérance brisée pour toujours. Ils sont morts, mais leur âme est là et ce qu’ils incarnent est immortel.

Car ils ont dit non à la barbarie, non à la soumission, non à l’arbitraire, non à l’ignominie.

 

Leur cri, votre cri nous l’entendrons toujours. C’est le cri de tous les combattants du maquis, de ceux qui sont morts en héros, de ceux qui ont été blessés, meurtris et marqués à jamais, de ceux qui nous ont quittés et de ceux qui sont aujourd'hui présents avec nous.

Au fil des années, bien sûr, des visages connus, et des voix amies se sont tues, mais le temps qui passe n’efface pas leur souvenir.

Nous garderons en mémoire la noblesse et la grandeur de votre sacrifice.

Vous avez été du maquis, c’est un titre de gloire qui mérite les plus grands honneurs et notre immense gratitude.

Nous savons ce que nous vous devons.

Songeons un instant à ces heures terribles que vous avez vécues, ici, il y a plus de 70 ans, auprès du chêne Francis, et des arbres de ces bois qui vous abritaient.

Songeons à vos souffrances morales et physiques.

Il vous a fallu affronter la nuit, le froid, la faim, et pire encore, la peur au ventre, l’insécurité permanente, le sentiment de bête traquée toujours aux abois.

Un soldat sait qu’il peut être fait prisonnier, un maquisard sait ce qui l’attend : la torture, la barbarie, la mort…

 

Mais quelque part au fond de vous tous, il y avait cette conviction inébranlable, que rien n’est jamais définitivement perdu, qu’un infime espoir passionnément entretenu peut vaincre l’artillerie la plus meurtrière  lorsque la cause est juste.

Comme vous nous l’avez souvent rappelé, dès le 18 juin la Résistance est née dans nos cantons de Bresse.

La ténacité de notre territoire est légendaire, comme notre goût farouche pour la liberté. Tout au long de notre histoire nous avons résisté aux oppressions.

Ni la force, ni la brutalité de l’occupant n’ont jamais réussi à soumettre l’âme de la Bresse.

Dès 1940, votre groupe Francis s’organisait. Bientôt il surgissait des profondeurs de notre Bresse pour accomplir l’extraordinaire alors que rien ne l' y avait préparé. Paysan, artisan, ouvrier, instituteur, cheminot, vous êtes devenus les passeurs de frontières, les saboteurs des ponts et des lignes. Vos exploits héroïques sont entrés dans la légende, comme ce déraillement de trains, attribué au groupe Francis, cité par Radio Londres et Radio Moscou où les pertes ennemies furent importantes.

Vous êtes devenus imprimeurs, techniciens radio, vous êtes devenus les opérateurs des atterrissages et des parachutages, allumant des feux de bois et alignant les lampes électriques, improvisant dans la nuit les pistes sur les terrains Orion, Courgette et Léontine.

Sans vous notre histoire n’aurait pas été ce qu’elle a été, car votre rôle dans cette région de Bletterans a été déterminant.

Votre courage, votre efficacité, en  proximité des terrains d’atterrissage ont permis aux Chefs de la Résistance d’organiser la libération et la victoire.

C’est d’ici, des terrains jurassiens en lien permanent avec la France libre et les alliés, qu' ils s’envolaient pour Londres pour rapporter les ordres, du matériel, de l’argent, et c’est ici qu’étaient parachutées les armes pour harceler l’ennemi.

 

Lors de la journée Mémoire du 30 août 1914 organisée par l’ANACR à Cosges, nous avons pu revivre, avec les témoins de l'époque, ces moments historiques où Jean Moulin, Vincent Auriol, les époux Aubrac, le Général Delestraint, Valentin Abeille, Emmanuel d’Astier de la Vigerie, figures illustres de la Résistance, ont eu besoin de la Bresse et de vous.

