17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 21:27

 

Le PROGRES du 17/01/2013:article et photo de Bernard Girard

 

le-tri-des-piles-se-fait-principalement-a-la-main-photo-ber.jpg

Hier, l’association du dispensaire de lutte contre l’alcoolisme (ADLCA), présidée par le docteur Pierre Bénichou, qui gère les structures d’insertion installées dans les anciens bâtiments Rochet, a reçu la visite de Sylvie Laroche, vice-présidente du conseil régional chargée de la formation tout au long de la vie.

Guidée par Alain Quiclet, le directeur général, et accompagnée par Danielle Brulebois, conseillère générale, et par Bernard Clavel, vice-président de l’association, Sylvie Laroche a visité les unités d’insertion plus particulièrement celles du tri des piles, qui couvre toute la région Est, et du VHU (véhicules hors d’usage).

Compte tenu des spécificités des prises en charge de la réinsertion à Bletterans, cette visite s’inscrit, pour la responsable de la formation régionale, dans la recherche de solutions d’aides qui cadrent avec la réalité du terrain. En effet, le nouveau dispositif d’attribution des aides « sortait » Bletterans du système. C’est pour remédier à cette situation que Sylvie Laroche a tenu à visiter le site de tri qui fonctionne en 2x8 avec des équipes de six personnes en insertion qui trient quatorze tonnes de piles par jour en manuel et avec une machine spécifique.

A noter que conjointement, la Région et le Département apportent des aides à l’investissement tandis que la communauté de communes Bresse Revermont, ancienne propriétaire des lieux, a facilité la reprise des bâtiments pour que l’activité puisse se développer et permettre à des personnes en difficulté d’accéder à un emploi.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Brulebois - dans REVUE DE PRESSE