Vous n’étiez pourtant que 20 puis 100, 100 hommes qu’il fallait chaque jour nourrir et soigner. Cela était vital pour le maquis et pour cela vous avez toujours pu compter sur la population rurale de notre territoire, sur les familles amies, maisons discrètes et  hospitalières des Bergerot, Chalumeau, Touiller, Mathieu, Roux, Boivin, Labbey, Marillier et de tant d’autres qui ne sont pas dans les livres d'histoires et qui vous offraient la table et le couvert qui  partageaient avec vous le pain alors qu’elles n’en avaient guère.

Vous avez pu compter sur le puits, le clocher du village pour cacher les armes, la grange d’en face pour cacher le poste émetteur et la radio clandestine, le char et les bœufs de la ferme voisine pour tirer un avion, la bicyclette des filles pour transporter les messages. Vous avez pu compter sur la complicité et la bienveillance des gendarmes de la Brigade de Bletterans qui surveillaient les chemins et vous prévenaient des dangers, sur le Docteur Jean Michel médecin et chirurgien à Lons qui fut fusillé et torturé parce qu’avec son confrère de Bletterans, il soignait les résistants et les clandestins.

 

Nous n’oublierons jamais les gendarmes déportés, ni Mme Blonde ou M. Marillier. Nous n’oublierons jamais les trois dames Bergerot de Villevieux, nous n’oublierons jamais les villages martyrs de St Didier, La Charme, nous n’oublierons jamais les héros anonymes, les habitants de nos villages décorés de la croix de guerre comme Villevieux et Cosges.

Votre exemple, leur exemple doit continuer à nous éclairer et à nous guider.

 

Nous avons la chance de vivre dans une Nation libre, dans une Europe pacifiée, mais la paix comme les valeurs de la République sont fragiles. Elles sont comme l’air que l’on respire, c’est quand on en manque ou quand il se raréfie qu’on voit ce qu’il vaut. C’est pourquoi, le devoir de mémoire est absolument indispensable, il fait partie de notre héritage. Il faut que les générations futures connaissent le prix payé par nos ainés, tous les sacrifices consentis lors de ces périodes sombres pour défendre les valeurs de la République et permettre à la France de garder son indépendance.

Notre rassemblement aujourd’hui, ici, montre notre volonté de lutter contre l’obscurantisme, la xénophobie et la haine pour perpétuer les idéaux, de liberté, de justice et de fraternité entre les hommes.

 

  

tions,

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans canton
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 22:58
Barretaine: reconnaissance et médailles aux Elus.

 

Par cette cérémonie Monsieur le Maire et son Conseil municipal ont souhaité mettre à l’honneur un Maire, des Adjoints et Conseillers municipaux pour leur manifester la gratitude et l’estime qu’ils méritent.

J'ai présenté mes sincères félicitations à chacun d'eux pour leur parcours respectif .

Tant d’années de fonctions électives témoignent de l' attachement profond de ces Elus à leur commune  et de leur dévouement sans faille au service des habitants de Barretaine. Cela représente beaucoup de travail, de courage et de persévérance . Dans notre monde rural le combat est souvent difficile, il faut s’adapter au changement, répondre aux exigences de nos concitoyens, qui attendent des décisions rapides et efficaces.

Il ont su trouver le bon chemin, faire des choix, concevoir des projets et les faire aboutir pour développer la commune et y améliorer la qualité de vie.

Tant d’années passées au service de la commune c’est beaucoup de temps passé en réunion et sur le terrain. Ce sont autant d’heures de loisirs et de temps  non partagé avec la famille, les proches, les amis. Tout n’est possible qu’avec le soutien de l’entourage.

Ils méritent eux aussi remerciements et reconnaissance.

 

En ces temps où l’on reproche à notre société le repli sur soir, l’indifférence, il y a des hommes et des femmes qui mettent leur vie au service des autres, et qui, comme Monsieur LAMBERT, Monsieur BIGNON, Madame DELACROIX, Monsieur CRINQUANT, Monsieur GRILLOT acceptent de donner de leur temps et de prendre des responsabilités pour se dévouer à l’action publique.

Ils peuvent être fiers de cette distinction qui récompense les grands serviteurs de la commune et de la République.

lEUR

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans canton
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 21:00
Conseil départemental: Séance publique du 24 avril

La Séance du 24 avril 2015 qui avait pour objet la répartition des Conseillers départementaux dans les commissions de la collectivité et les organismes où elle est présente, a commencé comme le veut la tradition par le discours de politique générale du Président et l'intervention des groupes politiques.

Voici mon intervention au nom de notre groupe.

 

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

 

A l’aube de la nouvelle mandature qui s’ouvre, tout d’abord, je voudrais, puisque je n’ai pas eu l’occasion de le faire lors de la première séance publique, vous adresser nos félicitations républicaines, à vous Président, à vos Vice-présidents, à votre équipe et vous souhaiter à tous bonne chance.

 

Il y a un mois les Jurassiennes et les Jurassiens ont choisi l’alternance au Conseil Départemental du Jura, en y installant une nouvelle majorité.

Nous avons pourtant beaucoup et bien travaillé pour le Jura, pour les Jurassiens, et je rends hommage aux Conseillers Généraux qui n’ont pas été réélus , à ceux qui ont fait le choix de ne pas se représenter.

Le sentiment du devoir accompli a rendu la défaite plus difficile, mais ce sont les règles de la démocratie, nous acceptons et nous respectons le choix de nos concitoyens.

Nous ne sommes pas dans la rancœur, nous nous tournons vers l’avenir et dans les six prochaines années, nous ne serons pas dans la nostalgie des mandats passés. Nous ne sommes pas nombreux mais vous connaissez notre capacité de travail, notre attachement au Jura et je sais que vous nous laisserez occuper toute notre place dans l’assemblée départementale.

 

Mais, croyez-moi, être dans la majorité n’est pas toujours facile non plus. Vous le verrez, chacun à sa personnalité, ses idées, ses projets, ses différences, nuancer se positions pour parler  d’une voix unanime demande de nombreux efforts.

 

  Que nous soyons dans la majorité ou la minorité,  nous sommes tous aujourd'hui les élus départementaux du Jura. Nous devons rester humbles, respectueux du mandat qui nous est confié, et toujours veiller à ce que les intérêts partisans ne l’emportent pas sur l’intérêt général.

 

Il y a eu le temps des élections, le temps des affrontements et des oppositions. Aujourd’hui est venu le temps des débats, des décisions et du travail, tous ensemble, tournés vers nos concitoyens qui attendent beaucoup de nous en ces temps difficiles.

 

Ce qu'ils attendent, c’est que nous unissions nos forces, nos énergies et nos intelligences pour leur proposer des solutions au quotidien, pour résoudre leurs difficultés, pour les accompagner dans leurs projets car nous sommes dans un département où il y a beaucoup d’initiatives à soutenir, de dynamisme et d’enthousiasme à encourager.

 

Au-delà des inévitables et légitimes divergences de pensée, d’opinions politiques ou philosophiques, nous devons tous prendre la mesure du devoir qui nous incombe.

 

Pour ce qui est de notre groupe, au nom des valeurs humanistes et solidaires qui nous animent, nous porterons au sein de l’assemblée une voix progressiste et constructive. Nous serons une opposition attentive au fonctionnement démocratique de notre institution, nous défendrons avec force nos convictions et les valeurs de progrès, de justice, de solidarité entre les générations et les territoires.

Nous serons une opposition inventive, critique si nécessaire, mais toujours force de propositions.

 

Mais dans notre assemblée, celles qui ont fait une entrée remarquée ce sont les femmes. Leur arrivée massive dans notre conseil est un véritable évènement. De 5 élus nous passons à 17. Cette montée en puissance au sein de la collectivité est bien légitime puisqu’on l’observe partout ailleurs dans les composantes de notre société.

Je suis sûre que les choses vont changer. Les femmes sont indépendantes, tolérantes, patientes, elles s’investissent à fond et savent s’organiser. Enfin, les femmes, qui gèrent au quotidien la vie de la famille ont toute leur place dans une collectivité dont c’est la principale compétence.

 Je suis sûre, Messieurs , qu’elles apporteront beaucoup en qualité dans les relations humaines et en sérénité dans les débats. 

 

Vous avez constitué votre exécutif, Président, parfaitement paritaire en répartissant les vice – présidences sur les cantons ruraux et pas dans les agglomérations de Dole et Lons.

 J’y vois là votre souci de l’équilibre entre les territoires, vous qui, comme moi, aviez émis des réserves sur la création du pôle métropolitain en 2012. Je me permettrai encore une remarque. Vous avez placé l’éducation en 10ème position, à la dixième vice- présidence,  je sais que Madame Vespa apportera toute l’attention nécessaire à nos collégiens. Mais je vous rappelle que nous avions placé l’éducation, la jeunesse, la culture à la première place , nous en avions fait une priorité et nous veillerons à ce qu’elles le  restent durant les six prochaines années.

 

Je  voudrais vous dire aussi à tous que vous ne partez pas de rien et que vous trouvez une collectivité en ordre de marche, contrairement à ce qui a pu être dit durant cette campagne.

Le Département n’est pas en faillite.

 

Nous sommes dans une situation normale. Je n’ai pas dit florissante, j’ai dit normale, dans la moyenne des départements comme le nôtre. Qu’ils soient de gauche ou de droite d’ailleurs, nous sommes tous dans le même bateau en raison de l’augmentation de la dépense sociale, des charges non compensées,  des droits de mutations qui diminuent, des dotations de l’Etat qui baissent en raison des économies réclamées par la cour européenne. 

Du fait de la crise économique et des décisions gouvernementales, les allocations de solidarité incompressibles (APA, PCH, RSA) continuent de progresser chaque année (la PCH dépasse d’ailleurs maintenant l’APA).

Mais je le répète notre situation reste dans la norme malgré l’érosion de nos recettes depuis 10 ans. Il n’y a pas de dérapage incontrôlé, ni de faillite comme cela a été dit.

Bien que ce ne soit pas ma chaîne préférée, je vais citer BFM TV dont les experts économiques classent le Jura 28ème sur 95 départements pour la gestion globale, 50ème pour la dette, 8ème pour la voirie, 12ème pour les collèges. Ces chiffres concordent avec ceux de  l’étude « décomptes publics » exposée par le Progrès le 25 mars 2015.

 

Encore quelques mots sur la dette. Que n’a-t-on pas entendu sur la dette !

Oui elle a progressé de 43 % en 6 ans,  626 € par habitant en 2013 pour 600 € de moyenne nationale ! Mais la plus forte hausse c’est entre 2008 et 2010 ( + 22 % ) sous la présidence de Monsieur Jean Raquin.  Entre 2011 et 2013 elle a progressé de 12 %.

Depuis 2008, la dette progresse mécaniquement dans tous les départements.

Mais c’est quoi la dette d’un département ?  Elle n’a rien à voir avec celle de l’Etat

de plus + de 2000 milliards, qui a doublé en 10 ans .

C’est une dette qui correspond à des investissements, donc des aménagements, des équipements structurants pour le Jura, du travail pour les entreprises.

Elle a servi à payer des routes, des collèges, des casernes, à financer des logements, des EHPAD , des structures culturelles et sportives, des réseaux , de l’immobilier d’entreprise …

 Elle a créé de la richesse et de l’attractivité pour nos territoires.

Durant les quatre dernières années nous avons continué à payer les CTC, les ADCJ, dispositifs d’aide de la précédente mandature, les EDAT transformés en Aides thématiques.

Dire que le Conseil Général a été très mal géré est faux, bien au contraire notre directeur et nos services financiers ont fait preuve de beaucoup de discernement.

La nature des  emprunts d'un montant de 163 726 000 €uros, est importante .

Notre dette est saine.

Nous avons 44 produits, qui sont des prêts à taux fixes ou à taux variables avec échanges taux fixes contre variables et inversement. Ces taux variables sont tous encadrés, "capés", ou sous "tunnel de taux" ( Eonia ou Euribor 3 mois pour la plupart) .

Nous pouvons remercier nos services de n’avoir pas cédé aux sirènes des taux variables de Dexia , banques ou autres Crédit Agricole…. Comme tant d’autres collectivités l’ont fait.

Au Conseil général du Jura, nous n’avons ni emprunt toxique, ni prêts indexés sur le franc suisse!  Les taux étant favorables, nous remboursons de plus en plus de capital et la charge de la dette baisse.

 

Au-delà de ces aspects financiers notre collectivité est engagée sur la voie du progrès.

Vous pouvez vous appuyer sur 1 500 collaborateurs, les personnels du Conseil Départemental formés et compétents et dont nous avons pu mesurer le dévouement, et le sens du service public.

Je tiens à remercier particulièrement M. le Directeur  Général des Services, les directeurs et toutes leurs équipes pour le travail de qualité, accompli à nos côtés avec diligence et efficacité.

 

Vous disposez aussi de nombreux outils, de schémas départementaux, de feuilles de route, de chantiers ouverts qui ne demandent qu’à être poursuivis pour les familles, les personnes âgées, la jeunesse, la rénovation des collèges, l’aménagement numérique, le logement, l’économie, mais aussi pour les associations, l’éducation populaire, la culture, le développement durable….

 

 Vous avez évoqué les grandes lignes de votre politique pour les années à venir, je ne vais pas les reprendre une à une, nous aurons rapidement l’occasion d’en débattre.

Une remarque seulement sur les tablettes : j’ai entendu lundi sur Public Sénat , Monsieur le Sénateur Doligé, sénateur UMP, dire qu’il va équiper tous les collégiens du Loiret en tablettes numériques pour  leurs besoins éducatifs tant en matière d’enseignement que pour les devoirs à la maison. Mais ce qui le retarde, ce sont les investissements importants et  indispensables pour que  les réseaux internes et la connection soient à niveau dans chaque collège.

Vous, chers Collègues , vous trouvez les collèges jurassiens cablés en interne et raccordés à la fibre optique, totalement prêts, pour poursuivre l’opération tablette, cartable numérique qui va permettre à nos jeunes  de se préparer au monde de demain .

J’émets le vœu que les politiques volontaristes que vous avons initiées et que vous avez presque toujours votées à l’unanimité soient poursuivies.

 

 Vous avez commandé un audit de la situation financière. Nous adhérons à cette initiative et nous la voterons. En 2011 nous avons, nous aussi demandé un audit financier au cabinet Klopfer.

J’ai retrouvé  les interventions de votre camp alors dans la minorité en 2011 :

Monsieur Raquin président sortant : « on voit que ça va être dur pour les années à venir »

Vous-même Monsieur le Président : « pas de marge de manœuvre , de la gestion unique … »

Je crains que les conclusions du cabinet Klopfer  soient en 2015 du même registre qu'en 2011, mais ses projections et ses conseils nous seront à nouveau bien utiles.

 

Pour terminer, je nous souhaite à tous, ensemble, Monsieur le Président, six belles années de travail fructueux et dans un esprit respectueux des valeurs de la république, au service du Jura et des Jurassiens.

Danielle Brulebois

 

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 13:07
Remise des prix du concours de la Résistance 2015
Remise des prix du concours de la Résistance 2015

Chaque année la remise des prix du Concours départemental de la résistance et de la déportation au Conseil général est un moment émouvant d'histoire et de souvenir.

La cérémonie réunit la jeunesse des lycées et des collèges aux côtés des Résistants et des Déportés jurassiens , ces héros qui ont su garder intacts les idéaux de la République dans les heures les plus sombres et qui seront toujours pour nous tous des exemples.

 

 Après la présentation du concours par Michel Bodin – Président du Comité Départemental du Concours, le Président du Conseil départemental – Clément Pernot a salué et félicité tous les participants et rendu hommage aux organisateurs qui œuvrent depuis des années à ce travail de mémoire.

"Face au retour des opinions extrémistes, frappé par les positions de certains de nier l’histoire ou de la travestir, le rappel de la vérité et des souffrances de nos aïeux s’impose, le devoir de mémoire en devient salutaire". Fin de citation. 

Il est réconfortant de voir des lycéens et des collégiens chaque année plus nombreux se mobiliser pour le Concours national de la Résistance, guidés par leurs professeurs.

Leurs travaux remarquables montrent qu' ils ont compris que rien n’est définitivement acquis, que la démocratie, la liberté, la justice sociale, dont nous jouissons aujourd’hui grâce au sacrifice des Résistants, sont des biens fragiles.

 

Remise des prix du concours de la Résistance 2015
Remise des prix du concours de la Résistance 2015

Précisons que cette année, le thème était « La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l’univers concentrationnaire ».

Plus de 550 élèves de collèges et de lycées ont participé à cette 54ème édition du concours qui, selon les correcteurs, était d’un très bon niveau par rapport aux années précédentes avec beaucoup plus de participants.

Etablissements participants:

  Collège Bichat – Arinthod, Collège Eiffel – Fraisans, Collège Rouget de Lisle – Lons le Saunier, Collège Grévy – Poligny, Collège Le Rochat – Les Rousses, Collège Mont Roland – Dole, Collège Saint Louis Notre Dame – Poligny, Collège Laurent Monnier – Saint Aubin, Collège Mont Roland – Dole, Lycée Jean Michel – Lons le Saunier, Lycée Victor Considérant – Salins les Bains, Lycée Hyacinthe Friand – Poligny, Lycée Le Corbusier – Lons le Saunier, Lycée Charles Nodier – Dole, Lycée Mont Roland – Dole, Lycée Montciel – Lons le Saunier.

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans CONSEIL GÉNÉRAL DU JURA
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 18:00
36ème Tournoi de Pâques de Bresse Jura Foot: un grand succès
36ème Tournoi de Pâques de Bresse Jura Foot: un grand succès

Le Tournoi de Pâques de BJF à Bletterans est depuis 36 ans la grande fête du foot et de la jeunesse, le tournoi sportif phare de la région Franche -Comté. Sa notoriété va grandissant grâce à l'implication des bénévoles, des dirigeants et des éducateurs qui se surpassent chaque année pour que tout soit parfait.Un grand moment de sport et de convivialité, avec 1300 jeunes sportifs accueillis, venus d'horizons très différents, ravis de se confronter avec des équipes de grande qualité, et heureux de vivre ensemble trois jours superbes. Les Conseillers départementaux soutiennent ce bel évènement, car transmettre aux jeunes les valeurs positives véhiculées par le sport, c'est former les adultes de demain.
"Ce que je sais de plus sur la morale et les obligations de l’homme, c’est au football que je le dois" disait Albert Camus.
Et pour couronner le tout, au terme de ce beau tournoi, les U13 de Bresse Jura Foot ont remporté la finale, face à l'excellente équipe alsacienne de Saverne.

Notre Ami Denis Trossat est toujours fidèle à Bresse Jura Foot malgré ses hautes et accaparantes responsabilités parisiennes!

Notre Ami Denis Trossat est toujours fidèle à Bresse Jura Foot malgré ses hautes et accaparantes responsabilités parisiennes!

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans canton